Voir plus

Ecoterra offre des récompenses crédits carbones sous forme de NFT

3 mins
Mis à jour par Maria Petrova
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

L’industrie des crédits carbone est en plein boom. Si celle-ci était jadis réservée aux professionnels du secteur, les particuliers peuvent maintenant y accéder aussi. Pour cela, Ecoterra offre une solution intéressante qui allie écologie et rentabilité via des crédits carbones sous forme de NFT.

Les crédits carbone, une industrie en plein essor

La prise de conscience collective, propulsée depuis les années 90, a permis de mettre en place différentes solutions concernant la protection de la planète. L’écologie est ainsi au cœur des enjeux de nombreuses entreprises et de nombreux gouvernements. L’idée des crédits carbone est de permettre aux entreprises d’atteindre leurs objectifs en termes de réduction de gaz à effet de serre.

De nos jours, de plus en plus d’entreprises s’engagent à contribuer à l’arrêt du changement climatique. En parallèle, le défi est toujours présent pour d’autres entreprises qui ne parviennent pas à éliminer complètement leurs émissions. De nos jours, il est estimé que la demande de crédits carbone sera en constante augmentation.

D’après les données proposées par McKinsey, le secteur des crédits carbone pourrait valoir plus de 50 milliards de dollars d’ici 2030. L’industrie représente donc une croissance intéressante, autant pour les professionnels que pour les investisseurs privés et les particuliers. Il devient alors particulièrement intéressant de se procurer des crédits carbone d’une manière ou d’une autre.

Des crédits carbone sous forme de NFT

Ecoterra, en proposant son projet axé sur la protection de l’environnement, joue carte double. D’un côté, on retrouve un système élaboré qui permet à chacun d’agir pour l’environnement. De l’autre, c’est la promesse de crédits carbones sous forme de NFT qui éveille la curiosité. En effet, le projet, encore en phase de prévente, promet de récompenser ses utilisateurs en crédits carbone.

Les utilisateurs auront, par la suite, la possibilité d’échanger leurs crédits carbone sur les places de marché spécialisées. Dans l’absolu, il sera également possible de simplement conserver ses NFT, comme n’importe quel actif. L’application Ecoterra permettra ainsi, grâce au recyclage de déchets, de se voir attribuer des crédits carbone, fruit d’une industrie particulièrement prometteuse pour les prochaines années.

De son côté, Ecoterra s’engage à faciliter l’accès aux places de marché en rapport avec les crédits carbone. Les investisseurs pourront ainsi bénéficier d’opportunités nouvelles en termes de trading mais également en termes de rendement. Il suffira, pour les utilisateurs, d’être actif au sein de la communauté et de s’engager auprès des projets axés sur l’environnement.

Ecoterra pousse ses investisseurs à agir

Afin de rendre le principe plus attractif, Ecoterra propose la notion de Recycle to Earn. En pratique, les utilisateurs auront la possibilité de se faire récompenser pour le recyclage de leurs déchets. Tout se fera via l’application mobile Ecoterra et permettra à chacun d‘obtenir des ECOTERRA en récompense de leur geste pour l’environnement.

L’application permettra de localiser le lieu le plus proche où il est possible de recycler ses déchets. Après avoir procédé au recyclage, les utilisateurs n’auront qu’à scanner le ticket attribué par la machine et à l’envoyer sur l’application. À la suite de la manœuvre, une récompense en tokens ECOTERRA sera reversée sur le portefeuille de l’utilisateur.

Ces tokens pourront ensuite être utilisés afin de supporter des projets proposés par la plateforme. Il sera également possible, bien évidemment, de les échanger sur les places de marchés les plus populaires. Ecoterra parvient ainsi à mettre la technologie offerte par la blockchain au service de la planète.

La prévente du projet touche à sa fin

Ecoterra est actuellement en phase de prévente, mais celle-ci est déjà presque terminée. Pour l’heure, le token vaut 0.00925$ sur le site officiel du projet. Toutefois, dès lors que la plateforme sera parvenue à recueillir la somme de 5.7M$, le prix du token passera à 0.01$. Il est important de noter que ce prix est également celui qui sera proposé au jour du listing de l’ECOTERRA.

L’ECOTERRA est basé sur la blockchain Ethereum. Ecoterra n’aura donc rien laissé au hasard puisque Ethereum est actuellement l’une des blockchain les plus vertes depuis sa mise à jour en septembre 2022. Les investisseurs peuvent donc participer à l’ICO en échange de quelques ETH ou USDT. Une option d’achat de cryptos par CB est également présente sur le widget du site.

Ecoterra souhaite lever la somme totale de 6.7M$ avant son listing, lequel devrait avoir lieu durant le 3ème trimestre 2023. Pour l’heure, la plateforme n’a pas encore annoncé d’exchange ou d’information concernant le site sur lequel son token serait listé. Les investisseurs désireux d’en savoir plus peuvent suivre l’actualité du projet sur Twitter.

L’audit et le KYC d’Ecoterra ont été réalisés par Certik.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Cet article est un contenu sponsorisé et ne représente pas le point de vue ou l’opinion de BeInCrypto. Bien que nous adhérions aux directives de The Trust Project concernant les rapports impartiaux et transparents, ce contenu est créé par une tierce partie et est destiné à des fins promotionnelles. Les lecteurs sont invités à vérifier les informations de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre des décisions sur la base de ce contenu sponsorisé.

Sponsorisé
Sponsorisé