La crise des marchés révèle les succès et échecs des stratégies d’investissements des fonds de couverture

Partager l’article
EN BREF
  • L'entreprise PointStage Hedge Fund a perdu 2,1 milliards de dollars depuis le début de l'année.

  • Au contraire, le fond de couverture de Brevin Howard a affiché des gains records en mars.

  • Les stratégies d'investissement de chaque firme sont testées comme jamais face au chaos actuel des marchés.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Le mois dernier, pratiquement tous les secteurs financiers ont subi des changements radicaux. Face à la pandémie, les marchés obligataires, des commoditées, d’action et du Bitcoin ont tous expérimenté de violents revirements de valeur.



C’est également le cas des fonds de couverture, dont le marché a testé en temps réel l’efficacité de plusieurs stratégies d’investissement. Et tandis que certains ont souffert de lourdes pertes face à la crise engendrée par le virus, d’autres sont parvenus à générer d’excellents retours.

Le coronavirus écrase un important fond de couverture

Un de ces échecs les plus notoires fut celui de PointState Hedge Fund, géré par Zach Schreiber. Ce fond a déjà perdu 9,5% depuis le début de l’année, incitant ses actionnaires à demander le remboursement de leurs placements.



A ce sujet, l’entreprise s’est d’ailleurs déjà vue réclamer 2,1 milliards dollars depuis le début de l’année et en prévoit 640 millions de plus. En tout, cela représente plus de la moitié de ses 55 milliards détenus en actifs.

Les retraits s’avèrent si extrêmes et fréquents que PointState Hedge Fund n’est plus en mesure de répondre à ces demandes. Dans sa newsletter de mars, l’entreprise a expliqué à ses actionnaires : “La grande majorité des remboursements des actionnaires devrait être distribuée en liquide au début du mois d’avril. En raison de la volatilité des marchés globaux, nous ne pouvons pas, pour l’instant, fournir l’exact pourcentage de remboursement fourni en espèces pour chacun”.

Brevin Howard affiche des gains records

Au contraire, d’autres entreprises de fonds de couverture ont vécu très différemment ce premier trimestre. La compagnie macro Brevin Howard, dirigée par Alfredo Saitta, Fash Golchin et Minal Bathwal, a par exemple affiché des retours records en mars.

Ses actionnaires ont également profité d’une superbe hausse de 17% le mois dernier, pour un total de 26,1% en retours depuis le début de l’année. En termes de retours mensuels, il s’agit du double du maximum antérieur l’entreprise, datant de 2008 et s’élevant à 9,89% de gains.

Cette compagnie se focalise sur les marchés développés, en plus d’autres fonds similaires, et a su maintenir ses actifs dans des positions de revenus fixes. De plus, Brevin Howard a su parier sur les valeurs en remontée du dollar et de l’or, en plus de réduire ses actions touchées par l’effondrement de marché dû au Covid-19.

Son fondateur, Alan Howard, a fait la une l’an dernier en annonçant une couverture de fonds d’un milliard de dollars basée sur les crypto-monnaies. Ce fond, combiné à la firme anglaise d’Alan, Elwood Asset Management, a fait beaucoup de bruit dans la communauté crypto en faisant la part belle aux actionnaires institutionnels.

 

Images gracieusement fournies par Shutterstock, Trading View et Twitter.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

With a background in science and writing, Jon's cryptophile days started in 2011 when he first heard about Bitcoin. Since then he's been learning, investing, and writing about cryptocurrencies and blockchain technology for some of the biggest publications and ICOs in the industry. After a brief stint in India, he and his family live in southern CA.

SUIVRE CET AUTEUR