CoinDCX devient la licorne crypto numéro un en Inde

11 août 2021, 23:29 CEST
Mis à jour par Célia Simon
12 août 2021, 02:20 CEST
EN BREF
  • La plateforme de cyrptomonnaie indienne CoinDCX a levé 6.7 milliards de roupies (90 millions de dollars), ce qui porte sa valorisation à 1.1 milliard de dollars.
  • La série d'allocations de fonds pilotée par le cofondateur de Facebook, Eduardo Saverin, à travers son entreprise B Capital Group, a fait de l'échange la première licorne crypto de l'Inde.
  • L'investissement intervient alors que les décideurs politiques continuent de débattre du statut des crypto-monnaies en Inde.
  • promo

La plateforme indienne d’échange de cryptomonnaie CoinDCX a levé 6.7 milliards de roupies, soit 90 millions de dollars, l’amenant à une valorisation de 1,1 milliard de dollars.

La série d’allocation de fonds menée par le B Capital Group du cofondateur de Facebook, Eduardo Saverin, a fait de la plateforme crypto une licorne d’Inde. Parmi les autres investisseurs, on compte Coinbase Ventures, Polychain Capital, Block.one et Jump Capital.

Les plans de Gupta

Le cofondateur et PDG, Sumit Gupta a dit qu’il utiliserait une partie des fonds pour augmenter les effectifs. Par exemple, il prévoit de doubler son équipe au cours des six prochains mois pour atteindre environ 400 personnes en Inde. Les investissements sont passés de quelques 923 millions de dollars en avril 2020 à près de 6.6 milliards de dollars en mai 2021, selon les données de Chainalysis.

Après avoir passé des heures à lire chaque jour sur la blockchain et les cryptomonnaies, M. Gupta a créé CoinDCX en 2018. La plateforme compte actuellement 3.5 millions d’utilisateurs et est enregistré à Singapour sous le nom de Primestack Pte. Elle vise à étendre sa base d’utilisateurs à 50 millions de personnes au cours des prochaines années. La plateforme prévoit également de sortir de nouveaux produits pour les plus riches, ce dans les mois à venir. Sumit Gupta a souligné que se plateforme se focalisera à former les utilisateurs sur la crypto et la blockchain.

Malgré l’incertitude réglementaire du pays par rapport aux cryptomonnaies, monsieur Gupta pense que l’Inde a ce qu’il faut pour dominer le secteur. “Nous avons une population très férue de technologie, une bonne pénétration mobile, une grande base d’ingénieurs et de développeurs qui peuvent tirer parti de la technologie blockchain”, a déclaré Gupta. Il est convaincu que l’Inde peut produire plus de 100 start-ups crypto de type licorne au cours des prochaines années.

Le casse tête de l’Inde autour de la crypto

L’investissement intervient alors que les responsables politiques continuent de débattre du statut des cryptomonnaies en Inde. En 2018, la Banque de Réserve de l’Inde (RBI) a interdit aux Institutions financières de s’engager avec des entreprises liées à la cryptomonnaie. Cette interdiction a été annulée au printemps de l’année dernière. Toutefois, le législateur a fait interdire les pièces de confidentialité, tandis que le débat fait rage sur ce qui doit être fait avec les cryptomonnaies.

Alors que cette indécision bat son plein, le marché de la crypto dans le sous-continent sud-asiatique continue de prospérer. Malgré le manque de chiffres officiels, des sources de l’Industrie estiment que l’Inde compte 15 millions d’investisseurs crypto, détenant un montant d’une valeur de plus de 100 milliards de roupies, ou 1.37 milliard de dollars. Pendant ce temps, les 4 plus grandes plateformes de crypto en Inde ont ont vu leurs volumes de transactions journaliers passer de 28.6 millions de dollars l’année passée, à 159 millions de dollars, selon CoinGecko.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.