Le PDG de Ripple dépose un recours contre les accusations de la SEC

Partager l’article
EN BREF
  • Brad Garlinghouse a déposé une intention de recours contre les accusations de la SEC.

  • Ces accusations découlent d'un procès en décembre 2020 intenté contre Ripple Labs.

  • promo

    Participez à LA PLUS GRANDE ICO d’Espagne: achetez le B2M dès maintenant.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Le PDG de Ripple, Brad Garlinghouse, a publié la copie d’une lettre présentée par ses avocats déclarant son intention de déposer recours contre les accusations portées par la SEC.

Sponsorisé



Sponsorisé

Ces accusations découlent d’une affaire de décembre 2020 déposée par la SEC contre Ripple Labs et quelques autres dirigeants clés. La SEC affirme que le XRP est classé comme une action de société, rendant ainsi ses ventes illégales aux États-Unis.

Garlinghouse a insisté sur le fait que le XRP ne devrait pas être classé comme une action et devrait être considéré de la même manière que Bitcoin ou Ethereum. Les deux cryptomonnaies ont déjà été considérées par la SEC comme n’étant pas des actions.

Sponsorisé



Sponsorisé

Après que le procès a été initialement intenté contre Ripple Labs, Garlinghouse a déclaré :

«Aucun autre pays n’a classé le XRP comme une action. La SEC autorise le XRP à fonctionner comme une monnaie depuis plus de huit ans, et nous nous interrogeons sur les intentions de la SEC quelques jours à peine avant l’arrivée d’un nouveau gouvernement».

Le 3 mars 2021, les avocats du PDG de Ripple ont présenté une lettre «indiquant l’intention de déposer une requête de rejet en réponse à la plainte modifiée de la SEC».

Les accusations initiales de la SEC ont été modifiés dans un document du 18 février 2021 qui accusait Garlinghouse d’avoir aidé et encouragé les ventes non enregistrées de l’actif XRP. La défense de son équipe juridique prétend que, pour décrocher des accusations d’aide et de complicité, elle doit prouver que Garlinghouse a sciemment participé à des actions illégales par le biais de Ripple.

Peu de temps avant la publication des accusations modifiées, Ripple et la SEC ont déposé une lettre conjointe auprès du tribunal fédéral du district sud de New York. Il a également été mentionné qu’il n’y a actuellement aucune «perspective pour que cette affaire soit résolu dans de brefs délais».

L’affaire devrait continuer au moins jusqu’au 16 août 2021.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

The opinion of BeInCrypto staff in a single voice.

SUIVRE CET AUTEUR

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous