France : l’ADAN épingle les banques pour ses relations avec le secteur crypto

Partager l’article
EN BREF
  • L’ADAN a publié un rapport sur les relations entre le secteur bancaire et les acteurs crypto-blockchain.

  • Des relations jugées difficiles qui déteignent sur le bon développement de ces entreprises.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

L’Association pour le Développement des Actifs Numériques (ADAN) a récemment réalisé un sondage pour évaluer les relations entre le secteur bancaire/financier et les acteurs cryptos.


 

État des lieux

En France, l’industrie liée aux cryptomonnaies et à la blockchain éprouve souvent de grandes difficultés à nouer des relations de confiance avec les établissements financiers.


Ainsi, il est souvent compliqué d’ouvrir simplement un compte bancaire ou d’accéder aux mêmes services bancaires pour une startup crypto. Il est souvent difficile d’obtenir une carte de paiement, un prêt voire même de réaliser un virement en ligne. Nous pouvons lire dans le rapport de l’ADAN :

82 % des entreprises ont déjà été confrontés à un refus d’ouverture ou à une clôture d’un compte bancaire.

Les services d’emailing refusent également régulièrement des acteurs crypto-blockchain. Les récentes mésaventures de Grégory Raymond, journaliste chez Capital, lors du lancement de sa newsletter 21 Millions est un exemple parmi d’autres.

 

 

Crypto Friendly Services

Face à ces difficultés, la société française Botcrypto a lancé une liste collaborative des services professionnels crypto friendly. L’objectif est de recenser tous les services qui acceptent les projets cryptos, et ceux qui ne les acceptent pas, afin de faire gagner du temps aux acteurs de l’écosystème.

Une initiative louable qui pourrait aider les acteurs à moyen terme. Toutefois, l’attitude des établissements bancaires et financiers a de réelles conséquences sur ces entreprises.

 

La situation met en péril le bon développement des acteurs français et pourrait conduire rapidement à leur fuite à l’étranger vers des terres plus accueillantes.

Le rapport complet de l’ADAN peut être consulté sur son site web.

Share Article

J’ai commencé à découvrir les bases de la technologie blockchain et Bitcoin avec la publication de Satoshi Nakamoto : A Peer-to-Peer Electronic Cash System. L’aspect disruptif et controversé du sujet m’a rapidement passionné !

SUIVRE CET AUTEUR