L’approbation de Coinhouse des licences françaises de crypto va stimuler l’expansion européenne

Partager l’article

L’approbation  de Coinhouse pour la licence française de crypto marque le début d’un voyage passionnant qui placera la nation européenne sur la carte du monde de la crypto. Coinhouse est désormais officiellement devenu la première entreprise de crypto-trading à obtenir une licence de l’Autorité des marchés financiers (AMF), l’organisme de surveillance financière français.

La nouvelle licence obtenue permet à Coinhouse de s’impliquer désormais dans le domaine des services bancaires français. Par conséquent, le nouvel accord avec une banque allemande se révélerait très probablement plus efficace que sa configuration actuelle. Julien Moretto, de Coinhouse, a déclaré que la licence reflète une reconnaissance par les autorités du pays des pouvoirs financiers de l’entreprise.

 

La licence française de Coinhouse va démonter la société

Les autorités ont veillé à ce que seules les meilleures entreprises respectent les exigences strictes pour obtenir un permis. Coinhouse devait démontrer sa capacité à geler des actifs et à garantir qu’en cas de fraude, les fonds soient débloqués de manière appropriée. De plus, un responsable de l’application doit travailler sur le réseau pour détecter et décourager les activités financières frauduleuses. Le même contrôleur doit être compatible avec Scorechain, une méthode de test des chaînes de blocs. Cela ne semble pas simple avec la licence cryptographique française Coinhouse.

La société est actuellement occupée à collecter des fonds, à planifier des clauses de non-responsabilité concernant les investissements, à faire respecter la réglementation et à intégrer des alertes de risque pour obtenir une licence de cryptographie française. Moretto a ajouté que vers septembre 2020, l’AMF devrait commencer à émettre des licences de cryptographie. Selon Sandrine Lebeau, responsable de l’application et des risques de Coinhouse, la licence est essentielle pour créer une image positive pour l’organisation. Désormais, l’entreprise est également en mesure de diffuser des publicités dans la région.

 

 

Des règles de crypto françaises strictes appellent à plus de réglementation

La France oblige les entreprises qui s’adonnent au fiat-to-crypto et vice versa à enregistrer des services auprès des autorités pour se conformer à la législation anti-blanchiment. La loi française PACTE définit les exigences à respecter par les cryptofirms opérant dans chaque pays.

Actuellement, cinq autres entreprises sont en pourparlers avec les autorités françaises pour obtenir la licence cryptographique convoitée. La licence de cryptographie française Coinhouse aiderait à réduire les coûts de négociation, à attirer des investissements importants des sociétés de financement et à employer du personnel local. La société prévoit également d’étendre ses services de gestion de portefeuille dans le pays européen. Il y a aussi un stablecoin arrimé à l’euro sous les travaux.

 

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

Francis est un technophile averti et polyvalent, étant imprégner de la technologie de la crypto-économie et de la blockchain depuis 2012. Il a précédemment travaillé pour un projet basé sur la crypto-monnaie en tant que gestionnaire de communauté ainsi que conseiller financier pour la plus grande coopérative financière au Canada. Francis a également de l'expérience en tant que trader, investisseur et minant lui-même des crypto-monnaies.

SUIVRE CET AUTEUR

Faites du trading avec les meilleurs signaux crypto - des profits garantis avec plus de 70% d’exactitude

Adhérez

Want to learn how to trade? Get a beginners guide from BeInCrypto Academy!

Learn now