OKX, un exchange crypto qui rayonne ? Notre présentation

Mis à jour par Célia Simon
EN BREF
  • Après le fiasco de FTX, OKX semble proposer une alternative intéressante, apportant confiance et transparence.

Alors que la chute de FTX a chamboulé l’univers des crypto-monnaies tout en réduisant la confiance envers les exchanges centralisés, OKX (anciennement OKEX) semble présenter une alternative attrayante apportant confiance, croissance et transparence. La plateforme d’échange vient par ailleurs de publier sa preuve de réserve ou (PoR) pour rassurer ses utilisateurs. 

  • Vous voulez en parler avec d’autres passionnés de crypto ? Rejoignez-nous sur notre canal Telegram en français !
    • Table des matières :

      • En savoir plus sur cet exchange crypto
      • OKX, plus qu’un simple exchange centralisé
      • Un jeton qui résiste au bear market
      • OKX, un présent rayonnant ?
      • OKX partage sa preuve-de-réserve

      En savoir plus sur cet exchange crypto

      OKX est un exchange centralisé originaire des Seychelles qui a été lancé au cours de l’année 2017. La plateforme crypto propose également son propre wallet à ses clients, lequel offre une connexion aux applications décentralisées et aux exchanges décentralisés (DEX). Disponibles dans plus de 100 pays, la plateforme crypto compte plusieurs millions d’utilisateurs et semble avoir atteint une certaine maturité dans le secteur; ce qui en fait un des principaux exchange de l’industrie.

      On retrouve sur la plateforme les principales fonctionnalités que peuvent proposer les CEX crypto, avec les achats de crypto-monnaies, le trading sur le marché Spot mais également sur les options, les futures (contrats à terme) ou les produits dérivés. Concernant le trading crypto, OKX recense plus de 500 paires d’échange avec la possibilité de négocier plus de 400 crypto-monnaies déjà listées sur la plateforme.

      De plus, les frais de trading sont parmi les plus faibles de ceux généralement proposés par la concurrence, puisqu’ils sont de l’ordre de 0,10 % par transaction et peuvent être potentiellement abaissés au fur et à mesure qu’augmente notre volume de trading.

      Les possibilités ne sont toutefois pas seulement limitées au trading crypto, puisque la plateforme propose diverses fonctionnalités de earning à travers nos cryptos ou nos stablecoins. Mais encore, l’exchange compte sur sa propre plateforme de lancement de crypto avec JumpStart, le launchpad de OKX.

      OKX, plus qu’un simple exchange centralisé

      Bien qu’OKX rayonne particulièrement grâce à son exchange centralisé, il dispose d’une immersion notable dans le Web 3. En effet, plus qu’une plateforme, il s’agit d’un nom qui se rattache à un portail complet du Web 3 avec également un wallet crypto décentralisé à disposition des investisseurs, des dApps, mais encore une marketplace NFT en plein essor actuellement. Ainsi, des investisseurs de tout type peuvent y trouver leur bonheur avec une variété de produits à disposition.

      De plus, bien qu’OKX et son wallet supportent une grande multitude de blockchains (notamment les principales blockchains existantes comme Bitcoin, Ethereum, BNB Chain, Solana, Polygon ou encore Avalanche…), il existe également la OKX Chain, avec son jeton natif, OKB.

      Un jeton qui résiste au bear market

      Alors que le bear market a marqué de plein fouet l’industrie crypto provoquant la chute vertigineuse de certains jetons (Luna, Solana, FTT, Axie Infinity ou encore Avax), le jeton natif de la plateforme OKX résiste particulièrement bien au bear market. Son utilité au sein de l’écosystème s’avère croissante, ce qui lui confère une certaine légitimité au sein de l’industrie crypto.

      OKB possède actuellement une market cap de plus d’un milliard de dollars, ce qui lui permet d’intégrer le top 5 des jetons natifs d’exchanges centralisés en terme de capitalisation de marché.

      Si l’on compare l’évolution du prix du jeton aux autres jetons natifs des principaux exchanges centralisés, on remarque que la performance du token OKB n’est pas anodine. En effet, le token s’échange actuellement à 21 $ et réalise des meilleurs performances au court terme comme au “long terme”. En effet, sur 30 jours, le jeton est en hausse de 32 %, loin devant son principal poursuivant en la matière, le BNB de Binance (7,80 %). Au contraire, le CRO (Crypto.com), le HT (Huobi), le KCS (KuCoin) ou encore le FTT (FTX) enregistrent tous des performances négatives sur la même période.

      OKB crypto
      Source : CoinMarketCap

      Depuis le début de l’année, la différence est encore plus marquée, avec un OKB qui résiste le mieux au bear market. La baisse du jeton est de “seulement” 27,65 % alors que le BNB a pour sa part perdu 37 % de sa valeur, et que le CRO ou le FTT de l’exchange en faillite FTX ont sombré.

      OKX, un présent rayonnant ?

      Exchange important pour le marché Spot, OKX fait surtout état de sa force sur le marché des dérivés en intégrant le top 5 par volume de transactions.

      OKX exchange
      Source : CoinMarketCap

      Mais encore, comme évoqué précédemment, alors que certains exchanges crypto comme FTX ont récemment pu faire faillite et que d’autres, comme Crypto.com, sont dans la tourmente avec des inquiétudes concernant la solvabilité de leur plateforme, OKX vit une toute autre actualité.

      En ces temps de doute, il est important de se recentrer sur des plateformes d’échange plus rassurantes. C’est dans l’optique d’être une des plus grandes alternatives à Binance que rentre en considération OKX, un exchange qui fait état de plusieurs manières de son état de force actuelle.

      En effet, au-delà de ses partenariats de renom, Manchester City dans le monde du Football, et Mclaren en Formule 1, la plateforme d’échange compte d’autres flèches à son arc. Alors que nombreuses entreprises en lien avec le monde technologique et des crypto-monnaies ont intensément licencié face aux difficultés du secteur, OKX est toujours en recrutement. Si l’on se concentre sur la quantité d’offres à pourvoir, on peut également faire été d’un bon développement de l’exchange, qui a plusieurs centaines d’offres d’emplois à pourvoir.

      De plus, un fond d’aide à hauteur de 100 millions de dollars a rapidement été décidé pour venir en aide aux entités affectées par la chute de FTX et le blocage des fonds de l’exchange de Sam Bankman-Fried.

      OKX partage sa preuve-de-réserve

      Enfin, et surtout, l’exchange vient tout juste de partager la désormais très fameuse preuve des réserves, de façon à maintenir au plus haut la confiance de ses investisseurs et apporter davantage de transparence dans un secteur qui en a fait régulièrement défaut ces derniers mois.

      Avec cette preuve des réserves, OKX cherche à démontrer que les actifs de ses utilisateurs sont réels, et maintenus sous haute sécurité. A travers la technologie de l’arbre de merkle (Merkle Tree), OKX vient ainsi de publier sa preuve des réserves pour montrer que tout les actifs des utilisateurs sont soutenus avec le ratio 1:1. Chaque utilisateur peut d’ailleurs vérifier personnellement si ses propres fonds sont inclus dans l’audit que réalisera régulièrement l’exchange.

      D’après le détail de sa preuve des réserves, OKX détient par ailleurs davantage de BTC, d’ETH ou encore d’USDT que ceux que possèdent ses utilisateurs. De cette manière, pour chacun des actifs, le ratio de sûreté est respectivement de 102 %, 102 % et 101 % pour le stablecoin de Tether. Cela équivaut à une détention de sûreté de près de 3 000 BTC additionnels, 25 000 Ether et 55 millions de dollars en jetons USDT. Selon CoinMarketCap, près de 50 % des actifs d’OKX sont de l’USDT alors que BTC et ETH représente 25 % et 20 % des assets en holding.

      D’après DefiLlama, OKX est même l’échange détenant le plus de fonds après Binance parmi les exchanges ayant partagés leur preuve des réserves. La plateforme de crypto-monnaie regroupe ainsi davantage d’actifs sous gestion que Huobi, Crypto.com, Bitfinex ou encore Kucoin.

      En recherche de transparence, les actions que mène OKX s’avèrent rassurantes, notamment après l’hécatombe FTX. Totalement à l’opposée, OKX cherche donc à démontrer que tous les actifs sont détenus en réserve et que les investisseurs peuvent faire confiance à la plateforme. Dans ce sens, les initiatives se sont démultipliées de la part de l’exchange pour intensifier la transparence et partager de plus en plus d’informations sur les actifs détenus en réserve, comme le souligne l’article de Blockworks.

      Avis de non-responsabilité

      Toutes les informations contenues sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations figurant sur notre site web est strictement faite à ses propres risques. Dans la section S'instruire, notre priorité est de fournir des informations de haute qualité. Nous prenons le temps d'identifier, rechercher et créer un contenu éducatif qui sera utile à nos lecteurs. Afin de maintenir ce niveau de qualité et continuer à créer un contenu valable, nos partenaires sont susceptibles de nous verser une commission pour des placements figurant dans nos articles. Toutefois, ces commissions n'affectent pas nos processus de création de contenu objectif, honnête et pertinent.