Les startups françaises aux ICO réussies

Partager l’article

Depuis 2017, les ICO sont bien connues dans l’industrie des crypto et constituent désormais un modèle de collecte de fonds viable pour la plupart des entreprises, en particulier pour les entreprises impliquées dans la blockchain.

Sponsorisé

Sponsorisé

Dans ce Guide :

  • Qu’est-ce qu’une ICO?
  • Dom Raider
  • Dether
  • Irene Energy
  • Legolas Exchange
  • Tresorio
  • BCDiploma
  • Napoleon X
  • Origami Network
  • Conclusion

Qu’est-ce qu’une ICO?

Une ICO est un moyen de lever des fonds tout en émettant un token basé sur des cryptomonnaies, au lieu de fournir une monnaie fiduciaire pour investir dans une entreprise. Par exemple, la Fondation Ethereum a levé environ 31 529 Bitcoins et conservé environ 12 millions d’Ethereum, ce qui représentait 18,4 millions de dollars à ce moment-là. Nous devons considérer que la valeur de l’actif Bitcoin a maintenant augmenté, ce qui signifie que les tokens données lors de l’investissement peuvent gagner en valeur en même temps que l’entreprise monte en capitalisation boursière.

C’est un concept très important à comprendre, car un investissement régulier en monnaie fiat n’a pas le même potentiel, considérant que les monnaies fiduciaires classique ne présentent pas d’opportunités de rendement. Si un particulier a décidé de donner 50 000 euros à une entreprise, ces 50 000 euros n’auront pas le même potentiel de valeur par rapport à celui d’une cryptomonnaie. Étant donné que des actifs tels que Bitcoin ou l’ETH ont acquis une valeur significative au cours des 10 dernières années, cela donnerait certainement plus de pouvoir d’achat aux entreprises qui ont récemment réalisé une ICO. Cela signifie qu’elles auraient plus d’argent entre leurs mains pour réinvestir dans l’entreprise, augmentant ainsi la valeur de la part de l’investissement.

Sponsorisé

Sponsorisé

De plus en plus populaires parmi les startups, les ICO peuvent également aider celles-ci à éviter les réglementations qui pourraient les empêcher de rechercher des investissements directement auprès du public, ce qui doit être fait par le biais d’une introduction en bourse ou via un SPAC, ce qui est un domaine très réglementé.

Dans cet article, BeInCrypto explore les entreprises françaises qui sont ou ont été ou sont impliquées dans une ICO, ainsi que leurs intérêts commerciaux.

DomRaider

Dom Raider est une société française dont le siège social, situé à Clermont-Ferrand, est spécialisée dans le «dropcatching».

Le «dropcatching» fait référence au terme de sélection de domaines qui n’ont pas encore été achetés par les entreprises et qui pourraient potentiellement augmenter leur valeur au fil du temps. L’organisation propose donc une plateforme ou les individus peuvent donc poster leur domaines et les acheteurs poteniels peuvent anticiper les noms qui pourraient effectivement être répandus sur le marché, comme le choix de domaines de 3 à 4 ou 5 lettres.

Ces paris ont été couronnés de succès jusqu’à présent, puisque la société a plus de 20 000 ventes actuelles à son nom. Elle compte actuellement 33 employés, ce qui peut être considéré comme une startup plutôt mature dans ce cas. Une fois que l’entreprise est en mesure de s’assurer du profil des acheteurs/revendeurs, elle se dirige ensuite vers son propre réseau de blockchain décentralisé ou des mises aux enchères ont lieu.

DomRaider a créé une plateforme d’enchères décentralisée et open source permettant aux particuliers d’enregistrer des enchères et de sécuriser leurs offres. Les achateurs, experts, services de livraison et fournisseurs d’enchères en ligne auront également la possibilité de rejoindre le réseau, de fournir leurs services et de contribuer à la blockchain.

La fonctionnalité de la plateforme donne la possibilité de dépenser des tokens en organisant des enchères, en déposant un dépôt sur les enchères certifiées et en remportant la vente aux enchères. Il est également possible de gagner des tokens en vendant des actifs ou des produits aux enchères, en obtenant une commission sur les ventes, tout en vendant des services supplémentaires associés à la blockchain et/ou en participant à leur programme Domain Spotters.

