Comment choisir un wallet crypto ?

Par Joel Frank
17 décembre 2022, 17:05 CET
9 janvier 2023, 13:06 CET
In Brief
  • Les wallets crypto ont particulièrement la cote en ce moment, mais se valent-ils tous ?

Le wallet est un outil incontournable pour tout investisseur crypto qui se respecte. En termes simples, un wallet ou un portefeuille crypto est un dispositif matériel ou virtuel qui vous permet de stocker vos actifs numériques. Sachez toutefois que tous les portefeuilles crypto ne se valent pas.

Comment choisir un wallet crypto ? Quelles sont les différences entre un wallet custodial et non-custodial ? Explications.

Vous souhaitez parler de wallet crypto avec d’autres passionnés du secteur ? N’hésitez pas à rejoindre notre canal Telegram francophone !

Table des matières

  • Comment fonctionne un wallet crypto ?
  • Qu’est ce qu’un wallet custodial ?
    • Les avantages du wallet custodial
    • Ses inconvénients
  • Qu’est-ce qu’un wallet non-custodial ?
    • Les avantages du wallet non-custodial
    • Ses inconvénients
  • Wallet custodial vs Wallet non-custodial : quelles différences ?
    • Lequel choisir ?
  • Comment créer un wallet crypto non-custodial ?
  • Top 4 des wallets non-custodial en ligne
    1. MetaMask
    2. MyEtherWallet
    3. Coinbase Wallet
    4. Trust Wallet
  • Qu’en est-il des wallets matériels ?
  • Top 3 des wallets matériels
    1. Ledger Nano S
    2. Trezor Model One
    3. SafePal S1
  • Quel wallet crypto choisir ?
  • Foire aux questions (FAQ)

Comment fonctionne un wallet crypto ?

Wallet crypto

Avant de commencer, il convient de rappeler que les crypto actifs sont avant tout des données stockées sur la blockchain. Un portefeuille ou un wallet crypto est un outil qui permet aux investisseurs crypto d’accéder à leurs actifs sur la blockchain. En effet, toute transaction blockchain nécessite une adresse de portefeuille.  

Tout portefeuille crypto a deux composantes principales :

  • Une clé publique : Si vous souhaitez envoyer de la crypto à quelqu’un, vous devrez connaître sa clé publique et vice versa.
  • Une clé privée : comme son nom l’indique, la clé privée doit être gardée secrète par le propriétaire du portefeuille. Sans votre clé privée, vous ne pouvez pas accéder à vos fonds ou effectuer des transactions. 

Vous pouvez enregistrer vos clés sur Internet ou sur votre ordinateur via un logiciel de wallet crypto. De même, vous pouvez les imprimer ou les écrire sur un papier et les garder dans un endroit sûr. On peut donc dire qu’il existe plusieurs types de wallets crypto.

Qu’est ce qu’un wallet custodial ?

Avant de plonger dans les détails, il est important de comprendre la différence entre un wallet custodial (gardien) et non-custodial (non-gardien).

Un wallet custodial  est un portefeuille qui permet à l’investisseur de confier la gestion/protection de ses clés privées à un tiers. Ce dernier assume donc le rôle de “gardien”, ce qui signifie qu’il est responsable de la sécurité de vos actifs numériques.

La plupart des exchanges crypto centralisés que vous connaissez aujourd’hui proposent des wallets custodial. Par exemple, lorsque vous vous inscrivez sur Binance ou Coinbase, vous pouvez laisser vos fonds sur votre compte et effectuer vos transactions sans devoir saisir à chaque fois votre clé privée. Binance ou Coinbase sont donc responsables de la sécurité de vos actifs numériques.

Les portefeuilles gardiens sont également utilisés dans les fonds négociés en bourse (ETF) et les produits négociés en bourse (ETP). En effet, les émetteurs des ETF/ETP crypto jouent le rôle de dépositaires des fonds des investisseurs. Cela signifie qu’ils assument la responsabilité de la gestion des clés des wallets qui contiennent la crypto des investisseurs.

Les avantages du wallet custodial

Un wallet crypto custodial peut constituer une bonne option pour les investisseurs qui ont une compréhension limitée de la technologie crypto. En effet, les débutants ont tendance à commettre certaines erreurs qu’ils peuvent éviter en confiant leurs clés privées à un tiers.

Sachez également que les grandes bourses crypto stockent les fonds des utilisateurs dans plusieurs portefeuilles matériels et logiciels, ce qui garantit une sécurité optimale. Pour l’investisseur lambda, il est quasiment impossible d’obtenir le même niveau de sécurité avec un wallet non-custodial.

Ses inconvénients

Le wallet custodial a aussi son lot d’inconvénients. Premièrement, lorsque vous confiez vos actifs numériques à une plateforme crypto, vous risquez de perdre vos fonds dans le cas où cette dernière devient insolvable.

Si vous suivez l’actualité crypto, vous êtes sans doute au courant de la faillite de Celsius Network. Cette plateforme, qui gérait auparavant des dizaines de milliards de dollars de fonds d’investisseurs, a soudainement suspendu les retraits en juin. Depuis lors, plusieurs autres plateformes de prêt crypto se sont déclarées en faillite, laissant les investisseurs dans le plus grand désarroi. 

C’est pourquoi certains spécialistes estiment que les wallets custodial vont à l’encontre de la nature décentralisée de la crypto. En effet, les plateformes qui gèrent vos fonds et les entités gouvernementales qui les régissent peuvent à tout moment vous refuser les retraits.

De même, les bourses crypto doivent se conformer aux lois anti-blanchiment d’argent (AML) et aux processus de connaissance client (KYC). De nombreux partisans de la décentralisation voient cela comme une violation de la confidentialité des utilisateurs de la crypto.

N’oubliez pas aussi que certains dépositaires facturent des frais qui peuvent parfois dépasser vos bénéfices.

Qu’est-ce qu’un wallet non-custodial ?

Wallet non-custodial

Maintenant que vous savez ce qu’est un wallet custodial, ses avantages et ses inconvénients. Penchons-nous sur le deuxième type de portefeuille : le wallet non-custodial. Il s’agit en effet d’un portefeuille crypto où l’investisseur est le seul responsable de la gestion de ses clés

Cela signifie que si vous perdez/oubliez vos clés privées, vous risquez de perdre votre crypto à jamais. Comme indiqué précédemment, le wallet non-custodial peut se présenter sous forme de logiciel basé sur un navigateur Web, de logiciel téléchargeable, de dispositif matériel ou sous forme de papier. Les portefeuilles matériels sont considérés comme le moyen le plus sûr de stocker des clés crypto.

Les avantages du wallet non-custodial

Les fervents défenseurs de la crypto qui cherchent à se débarrasser complètement de l’emprise des institutions gouvernementales/financières centralisées, vous diront que le wallet non-custodial est le meilleur moyen de stocker vos actifs numériques. En effet, le wallet crypto non-custodial vous donne un contrôle total sur vos fonds, ce qui signifie qu’aucune entité centralisée ne peut saisir ou bloquer votre argent.

Avec un wallet non-custodial, toute personne disposant d’une connexion Internet peut effectuer des transactions crypto sans révéler son identité, son emplacement ou ses informations personnelles. 

De plus, le wallet non-custodial interagit directement avec la blockchain, ce qui simplifie considérablement les transactions. Cela signifie que contrairement à un wallet custodial, un wallet crypto non-custodial vous permet d’accéder directement à l’écosystème florissant de la finance décentralisée (DeFi).

Ses inconvénients

La gestion autonome des clés privées n’est pas une mince affaire, surtout si vous détenez une quantité importante de crypto actifs. Comme expliqué plus haut, la moindre erreur peut vous coûter très cher. En revanche, si vous oubliez le mot de passe de votre wallet custodial, vous pouvez facilement le récupérer en contactant la plateforme qui le gère.

Les débutants qui utilisent des portefeuilles non dépositaires sont également plus vulnérables au phishing, aux piratages et aux scams. C’est pourquoi vous devez toujours respecter les bonnes pratiques en matière de sécurité (utiliser des mots de passe complexes ou l’authentification à deux facteurs si possible).

Sachez également que le simple fait de déplacer la crypto d’un exchange vers un wallet crypto peut s’avérer difficile pour les débutants. Pour la plupart des utilisateurs novices, le recours à une plateforme crypto dépositaire constitue la meilleure option. 

Wallet custodial vs Wallet non-custodial : quelles différences ?

Pour récapituler, un wallet non-custodial vous donne un contrôle total sur vos actifs numériques et vos clés privées. En revanche, un wallet custodial vous permet de confier la gestion de vos clés privées et de votre crypto à une autre plateforme.

Lequel choisir ?

Tout dépend de vos besoins et de vos préférences. Si vous êtes débutant(e) et que vous souhaitez simplement acheter de la crypto, vous pouvez opter pour wallet custodial. Si vous ne souhaitez pas vous exposer directement à la crypto, vous pouvez investir dans un ETF ou ETP Bitcoin ou Ethereum. Sachez toutefois que ce type d’investissement présente également des risques.

Si vous êtes expérimenté(e), vous pouvez utiliser une combinaison des deux types de portefeuilles. Par exemple, vous pouvez laisser une partie de vos fonds sur wallet custodial pour pouvoir faire du trading plus rapidement, et une autre partie dans un wallet non-custodial. 

Pour une sécurité maximale, vous avez la possibilité de conserver le reste de vos crypto actifs dans un cold wallet ou wallet matériel.

Wallet custodial Wallet non-custodial
Qui gère les clés privées ? Les clés privées d’un wallet crypto custodial sont gérées par une plateforme tierce qui peut y accéder à tout moment. Le propriétaire des crypto actifs est la seule personne à détenir les clés privées du portefeuille où ses actifs sont stockés, ce qui signifie qu’il garde le contrôle total de ses fonds.
Adapté aux débutants ? Il s’agit du type de wallet crypto le plus adapté aux débutants (étant donné qu’il vous suffit de laisser vos fonds sur l’exchange). Bien qu’il existe des wallets non-custodial très faciles à utiliser, les débutants risquent de commettre certaines erreurs irréversibles (erreur dans l’adresse du destinataire, oubli de la clé privée, etc).
Sécurisé ? Les principaux exchanges/dépositaires utilisent généralement des systèmes très sophistiqués pour protéger les actifs numériques de leurs utilisateurs. Mais, en cas d’insolvabilité ou de crise de liquidité, leurs clients risquent de perdre leurs fonds à jamais. Tous les wallets non-custodial ne se valent pas en matière de sécurité. Cela dit, les portefeuilles Web sont plus vulnérables aux attaques, tandis que les cold wallets sont considérés comme très sûrs. Autre point important, les propriétaires des wallets non-custodial sont les seules responsables de la sécurité de leurs actifs numériques.

Comment créer un wallet crypto non-custodial ?

Tout d’abord, vous devez télécharger l’extension Google Chrome du wallet crypto MetaMask à partir de son site web officiel.

Créer un wallet crypto

Une fois le téléchargement effectué, MetaMask apparaîtra comme une extension en haut à droite de votre navigateur. Cliquez sur l’extension pour commencer à configurer votre portefeuille crypto.

Si vous avez déjà installé le wallet MetaMask sur un autre appareil, vous pouvez y accéder en saisissant votre phrase secrète ou votre clé privée. Sinon, cliquez sur “Create a Wallet”.

MetaMask vous demandera ensuite de créer un nouveau mot de passe. Assurez-vous de choisir un mot de passe complexe composé de plusieurs caractères. Une fois votre mot de passe saisi, MetaMask vous expliquera comment fonctionne la phrase secrète de récupération et pourquoi il ne faut jamais la divulguer à quelqu’un.

En effet, la phrase secrète vous permet d’accéder à votre portefeuille crypto à partir d’autres appareils. Si vous la partagez avec quelqu’un, vous risquez de perdre vos fonds à jamais. Il est donc important de la garder dans un endroit sûr, car ni MetaMask ni aucune autre plateforme ne pourra vous aider à la récupérer.

Ensuite, MetaMask vous donnera votre phrase secrète de récupération et vous demandera de la saisir sur la page suivante.

Et c’est tout ! Votre wallet crypto est prêt. Vous pouvez maintenant envoyer et recevoir des actifs numériques sur plusieurs blockchains.

Top 4 des wallets non-custodial en ligne

Wallet crypto

Alors qu’il existe des centaines de wallets non-custodial sur le marche, les portefeuilles ci-dessous sont les plus populaires en ce moment.

1. MetaMask

Wallet crypto MetaMask

Depuis son lancement en 2016, MetaMask est devenu l’un des wallets crypto non-gardiens les plus populaires sur le marché, en particulier lors du “DeFi Summer” de 2020. À l’époque, MetaMask était l’un des rares portefeuilles crypto à prendre en charge les blockchains de contrats intelligents.

La plupart des investisseurs considèrent MetaMask comme un wallet crypto pratique et facile à utiliser. Il fonctionne en effet comme une extension de navigateur qui n’apparaît qu’en cas de besoin et uniquement lorsque vous utilisez des applications décentralisées (dApps). De même, vous pouvez acheter et vendre des cryptomonnaies directement sur l’application MetaMask en utilisant la fonction de trading.

Cela dit, l’un des plus grands inconvénients du portefeuille MetaMask est qu’il ne peut interagir qu’avec les réseaux compatibles avec Ethereum ou avec la machine virtuelle d’Ethereum (EVM). Cela signifie que vous ne pouvez pas l’utiliser avec d’autres blockchains comme Bitcoin ou Solana. Mais contrairement à d’autres wallets, MetaMask est compatible avec les jetons non fongibles (NFT) et avec OpenSea, la plus grande marketplace NFT au monde.

2. MyEtherWallet

Wallet crypto

MyEtherWallet, ou MEW, est un autre wallet crypto qui existe depuis bien longtemps. Lancé en 2016, MEW se focalise principalement sur le réseau Ethereum.

Le portefeuille est compatible avec un large éventail de dApps basées sur Ethereum/EVM et prend également en charge les NFT. Contrairement à MetaMask, cependant, il permet d’effectuer des transactions Bitcoin, mais il n’est pas compatible avec les altcoins (comme Solana, Cardano, etc).

Dans l’ensemble, MyEtherWallet est considéré comme un wallet crypto facile à utiliser, mais il est souvent ciblé par les attaques de phishing.

3. Coinbase Wallet

Depuis son lancement en 2018, le wallet non-custodial de Coinbase a connu beaucoup de succès auprès des investisseurs. En plus de sa simplicité, le portefeuille est compatible avec plusieurs blockchains et altcoins, ce qui le rend particulièrement pratique.

Sur Coinbase Wallet, vous pouvez stocker Bitcoin, Ethereum, Solana et toute une panoplie d’actifs numériques. À l’image de MetaMask, le portefeuille fonctionne comme une extension de navigateur et interagit directement avec les dApps. De plus, ses frais sont très compétitifs par rapport à ses homologues.

Notez également que Coinbase Wallet est complètement séparé de l’exchange Coinbase. Cela signifie que vous n’aurez pas besoin de suivre un processus de vérification d’identité (KYC). Vous pouvez toutefois le connecter à la bourse crypto Coinbase pour effectuer des transactions, mais cela reste facultatif.

Contrairement à MetaMask et MyEtherWallet, Coinbase n’est pas open source. Pour la plupart des investisseurs, cela ne pose pas problème, mais les partisans de la décentralisation ont tendance à se méfier des codes qui ne sont pas accessibles à tout le monde.

4. Trust Wallet

Lancé par Binance, Trust Wallet est un wallet crypto non-custodial très apprécié par les investisseurs. Le portefeuille est compatible avec plusieurs blockchains, dApps et écosystèmes EVM. De même, il prend en charge plusieurs types de jetons non fongibles. Autre point intéressant, les utilisateurs de Trust Wallet peuvent staker des cryptomonnaies directement sur l’application.

Le portefeuille crypto propose également un outil d’analyse de marché qui permet aux utilisateurs de consulter les prix et les graphiques en temps réel. En matière de sécurité, Trust Wallet offre des fonctionnalités avancées comme l’authentification biométrique et le code PIN.

Tout comme MetaMask et MyEtherWallet, Trust Wallet s’appuie sur un code open-source. De plus, il est considéré comme l’un des portefeuilles crypto les plus faciles à utiliser.

Qu’en est-il des wallets matériels ?

Wallet crypto

Les quatre portefeuilles mentionnés ci-dessus sont tous des “hot wallets” disponibles sur Internet. Avec ces portefeuilles, vos clés privées seront stockées sur un serveur Internet. Bien qu’ils soient très pratiques, ces wallets crypto ne sont pas les meilleurs en matière de sécurité. 

Pour renforcer votre sécurité, vous pouvez stocker vos clés privés sur un logiciel ou sur le disque dur de votre ordinateur. Bien que cette option vous rendra moins vulnérable aux piratages, vos fonds ne seront pas protégés à 100%, car les ordinateurs restent exposés aux virus.

L’option la plus sécurisée consiste donc à stocker vos clés privées sur un disque dur isolé, c’est-à-dire un wallet crypto matériel ou cold wallet. Normalement, les portefeuilles matériels ne se connectent à Internet pour que lorsque vous effectuez des transactions, ce qui les rend beaucoup moins vulnérables aux attaques que les hot wallets.

De même, le processus de signature (validation des transactions) se fait entièrement sur votre disque dur. Cela signifie que les informations liées à vos clés privées ne quittent jamais votre cold wallet. Dans la plupart des cas, le seul moyen d’obtenir la clé privée d’un portefeuille crypto matériel est de le voler.

Cela dit, les cold wallets ont aussi des inconvénients. Premièrement, ils ne sont pas très pratiques, car ils doivent être branchés et alimentés. Deuxièmement, le processus de validation d’une transaction crypto sur un cold wallet est beaucoup plus compliqué que sur un hot wallet. Troisièmement, ils coûtent entre 50 $ et 200 $, ce qui est raisonnable pour un investisseur expérimenté, mais trop cher pour quelqu’un qui fait ses premiers pas dans la crypto.

Top 3 des wallets matériels

Sans plus tarder, voici notre top 3 des meilleurs cold wallets disponibles sur le marché.

1. Ledger Nano S

Ledger est considéré par beaucoup comme le meilleur wallet crypto matériel, surtout pour ceux qui cherchent à stocker de grandes quantités d’actifs numériques. Lancé en 2016, le portefeuille est réputé pour sa sécurité avancée.

Ledger propose plusieurs portefeuilles crypto, mais le Nano S est actuellement le plus utilisé par les investisseurs, y compris les débutants. Le wallet crypto prend en charge plus de 1100 cryptomonnaies. Cependant, il ne peut stocker que les clés de 3 à 5 portefeuilles. Pour ceux qui cherchent à stocker plusieurs clés dans un seul cold wallet, le Nano S de Ledger n’est peut-être pas la meilleure option.

2. Trezor Model One

Lancé en 2014, Trezor Model One est l’un des cold wallets les plus populaires sur le marché. À l’instar du Nano S de Ledger, le Model One a la réputation d’être très facile pour les débutants.

Le Trezor Model One permet d’acheter de la crypto directement via l’application Trezor’s Wallet en utilisant des monnaies fiduciaires. Cette fonctionnalité évite aux débutants de passer par des bourses crypto, ce qui rend le portefeuille très pratique. Cependant, le design du cold wallet Trezor laisse à désirer. Ce malgré son prix relativement élevé (80 $).

3. SafePal S1

SafePal a lancé son modèle S1 en janvier 2019. Bien qu’il soit relativement nouveau, ce cold wallet a déjà connu beaucoup de succès. Compatible avec 20 blockchains et plus de 10 000 jetons, y compris les NFT, le wallet crypto S1 de SafePal est très pratique. À environ 40 $, SafePal est aussi l’un des cold wallets les moins chers.

De plus, le portefeuille est doté d’une fonctionnalité appelée “self-destruct” qui permet de lutter contre les attaques. Notons aussi que la société mère de SafePal est soutenue par Binance Labs, la société d’investissement de Binance.

Quel wallet crypto choisir ?

Le choix d’un bon wallet crypto n’est pas une mince affaire, mais le plus important est de choisir un portefeuille sûr qui vous permettra de protéger vos actifs numériques.

Afin de bien choisir le wallet crypto qu’il vous faut, nous vous conseillons de tenir compte de vos besoins, vos préférences, votre stratégie d’investissement et vos exigences en matières de sécurité. En fin de compte, chaque type de wallet crypto a ses avantages et ses inconvénients, le plus important est d’en tirer parti sans mettre en jeu votre crypto.

Foire aux questions (FAQ)

Qu’est-ce qu’un wallet crypto non-custodial ?

Un wallet crypto non-custodial ou non-gardien est un portefeuille où l’investisseur est le seul à détenir les clés privées. Il s’agit un portefeuille qui vous donne un contrôle total sur vos fonds.

Quelle est la différence entre un wallet custodial et un wallet non-custodial ?

Un wallet custodial est un portefeuille géré par un tiers (plateforme crypto) qui détient vos clés privées. En revanche, un wallet non-custodial vous permet de gérer vous-même vos clés privées et vos crypto actifs.

Coinbase est-il un wallet non-custodial ?

Les actifs numériques déposés sur la bourse crypto Coinbase sont stockés sur des wallets custodial. Cependant, Coinbase propose également un wallet non-custodial appelé Coinbase Wallet.

Trust Wallet est-il un portefeuille non-custodial ?

Oui, Trust Wallet est l’un des portefeuilles non-dépositaires les plus populaires sur le marché.

MetaMask est-il un wallet non-custodial ?

Oui, MetaMask est un portefeuille crypto non-dépositaire très apprécié par les investisseurs. Vous trouverez plus haut un guide détaillé sur l’utilisation de MetaMask.

Les portefeuilles crypto non-gardiens sont-ils sûrs ?

En règle générale, oui, car ces portefeuilles vous donnent un contrôle total sur vos fonds. Cela dit, vous risquez de perdre votre argent si vous oubliez ou perdez votre clé privée.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations contenues sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations figurant sur notre site web est strictement faite à ses propres risques.
Dans la section S'instruire, notre priorité est de fournir des informations de haute qualité. Nous prenons le temps d'identifier, rechercher et créer un contenu éducatif qui sera utile à nos lecteurs.
Afin de maintenir ce niveau de qualité et continuer à créer un contenu valable, nos partenaires sont susceptibles de nous verser une commission pour des placements figurant dans nos articles. Toutefois, ces commissions n'affectent pas nos processus de création de contenu objectif, honnête et pertinent.