Binance signale une congestion de l’ETH et suspend les retraits

Partager l’article
EN BREF
  • Binance a temporairement cessé le retrait des tokens ethereum (ETH) et ERC-20 en raison de la forte surcharge du réseau.

  • Cet événement fait suite à la forte croissance du BNB (Binance Coin), ce qui a donné lieu à certaines théories de complot.

  • Pendant ce temps, le cours de l'ETH s'approche rapidement de la zone de résistance située à 2 000 dollars.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Ce 19 février, l’exchange Binance a annoncé qu’il suspendait temporairement les retraits d’Ethereum (ETH) pour résoudre un problème de saturation.



Cependant, certains traders insistent sur le fait que la plateforme avait cessé les retraits de l’ETH au moins une heure avant que l’annonce n’ait été faite.

Bonjour les théories de complot

Bien que Binance ait reconnu un pic d’activité sur le marché d’Ethereum, beaucoup pensent que la congestion n’est pas aussi grave que le prétend l’exchange, et que cela ne devrait pas entraîner une décision aussi radicale.



“Ethereum n’est même pas saturé en ce moment. C’était bien pire à plusieurs reprises, et alors que les retraits n’ont pas été suspendus”.

Larry Cermak, un des principaux chercheurs de The Block, a ajouté qu’il avait eu “des retraits rejetés il y a plus d’une heure”. Certains utilisateurs qui ont également des difficultés à retirer leurs ETH ont répété que Binance était peut-être en train de faire quelque chose de louche.

En se basant là-dessus, les préoccupations de la communauté crypto concernant les services centralisés sont alors pleinement visibles.

S’agissait-il d’une tentative de manipuler le marché en faisaint monter davantage le courd du BNB (Binance Coin) ? Ce n’est pas encore clair. Le BNB s’est récemment hissé dans le top 3 des cryptomonnaies par capitalisation boursière, s’arrêtant à un peu moins de 350 dollars par token.

Cette croissance sans précédent dans son histoire a suivi l’intérêt considérable suscité par la Binance Smart Chain (BSC) et son projet le plus important, PancakeSwap.

Au cours des dernières semaines, les traders se sont tournés vers les échanges décentralisés (DEX) basés sur la BSC, en recherche d’un service moins coûteux. Un utilisateur qui surveillait de près les frais de gaz après que Binance eut suspendu les retraits de l’ETH a trouvé une corrélation intéressante :

“Binance a donc arrêté les retraits pendant une heure et les frais de gaz ont beaucoup baissé, ce qui montre bien l’intérêt de ceux qui veulent maintenir les tarifs du gaz à un niveau élevé. Binance est une mafia”.

Ainsi, certains considèrent cette dernière initiative de Binance comme une tactique de marketing visant à prouver ses prouesses par rapport à Ethereum.

ETH ne faiblit pas

Néanmoins, M. Cermak a déclaré qu’il ne pense pas que le BSC menacera sérieusement Ethereum à long terme. Il a également souligné qu’actuellement, les investisseurs de détail entrent sur le marché pour “parier sur la DeFi“, ce qui conduit les nouveaux venus à “sortir des cours d’Ethereum”. De même, pour l’instant, la question de la décentralisation sera reléguée au second plan.

Ce 18 février, BeInCrypto a signalé qu’Ethereum a atteint un nouveau cours record (ATH) de 1 944,12 dollars sur la plateforme Binance. Au moment de la mise en page de cet article, il avait atteint un nouveau record de 1 950 dollars par ETH, juste en dessous de l’insaisissable seuil des 2 000 dollars.

Les indicateurs techniques d’Ethereum restent haussiers. L’indice de force relative (RSI) a rebondi au niveau de la ligne de 50, et l’histogramme de convergence/divergence de la moyenne mobile (MACD) s’approche du territoire positif. Tous ces signes indiquent que la phase de découverte des cours de l’ETH se poursuivra.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

Amy was born in Malmo, Sweden. She became interested in cryptocurrency due to her husband, who was an early investor in bitcoin. Now, Amy writes for a number of crypto outlets, invests in cryptocurrencies, and spends time with her cat Buterin.

SUIVRE CET AUTEUR