La société a levé plus de 41 millions de dollars en financement crypto, ce qui signifie qu’elle a vendu environ 560 millions de ses tokens. C’est un montant énorme, étant donné que l’organisation a encore beaucoup de potentiel de croissance. Il aurait été assez difficile de collecter le même montant d’argent dans un cadre traditionnel, et c’est un excellent exemple de la façon de tirer parti des ICO pour garantir le financement d’une organisation.

Dether

Dether est un réseau peer-to-peer basé sur Ethereum.

Considérant que le protocole présente un grand potentiel d’avenir, Dether est la première application mobile décentralisée permettant à quiconque d’acheter et de vendre de l’ether en utilisant de l’argent liquide et de le dépenser dans des magasins physiques répertoriés sur la carte Dether. Dether crée un écosystème mondial d’acheteurs, de vendeurs et de magasins physiques prêts à échanger de l’ETH contre de l’argent liquide et à l’accepter comme moyen de paiement. En outre, la société fournit l’infrastructure adéquate aux particuliers pour utiliser Ethereum dans leur vie quotidienne.

Aucun compte bancaire n’est donc nécessaire pour acheter ou vendre des ETH avec Dether. La société a levé plus de 13 millions de dollars américains à ce jour et montre définitivement un bel avenir, étant donné qu’il est difficile à l’heure actuelle d’acheter et de vendre des actifs cryptographiques. De plus, il est encore très difficile de trouver des alternatives décentralisées pour acheter des cryptomonnaies, car les entités centrales jouent un rôle majeur dans le processus d’achat et de vente de cryptomonnaies. Enfin, il existe encore de nombreux obstacles à l’adoption massive d’Ethereum, car plus de 2 milliards d’adultes dans le monde n’ont pas de compte bancaire, ce qui rend très difficile pour eux d’avoir d’autres options que l’argent liquide.

Parmi les autres nouvelles fonctionnalités proposées par la société, citons un système de messagerie peer-to-peer, faisant une solution de messagerie peer-to-peer entièrement cryptée où aucune des informations n’est conservée par une entité. Les acheteurs et les vendeurs peuvent communiquer directement les uns avec les autres pour convenir des conditions commerciales et organiser une réunion sur place.

En ce qui concerne les contrats intelligents, l’entreprise autorise le stockage local des clés, ce qui signifie que lors de la création d’un compte Dether, les clés des utilisateurs sont créées et stockées sous forme cryptées sur l’appareil local de l’utilisateur. Les utilisateurs ont donc le contrôle total et exclusif de leur portefeuille.

Une autre caractéristique comprend un système intelligent de notation des contrats, dans lequel les acheteurs et les vendeurs ont leur propre notation de réputation publique en fonction des transactions qu’ils ont réussies et de leur volume de transactions.

Kleros

Nous sommes tous conscients que le système judiciaire bénéficierait sans aucun doute d’une certaine innovation, car c’est l’un des domaines les moins numérisés pour le moment. De plus, de nombreux gouvernements n’ont pas les moyens financiers de construire un système de justice efficace, car cela peut être assez coûteux à faire, et les pays émergents donnent plutôt la priorité à d’autres causes, dépensant leur budget dans l’éducation ou par exemple dans les dépenses militaires en cas de besoin.

Kleros, dont le siège est à Paris, est une plateforme de résolution des litiges en ligne construite avec la technologie blockchain, qui facilite la résolution des litiges par des jurés en ligne. La société se concentre essentiellement sur la prise de décision participative. Les parties qui souhaitent une résolution plus rapide et moins coûteuse de leur différend peuvent soumettre leur différend à l’arbitrage par des jurés en ligne sans juge. Les jurés en ligne sont sélectionnés au hasard et incités financièrement à se vouer correctement (ou de manière cohérente comme le dit Kleros) lorsqu’ils gagnent ou perdent leur token, selon l’exactitude de leur jugement. La société a eu beaucoup de succès grâce à son introduction en bourse jusqu’à présent, et a été en mesure de lever plus de 19 millions de dollars.

Le fonctionnement de l’entreprise est assez simple et peut être compris en 3 étapes différentes :

  • Dans un premier temps, les jurés doivent “staker” le token natif de Kleros «Pinakion» (PNK) dans un tribunal de Kleros pour indiquer leur disponibilité à siéger en tant que jurés. Afin de sélectionner les jurés pour une affaire, des tokens aléatoires sont tirés parmi ceux qui ont été stakés, et les personnes qui détiennent ces tokens deviendront des jurés.
  • Dans la deuxième étape, après avoir été choisi comme juré pour une affaire, le juré analyse la preuve de l’affaire et décide qui, selon lui, mérite de gagner – plaignant ou défendeur.
  • Enfin, le juré gagne des récompenses en ETH et PNK, ou perd le PNK staké, si la personne a voté de manière cohérente avec la majorité.

Legolas Exchange (devenu Voyager)

La plateforme Legolas, également appelé groupe LGO, est le bel exemple d’une success story. Créée en 2017, la société a pour mission d’apporter plus de transparence dans l’industrie de la crypto.

Alors que les cryptomonnaies sont devenues une classe d’actifs alternative viable au système centralisé de fiat, les très rares institutions à but criminel ont essayé à plusieurs reprises de profiter de la croissance de ce secteur. D’autre part, beaucoup des structures honnêtes tentent également de s’impliquer dans la cryptomonnaie, mais manquent souvent des outils et des connaissances nécessaires pour s’impliquer dans de nombreux projets. Le protocole fourni par Legolas Exchange offre une solution viable aux particuliers pour échanger en toute sécurité des cryptomonnaies.

Centrée sur le marché européen, l’organisation avait pu lever 35 millions de dollars en 2018. On peut considérer que cette startup était définitivement l’une des entreprises à contribuer à l’adoption des cryptomonnaies en France.

Tout en considérant que le marché a été assez lent à adopter, Legolas Exchange a certainement été l’une des plateformes qui a fait de son mieux pour promouvoir une utilisation et un commerce sûrs et durables de la cryptomonnaie pour les particuliers et les entreprises.

Il est également important de noter que l’organisation est désormais membre de l’ADAN, qui est une organisation française de lobbying uniquement axée sur la technologie blockchain. Sa fusion avec la société américaine Voyager permettra à la société américaine de se concentrer sur le marché européen, la compréhension du marché étant assez réglementée, et nécessite donc des individus ayant de l’expérience dans le domaine pour réussir une intégration sur le marché.

Tous les tokens vendus lors de la précédente ICO seront désormais re-associés au token de Voyager et formeront un seul token. La société espère concurrencer Coinbase sur le marché européen, sachant que l’organisation est définitivement un leader en Amérique du Nord en matière de trading de cryptomonnaies.

Tresorio

Fondée en 2016, Tresorio résout un problème important dans l’internet des objets. Cette entreprise souhaite donner la possibilité aux data centers de recycler toute l’énergie qu’ils utilisent pour maintenir une température précise à leurs serveurs.

L’organisation a créé des chaudières innovantes et technologiques capables de réutiliser la chaleur produite. Tresori tente désormais de conquérir l’espace cloud en proposant son alternative, bien plus écologique que les autres options du marché. Cela semble être une excellente idée, car de plus en plus de puissance de calcul sera nécessaire à l’avenir, la demande d’Internet étant susceptible de croître dans les pays émergents. Compte tenu de cette demande émergente, il est évident que davantage de centres de données seront nécessaires pour soutenir cette croissance.

La société a déjà levé plus de 480 000 euros de financement traditionnel, et a organisé une ICO, dont le montant levé n’est pas disponible à l’information publique pour le moment. Les produits actuels proposés par l’organisation incluent une machine virtuelle personnalisée avec la possibilité de louer un serveur privé virtuel personnalisé et de profiter de la puissance de Tresorio Cloud. Les clients ne paient que pour ce qu’ils utilisent, ce qui rend le produit très pratique pour le consommateur. Un autre produit proposé par la société est de créer une ferme de «rendu», permettant aux utilisateurs de répondre aux problématiques de rendu des studios de coding et des indépendants tout en leur permettant de garder leurs habitudes sur le logiciel.

Le travail effectué par les freelances dans ce cas peut s’exécuter sur plusieurs serveurs, pour assurer le meilleur délai de livraison possible, et pour gagner du temps de rendu sur les projets. Enfin, l’entreprise propose différents espaces de travail, permettant aux développeurs de travailler sans rien installer, de développer et d’exécuter leur code seul ou en mode collaboratif via la plateforme, et d’ajouter des instances CPU et GPU nécessaires.

BCDiploma

La vérification des diplômes est une question très compliquée. En fait, la plupart des entreprises doivent actuellement faire confiance aux candidats qui affichent leurs diplômes sur leur curriculum vitae, car les recruteurs peuvent ne pas avoir assez de temps pour vérifier les références des employés potentiels.

BCDiploma permet aux universités de détenir sur le long terme les diplômes de leurs anciens étudiants, et d’accéder efficacement à ces diplômes en utilisant la technologie blockchain. Le processus est assez simple: comme les anciens étudiants auront accès à une URL privée, ils auront également la possibilité de le joindre à leur employeur potentiel, prouvant qu’ils sont effectivement diplômés de l’université. Étant donné que ces informations seront décentralisées vers la technologie blockchain, l’école ne prend pas le risque de perdre ses données.

Il est indéniable que le marché de l’emploi devient de plus en plus concurrentiel et que, compte tenu de cela, de nouveaux changements doivent être apportés à l’industrie. La société a pu lever plus de 1,89 million de dollars grâce à son ICO, prouvant une fois de plus que ce mode de financement peut être une excellente solution pour les entreprises désireuses de lever des fonds.

Voici l’une des principales caractéristiques des solutions proposées par l’entreprise : éviter une gestion documentaire complexe, encore nécessaire pour mettre en œuvre les solutions blockchain actuelles (émission d’un document numérique «original», stockage, hachage). Plus besoin de gérer les coffres-forts numériques et leur accès. Avec BCDiploma, le seul élément dont le diplômé a besoin pour accéder à son diplôme est une URL correspondante.

Les écoles doivent faire face à la question de la sécurité de leurs données, en particulier avec le stockage à long terme. L’algorithme de chiffrement de BCDiploma, associé au stockage des données sur Ethereum, garantit un niveau de fiabilité et de sécurité qui n’existe pas vraiment sur le marché actuel.

Napoleon X

NapoleonX (également appelé NPX) est un projet conçu pour rendre le trading de cryptomonnaie rentable et surveiller le marché plus facilement que jamais, et a été en mesure de lever 12,3 millions de dollars grâce à son ICO.

Si vous connaissez déjà le trading crypto, pensez à un ordinateur qui échangerait des cryptomonnaies pour vous au quotidien. Les robots de trading sont déjà courants dans les systèmes financiers traditionnels car ils font la plupart du travail, en fournissant des outils analytiques avancés permettant aux traders de prendre la bonne décision. Dans le cas de Napoléon X, puisque tout est stocké sur la blockchain (par exemple, les transactions, les dossiers financiers), les enregistrements et les preuves de performance sont faciles à afficher. Les investisseurs n’ont pas à s’inquiéter des escroqueries car tout sera enregistré et les données sur la blockchain ne peuvent pas être modifiées ou supprimées.

Ce projet deviendra un moyen plus intelligent d’investir sur le marché de la cryptomonnaie car il permet aux robots de trading de fonctionner sans compromettre la sécurité de la transaction. La société se concentre sur les algorithmes et se spécialise dans la conception de stratégies quantitatives avec des interactions de marché à basse fréquence, minimisant les coûts d’exécution cachés.

La société a conçu des bots de trading battant leurs actifs sous-jacents respectifs, pour une large gamme d’actifs (SP500, Eurostoxx50, FTSE, Nikkei, etc.). Enfin, ses robots de trading rentables permettent de réduire tous les frais de gestion trop élevés à des niveaux plus acceptables.

Origami Network

Le réseau Origami est une plateforme tout-en-un, offrant un moyen facile pour une entreprise de créer son marché en ligne basée sur la technologie décentralisée de blockchain.

La société a été en mesure de lever des fonds grâce à plusieurs introductions en bourse et se concentre sur la possibilité pour les entreprises d’offrir une gamme complète de produits et de services par le biais d’un réseau de représentants commerciaux et de fournisseurs.

De plus, l’entreprise se targue de rendre possible le lancement, le test et l’évaluation de nouveaux produits et services à moindre coût grâce au modèle de marketplace. Il revient au client potentiel de l’entreprise de faciliter la tâche de ses consommateurs en leur offrant une expérience d’achat stimulante et adaptée à leurs besoins, et une expérience privilégiée renforcée par des services innovants.

Conclusion

En examinant toutes ces entreprises, nous pouvons conclure que de nombreuses ICO se sont avérées très fructueuses pour une foule startups françaises.

Encore dans leur première phase de développement, de nombreuses entreprises présentant un grand potentiel mènent désormais des ICO car le processus est beaucoup plus facile et nécessite beaucoup moins de réglementations pour lever des fonds, et pourrait être considéré comme une alternative variable aux solutions actuelles proposées.

Ce phénomène responsabilise également les particuliers et leur donne la possibilité d’investir dans des entreprises par financement participatif, alors que dans le passé, les entreprises traditionnelles ne pouvaient prendre de l’argent que dans des fonds d’investissement en capital-risque ou des sociétés de capital-investissement.

Nous sommes maintenant loin du boom de 2017, et les investisseurs ont une bien meilleure compréhension du fonctionnement des ICO et des avantages et inconvénients associés à cette méthode d’investissement. De même, les investisseurs sont également conscients qu’il est toujours assez risqué d’investir dans des startups en démarrage, car la plupart des entreprises ne parviennent pas à trouver une solution adaptée au marché.

Être prêt à innover prend en considération le fait d’être prêt à penser de manière innovante, prenant ainsi beaucoup de risques. Néanmoins, cela remet définitivement le pouvoir entre les mains du peuple, ce qui a toujours été l’objectif des cryptomonnaies et de la blockchain en général.

La blockchain en est encore à ses débuts et apportera certainement de nouveaux projets, qui pourraient avoir un impact positif sur la communauté crypto à long terme. Les ICO ont encore un long chemin à parcourir, notamment en France, car la plupart des individus ne connaissent pas les termes, ou ne savent pas ce qu’est une ICO. À l’avenir, éduquer les individus sur les cryptomonnaies et la technologie blockchain serait le seul chemin vers l’adoption massive des cryptomonnaies. Ainsi, informer, éduquer doit être la première préoccupation pour assurer l’adoption des cryptomonnaies en France et dans le monde.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations contenues sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations figurant sur notre site web est strictement faite à ses propres risques. Dans la section S'instruire, notre priorité est de fournir des informations de haute qualité. Nous prenons le temps d'identifier, rechercher et créer un contenu éducatif qui sera utile à nos lecteurs. Afin de maintenir ce niveau de qualité et continuer à créer un contenu valable, nos partenaires sont susceptibles de nous verser une commission pour des placements figurant dans nos articles. Toutefois, ces commissions n'affectent pas nos processus de création de contenu objectif, honnête et pertinent.
Sponsorisé
Share Article

SUJETS LIÉS

Fabien est passionné par le monde de la finance. Il écrit et traduit régulièrement des articles en lien avec les cryptomonnaies, la blockchain, et l'opinion politique sur ces sujets. Titulaire d'une thèse aux États-Unis, il se concentre principalement sur les actualités crypto et blockchain susceptibles d'intéresser les lecteurs Français.

SUIVRE CET AUTEUR

Des prévisions crypto sur le meilleur canal Telegram de signaux, avec une précision de 70% !

Rejoignez-nous

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous