La BRI teste les CBDC pour les règlements internationaux entre plusieurs pays

Partager l’article
EN BREF
  • La Banque des règlements internationaux (BRI) coopère avec plusieurs pays pour tester l'utilisation de monnaies numériques de banque centrale (CBDC) pour les règlements internationaux.

  • Avec la participation des banques centrales d'Australie, de Malaisie, de Singapour et d'Afrique du Sud, l'expérience pourrait déboucher sur une plateforme de paiements mondiaux plus efficace.

  • La BRI a déclaré plus tôt cette année que les CBDC sont nécessaires aux gouvernements pour garder le contrôle de la masse monétaire.

  • promo

    Participez à LA PLUS GRANDE ICO d’Espagne: achetez le B2M dès maintenant.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

La Banque des règlements internationaux (BRI) coopère avec plusieurs pays pour tester l’utilisation de monnaies numériques de banque centrale (CBDC) pour les règlements internationaux.

Sponsorisé



Sponsorisé

Les banques centrales d’Australie, de Malaisie, de Singapour et d’Afrique du Sud participent à ce test de CBDC. Cette expérience pourrait déboucher sur une plateforme de paiements mondiaux plus efficace.

Le “projet Dunbar”

Dirigé par le centre de la BRI à Singapour, le “projet Dunbar” vise à développer des prototypes de plateformes partagées pour les transactions transfrontalières utilisant plusieurs CBDC. Cela permettrait aux institutions financières d’effectuer des transactions directement entre elles en utilisant les monnaies numériques. Par conséquent, cela éliminerait le besoin d’intermédiaires et réduirait le temps et le coût des transactions. La BRI a déclaré qu’elle publierait probablement les résultats de l’étude l’année prochaine.

Sponsorisé



Sponsorisé

“Nous sommes convaincus que nos travaux sur les multi-CBDC pour les règlements internationaux permettront de franchir une nouvelle étape dans l’expérimentation des monnaies numériques de banque centrale et de poser les bases de la connectivité mondiale des paiements”, a déclaré Andrew McCormack, directeur du Centre d’innovation de la BRI à Singapour.

Les CBDC sont nécessaires, d’après la BRI

Dans le monde entier, les banques centrales tentent de s’adapter aux nouvelles technologies de paiement et aux monnaies numériques privées. Par exemple, le projet Diem de Facebook Inc., anciennement connu sous le nom de Libra, met en place un réseau de paiement mondial. La taille et l’ampleur de sa base d’utilisateurs signifient qu’il pourrait servir ses propres stablecoins ou CBDC.

La BRI a déclaré plus tôt cette année que les CBDC sont nécessaires pour que les gouvernements puissent garder le contrôle de la masse monétaire. Dans un contexte de diminution de l’utilisation de l’argent liquide, les cryptomonnaies gagnent également du terrain en tant qu’investissements et en tant que monnaie légale. Cela a motivé d’autres projets de paiement à grande échelle, comme le Diem de Facebook. La BRI estime que sans les CBDC, ces entreprises pourraient tirer parti de leur énorme base d’utilisateurs de médias sociaux et en venir à dominer l’espace des paiements numériques.

En outre, dans son rapport économique annuel, la BRI a déclaré que “les CBDC et les plateformes ouvertes sont les plus propices à un cercle vertueux”. La BRI entend par là que les CBDC facilitent un accès plus large, des coûts moindres, ainsi que de meilleurs services qu’une alternative.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

Nick is an Oral Communication Skills Professor and Data Science Specialist in Budapest, Hungary with an MSc in Business Analytics. He is a relative latecomer to the field of cryptocurrency and blockchain technology, but is intrigued by its potential economic and political usage. He can best be described as an optimistic center-left skeptic.<a href="mailto:editorinchief@beincrypto.com">Email him!</a>

SUIVRE CET AUTEUR

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous