Le fondateur de SushiSwap rend 14 millions de dollars à sa trésorerie

Partager l’article
EN BREF
  • Le fondateur anonyme de SushiSwap, Chef Nomi, a présenté des excuses publiques quant à son rôle dans une supposée sortie frauduleuse.

  • Bien que de nombreuses recherches aient été faites à son sujet une semaine plus tôt, les réactions à ses excuses ont été majoritairement positives.

  • Chef Nomi a promis de rendre 14 millions de dollars en ETH à la trésorerie du projet.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Le fondateur de SushiSwap, Chef Nomi, a annoncé le retour de 14 millions de dollars d’ETH à la trésorerie du projet et a présenté des excuses publiques.



Le 5 septembre, le fondateur anonyme a vendu 8 millions de dollars de SUSHI, ce qui a conduit à une vague de ventes paniquées qui a fait chuter le cours de plus de 50%.

Après avoir vendu 19 430 ETH en SUSHI provenant du pool de développement de SushiSwap, le fondateur a gagné 14 millions de dollars grâce à cette transaction, tandis que le marché du SUSHI s’est effondré. Cela a déclenché des accusations de sortie frauduleuse au sein des détenteurs de SUSHI.



Plus tôt dans la journée du 11 septembre, Nomi a présenté ses excuses sur son compte Twitter et a lancé un appel à la communauté SUSHI, demandant leur soutien afin que le projet reste en vie.

À tous, j’ai merdé. Et je suis désolé. 

Controverse, “doxxing” puis les excuses de Chef Nomi

Après la vague de colère initiale autour de la présumée sortie frauduleuse, Nomi a d’abord insisté sur le fait qu’il n’avait rien fait de mal et qu’il restait impliqué dans le projet.

J’ai agi récemment de la sorte parce que je me soucie de la communauté. Je subis les enquêtes de sortie pour vous. Mais tout ce que j’ai reçu ont été des reproches et du FUDing.

Voici ce qui s’est passé. C’est ma part d’actions de développement. Je les ai convertis en $ETH. J’arrête de me soucier du cours et je me concentre sur la technicité de la migration.

Cela dit, il n’a pas fallu longtemps pour que des internautes le doxxent (fassent des recherches à son sujet) sur les réseaux sociaux. Sa véritable identité a été révélée sur Twitter et Reddit, y compris son nom complet, son parcours professionnel et même son lieu de résidence.

Après des jours d’incertitude quant à la prochaine étape, le fondateur du SushiSwap a décidé de faire le point le 11 septembre. Dans de longues excuses, il a mis ses actions sur le compte de la “cupidité” et a blâmé ses décisions “prises sous pression”.

Il s’est également excusé publiquement auprès de Binance et de son fondateur Changpeng Zhao pour avoir “causé des problèmes” et a affiché la preuve de la transaction, rendant les ETH à sa trésorerie.

J’ai restitué à la trésorerie les 14 millions de dollars en ETH. Et je laisserai la communauté décider combien je mérite en tant que créateur original de SushiSwap. Dans n’importe quelle devise (ETH/SUSHI/etc). Avec n’importe quel horaire de fermeture que vous souhaitez.

Pour clore ses excuses, il a demandé aux utilisateurs de SUSHI de continuer à s’engager dans le projet géré par la communauté au lieu de laisser ses actes les repousser.

J’espère que SushiSwap continuera à évoluer. Ne laissez pas mon erreur l’empêcher d’être une AMM 100% communautaire. Le succès de SushiSwap créera un modèle pour de nombreux autres projets communautaires.

Au moment de l’édition de cet article, les réactions aux excuses de Nomi s’avéraient largement positives dans toute la cryptosphère. BeinCrypto actualisera cette nouvelle au fur et à mesure de son développement.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

I first got into crypto at the University of Hull in 2010 when my friend Jacky and I ironically bought a few bitcoin thinking of it as some kind of internet-joke-thing. We both got rid of it soon after, but while I totally forgot about it and focused on building a career in television, he kept an eye on the crypto scene and a few years later back home in Hong Kong, he made a small fortune investing in Ethereum. That showed me! These days in addition to my writing and television career, I am now a busy crypto advocate because I believe cryptocurrencies and blockchain technology are a key driver of Nigeria's technological transformation, contributing in no small measure to Africa's unique leapfrogging phenomenon. <a href="mailto:editorinchief@beincrypto.com">Email me!</a>

SUIVRE CET AUTEUR