Le PDG de BitGrail est accusé d’un faux piratage

Partager l’article
EN BREF
  • La police italienne a accusé l’ancien directeur de BitGrail d’avoir escroqué ses utilisateurs.

  • La police a déclaré que le suspect, connu sous le nom de Francesco Firano (FF), avait simulé un piratage informatique qui a entraîné la perte de 146 millions de dollars en Nano.

  • Les autorités pensent que FF a soit planifié l'attaque, soit l'a laissée se produire pour permettre le piratage.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

La police italienne a accusé le directeur de l’exchange crypto BitGrail, basé à Rome, d’avoir simulé un piratage informatique qui a conduit sa société à la faillite.

Selon la police, l’exchange était en fait à l’origine de l’attaque qui lui a fait perdre 120 millions d’euros en Nano.

Les faux hacks rapportent gros

L’habit ne fait pas le hack. Le suspect, âgé de 34 ans, est accusé d’être à l’origine d’un piratage informatique qui a laissé la plateforme d’échange italienne BitGrail endettée de plusieurs millions de dollars.

La police a identifié l’homme seulement sous les initiales “F.F.”. Cela dit, les journalistes ont déjà identifié Francesco Firano en 2018 lorsqu’il a affirmé que 195 millions de dollars avaient été perdus à cause de pirates informatiques.

Excellente nouvelle pour le procès contre “The Bomber”, le PDG de #Bitgrail. Avec ces résultats, le protocole de $NANO est prouvé qu’il n’est pas brisé ni responsable du vol de 11,5 millions de $XRB/NANO de BG en février 2018. Le PDG a volé les fonds et a affirmé avoir été piraté. 230 000 personnes sont concernées.

Selon Reuters, la police affirme que le Florentin pourrait être l’instigateur de la fraude.

Non seulement son exchange a fait faillite, mais les autorités pensent que Firano a escroqué 230 000 personnes, leur volant leur crypto-monnaie Nano durement gagnée.

La Nano offre des frais de transaction peu élevés grâce à une blockchain toujours en mouvement connue sous le nom de technologie DAG. Au moment où nous écrivons ces lignes, la capitalisation boursière de Nano est d’environ 141 millions de dollars.

Un nano-problème

Jusqu’au milieu de l’année 2019, BitGrail était le seul exchange à proposer des paires d’échange en Nano. Jusqu’alors, le site se taillait la part du lion dans le domaine du trading de Nano.

La police a décrit le piratage comme “la plus grande cyber-attaque financière en Italie, et l’une des plus importantes au monde”. Ils ont également déclaré qu’il s’agissait de la première fraude documentée et réalisée entièrement sur Internet via des devises numériques en Europe.

Récemment, la police européenne a publié un rapport mettant en garde contre les dangers de la crypto-monnaie. Ils ont spécifiquement pointé du doigt des pièces de monnaie confidentielles comme Monero et Zcash parmi les coupables.

Donner trop peu entraîne un piratage

Firano est accusé de fraude informatique, de blanchiment d’argent et de faillite frauduleuse. Son équipe de défense n’a pas immédiatement fait de commentaires.

À un certain moment de l’enquête, il est apparu clairement que le patron de BitGrail était impliqué dans cette supposée perte, a déclaré Ivano Gabrielli, directeur du Centre national pour les cyber-crimes.

Cela dit, Gabrielli dit qu’il n’est pas immédiatement clair si “F.F.” a participé activement au vol ou s’il a intentionnellement négligé de maintenir la sécurité à un niveau inadéquat après avoir pris connaissance des attaques.

À vrai dire, la police pense qu’il aurait été facile d’empêcher le vol et que la vulnérabilité de l’exchange aurait été aisément corrigée. La police a accusé son directeur d’avoir sciemment omis d’empêcher le piratage de Nano, qui a vidé les comptes. Les autorités estiment qu’il a dû tirer profit de l’incident.

Le gouvernement italien et ses banques ont généralement soutenu le monde de la crypto-monnaie. Banca Generali, l’une des plus grandes banques du pays, a investi dans un service de garde de crypto. Le pays a également autorisé le commerce de produits dérivés crypto après une période de suspension.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

The opinion of BeInCrypto staff in a single voice.

SUIVRE CET AUTEUR

Faites du trading avec les meilleurs signaux crypto - des profits garantis avec plus de 70% d’exactitude

Adhérez

Want to learn how to trade? Get a beginners guide from BeInCrypto Academy!

Learn now