France : procès pour Alexandre Vinnik accusé de blanchir de l’argent via BTC-e

Partager l’article
EN BREF
  • Alexandre Vinnik, 40 ans, a dirigé l'échange BTC-e jusqu'à son arrestation en Grèce

  • Il nie les accusations et demande une extradition vers la Russie

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Alexandre Vinnik est soupçonné d’avoir blanchi des milliards de dollars d’actif criminels à travers la plateforme d’échange de cryptomonnaies, BTC-e


Les procureurs de Paris ont demandé mercredi aux juges d’instruction d’ordonner un procès pénal pour Alexander Vinnik, un Russe soupçonné de blanchiment d’argent sur la plateforme BTC-e, également recherché par Washington et Moscou.

En janvier 2017, un procureur fédéral américain avait en effet prononcé 21 chefs d’inculpation à son encontre. Par ailleurs, les services de la police financière du Trésor américain, FinCen, avaient condamné BTC-e à payer une amende de 110 millions de dollars.


La France cherche à le juger pour des accusations d’accès et de rétention frauduleuses de données dans des systèmes de traitement automatisé. Les victimes, selon les procureurs, sont des particuliers, des autorités locales et des entreprises.

La France a ouvert une enquête en 2016 suites à plusieurs plaintes suite à l’infection de centaines d’ordinateur par le ransomware baptisé Locky. Les enquêteurs ont déclaré avoir trouvé des preuves pour relier le logiciel à Alexandre Vinnik. Environ 135 millions d’euros seraient impliqués en France.

 

Vous souhaitez vous joindre à la communauté BeInCrypto?
Rejoignez gratuitement notre groupe Telegram pour des nouvelles exclusives, des conseils de trading et une foule d’interactions avec d’autres passionnés de cryptomonnaies. 
 

 

Images gracieusement fournies par Shutterstock, TradingView et Twitter.

Share Article

J’ai commencé à découvrir les bases de la technologie blockchain et Bitcoin avec la publication de Satoshi Nakamoto : A Peer-to-Peer Electronic Cash System. L’aspect disruptif et controversé du sujet m’a rapidement passionné !

SUIVRE CET AUTEUR