Voir plus

Cryptomonnaies et sponsoring : des milliards et une place de choix parmi les évènements interplanétaires

4 mins
Mis à jour par Matias Calderon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Les acteurs de la crypto sphère s'intègrent progressivement dans nos principaux évènements télévisés
  • Le sport est leur champ d'action privilégié, notamment la Formule 1
  • Quelle limite pour les plateformes crypto ?
  • promo

En pleine croissance, les plateformes d’échanges de cryptomonnaies ainsi que les projets crypto plein d’avenir se livre à une bataille féroce pour s’arracher la visibilité dans le secteur de l’évènementiel.

Tout comme Binance, dernier en date, les exchanges et certains projets de cryptomonnaies continuent leur croissance incessante en sponsorisant progressivement de nombreux secteurs de la société. Même si le sport reste la cible principale, les plateformes d’échanges cherchent tout de même à se diversifier et s’affichent désormais dans des événements culturels et à grande visibilité internationale comme Binance et sa récente présence à la 64ème cérémonie des Grammy Awards début avril.

Cette collaboration significative témoigne de l’attrait récent et croissant des acteurs de la crypto sphère à apparaître face au grand public dans des évènements populaires à échelle internationale. Cette « incursion » de Binance dans le monde de la musique n’est par ailleurs pas juste un effet de mode, puisque la collaboration pourrait s’étendre au-delà des Grammy Awards entre Binance et la Recording Academy, l’entité organisatrice de cet évènement musical.

Ce partenariat avec le monde de la musique n’est pas une nouveauté, puisque la plateforme FTX, ce à travers FTX Europe et FTX US, s’est déjà associée à certains festivals musicaux comme le Festival belge de Tomorrowland qui reçoit près d’un demi-million de visiteurs à chacune de ses éditions. Une certaine précipitation que l’on ressent chez certains exchanges crypto, craintifs de laisser passer les meilleurs opportunités, comme en atteste la déclaration du président de FTX US.

« Si nous nous arrêtons à un accord et que nous attendons de voir comment cela se passe avant d’en faire un autre, les meilleures opportunités pourraient disparaître. »

Brett Harrison, président de FTX.US

Des acteurs omniprésents dans le monde du sport

Plus largement, le monde du sport reste toutefois privilégié par tous ces acteurs de la blockchain, étant donné la fréquence d’évènements à forte visibilité internationale. Récemment, la plateforme Crypto.com et la FIFA ont notamment officialisé leur partenariat pour la Coupe du Monde 2022 qui se disputera au Qatar en fin d’année ; de quoi optimiser la visibilité internationale de la plateforme. Crypto.com intensifie donc sa présence dans le monde du sport après ses partenariats avec le PSG ou encore en NBA avec les Los Angeles Lakers, toujours à travers des sommes mirobolantes.

Crypto.com et FTX semblent d’ailleurs adopter les stratégies les plus agressives en termes de sponsoring, avec également des contrats dans la NBA pour FTX pour renommer l’enceinte des Miami Heats en « FTX Arena » pendant de nombreuses années. Ces plateformes se retrouvent également impliqués dans le monde automobile à travers la F1 et l’UFC (Crypto.com) ou encore la NFL (FTX) moyennant généralement des sommes d’argent difficilement atteignables pour d’autres sponsors liés à des marques plus traditionnelles.

makersplace NFT Sport

Des écuries sponsorisées par la crypto sphère pour la majorité

La Formule 1 est elle aussi massivement priorisée par certains exchanges ou projets de cryptomonnaie avec des collaborations généralisées entre des monoplaces et un acteur du monde crypto. On peut notamment retrouver des partenariats entre Binance et Alpine , la Fantom Foundation avec Alpha Tauri, Ferrari et Velas, Aston Martin et Crypto.com, Alfa Romeo et Floki, Red Bull et Bybit , FTX et Mercedes et enfin Tezos et Mclaren. Ces accords entre les monoplaces et les acteurs crypto viennent s’ajouter au contrat entre Crypto.com et le championnat de Formule 1, déjà évoqué dans cet article.

Concernant le football, de nombreuses équipent prennent en considération le monde des cryptomonnaies au moment d’établir leurs partenariats. C’est notamment le cas de certains clubs historiques italiens ; l’Inter Milan et l’As Roma, qui arborent déjà fièrement les marques « Socios.com » pour l’Inter et « DigitalBits » pour la Roma sur leurs maillots. Le voisin romain, la Lazio Roma a pour sa part établit un partenariat avec Binance et Socios.com pour le lancement des fameux Fan Token, et s’ajouter ainsi à une liste étendue d’équipes historiques de football.

Mais encore, bien que le géant espagnol du FC Barcelone se soit finalement engagé avec Spotify, ce fut bien un autre acteur des cryptomonnaies qui fut un temps pressenti et envisagé : Polkadot, un des principaux cryptoactifs échangés à travers le monde. Ce n’est sans doute que partie remise pour la 14ème cryptomonnaie en termes de capitalisation, avec un avenir qui s’annonce radieux pour le secteur. Plus récemment, c’est Liverpool qui s’est mis à la recherche d’un sponsoring d’avenir, et les reds pourraient très bien se tourner vers la Blockchain.

Enfin, les partenariats au sein même du sport s’élargissent, avec des évènements interplanétaires qui sont de plus en plus prisés parmi les géants de la crypto sphère. Alors que la Coupe du Monde de football sera sponsorisée entres autres par Crypto.com, qui a raflé la mise, on peut légitiment s’attendre à ce que les compétitions sportives les plus regardées du monde comme les Jeux Olympiques d’été et d’hiver ou encore l’Euro de football et le tour de France soient à leur tour en étroite collaboration avec le monde des cryptomonnaies. Pour les Jeux Olympiques d’Eté de Paris 2024, un token a par ailleurs déjà été lancée par la Mairie, dénommé “Olympico

La course aux partenariats s’intensifie entre les principaux acteurs du monde des cryptomonnaies, entourée sans doute par la crainte de ne pas se positionner en force dans l’évènementiel et perdre la course à la visibilité planétaire. En attendant, cela fait de nombreux heureux, avec dans l’ensemble plusieurs milliards de dollars qui ont été recollectés pour ceux qui s’associent avec les exchanges et le monde crypto en général.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juin 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

TCPMHRYSU-U03BCDHK0DQ-642cb60bf249-512.jpg
Matias Calderon
Matias Calderón Velarde est un journaliste/éditeur au sein de l'équipe France de BeInCrypto. Après un diplôme de Master en Science Politique obtenu à l'Université de Genève, il s'est progressivement réorienté vers le monde des cryptomonnaies. Dès 2020, son intérêt pour le secteur s'est concrétisé avec l'obtention de plusieurs certifications académiques liées à la crypto comme Bitcoin and Cryptocurrencies de l'Université Berkeley de Californie. Désormais, il est devenu un fervent croyant de...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé