Chine : le blanchiment d’argent lié aux cryptomonnaies conduit à l’arrestation de 1 100 suspects

Partager l’article
EN BREF
  • Le gouvernement chinois a arrêté plus de mille personnes dans le cadre d'un projet de blanchiment d'argent lié aux cryptomonnaies.

  • Cette arrestation fait suite à une répression continue du gouvernement chinois dans le domaine des cryptomonnaies.

  • La Chine se concentre sur la monnaie numérique locale.

  • promo

    Rejoignez notre groupe telegram et recevez des analyses crypto et signaux de trading quotidiens!

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Les autorités chinoises ont arrêté plus de 1 110 personnes soupçonnées de blanchiment d’argent lié aux cryptomonnaies. Le ministère de la Sécurité publique affirme que les personnes arrêtées utilisaient des cryptomonnaies pour blanchir les bénéfices d’escroqueries par Internet et par téléphone. 

Sponsorisé



Sponsorisé

Il s’agissait d’une commission de 1,5 à 5 % facturée aux clients, afin de convertir les profits illégaux en monnaie numérique via des exchanges de cryptomonnaies. Dans l’après-midi du 9 juin, des rapports affirment que la police a attrapé au moins 170 groupes criminels utilisant des monnaies numériques dans des systèmes de blanchiment d’argent. Le ministère a publié le rapport via sa page officielle WeChat.

À la suite de ce rapport, l’Association chinoise de paiement et de compensation a déclaré que les crimes liés aux cryptomonnaies sont en hausse : “Ils s’agit de plus en plus d’un canal important pour le blanchiment d’argent transfrontalier.” 

Sponsorisé



Sponsorisé

Ce n’est pas le premier cas de resserrement de l’étau de la Chine sur le blanchiment de cryptomonnaies. Fin 2020, la Banque populaire de Chine, en coordination avec les autorités locales, a procédé à une série d’arrestations de parieurs transfrontaliers. De même, ces rapports ont également indiqué que les personnes impliquées utilisaient l’anonymat de la crypto pour prendre part à des activités illégales. 

L’affaire chinoise de blanchiment d’argent et de paris illégaux intervient alors que le problème est examiné de près sur tout le continent. La semaine dernière, le Conseil de la Fédération asiatique des courses sur la lutte contre les paris illégaux et les crimes financiers connexes a publié un rapport sur l’utilisation de la crypto et de la blockchain dans les paris illégaux en Asie. 

La Chine poursuit sa répression des cryptomonnaies

Les dernières arrestations ne sont pas surprenantes, car elles suivent le modèle récent de répression de la Chine en matière de crypto. Les cibles du gouvernement chinois comprennent à peu près tous les aspects du secteur. Qu’il s’agisse d’échanger et d’acheter des devises numériques ou de miner, rien n’est ignoré. 

Rien qu’au cours du mois dernier, le gouvernement chinois a durci sa position à l’égard de l’utilisation de crypto à l’extérieur du territoire. Dans le but de se concentrer sur sa propre monnaie numérique, la Banque populaire de Chine a interdit aux fournisseurs de services financiers toute activité liée à la cryptomonnaie.  

La même semaine que l’interdiction susmentionnée, le gouvernement a décidé de sévir contre le minage de bitcoins. Cela a bien sûr été un choc énorme, car le pays est le leader mondial du minage de BTC.

L’une des mesures les plus “sévères” a été le blocage par le gouvernement des comptes liés aux cryptomonnaies sur la version chinoise de Twitter. 

La Chine se concentre sur sa propre monnaie numérique

Malgré l’attitude sévère de la Chine à l’égard des cryptomonnaies et des services liés aux cryptomonnaies, la situation est différente. Non seulement la Chine développe activement sa propre monnaie, mais elle pousse aussi à son adoption. 

Récemment, la Banque populaire de Chine a déployé des tests du yuan numérique dans diverses régions du pays. L’objectif est l’adoption massive et la normalisation de la monnaie numérique. Après les tests régionaux, le gouvernement s’apprête à distribuer 6,2 millions de dollars de sa monnaie numérique aux habitants de Pékin. 

Si les tactiques de la Chine peuvent sembler dures, ses projets nationaux vont de l’avant. Le pays vise à disposer de la technologie blockchain la plus avancée au monde d’ici quelques années.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

Savannah Fortis is a multimedia journalist covering stories at the intersection culture, international relations, and technology. Through her travels she was introduced to the crypto-community back in 2017 and has been interacting with the space since.

SUIVRE CET AUTEUR

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous