Bitcoin (BTC) progresse au Maroc malgré les interdictions

Partager l’article
EN BREF
  • En 3 ans, les volumes d’échanges sur la plateforme pair à pair LocalBitcoins ont triplé.

  • Selon une étude de la Banque mondiale, 71% des adultes marocains n’ont pas de compte bancaire.

  • promo

    Participez à LA PLUS GRANDE ICO d’Espagne: achetez le B2M dès maintenant.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Malgré les restrictions, les volumes d’échanges Bitcoin (BTC) augmentent au Maroc.

Sponsorisé



Sponsorisé

Augmentation des volumes d’échanges P2P

En novembre 2017, l’Office marocain des changes avait rappelé au public que les transactions effectuées en cryptomonnaies constituaient « une infraction à la réglementation des changes, passible de sanctions ».

Malgré les restrictions, les échanges sur les plateformes de pair à pair comme LocalBitcoins ont augmenté au fil des années. De novembre 2017 à février 2021, les volumes d’échanges sur la plateforme ont connu une augmentation de plus de 200%.

Sponsorisé



Sponsorisé

Insaf Nori, community manager chez Decred a déclaré :

« Au Maroc, une combinaison de curiosité et de désir d’autonomie financière pousse les Marocains à acheter des cryptomonnaies. Certains d’entre eux veulent la liberté financière parce qu’ils n’ont pas recours aux banques ».

Non bancarisé au Maroc

Le Maroc est l’un des pays les plus sous-bancarisés au monde. Une étude de la Banque mondiale de 2019 indique que seulement 29% des adultes marocains ont accès à un compte bancaire, ce qui est considérablement inférieur à la moyenne régionale du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA) de 44%. Insaf Nori a expliqué :

« Je pense que ce sont uniquement les salariés qui utilisent les banques. S’ils sont au chômage ou indépendants, ils veulent simplement conserver leur argent chez eux. Ils n’utilisent tout simplement pas de banque ».

Des signes de changement

Selon Nori, les marocains ne pouvaient pas acheter de bitcoin ou d’autres cryptomonnaies sur les exchanges classiques en utilisant leurs cartes bancaires. Bien que les marocains n’aient pas été autorisés à acheter directement des cryptomonnaies en utilisant leurs comptes bancaires, les plateformes de pair à pair ont rencontré un franc succès.

De plus, l’exchange Binance accepte les virements en dirhams depuis avril 2020.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

Journaliste engagé dans l’écosystème crypto depuis 2017, Florent s’intéresse particulièrement à la finance décentralisée (DeFi), Ethereum 2.0 et aux tokens non fongibles (NFT).

SUIVRE CET AUTEUR

L’ICO de Bit2Me VIENT DE DEMARRER! Achetez le token B2M dès maintenant.

J’achète!

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous