C’est le début du mois, ce qui signifie que Ripple vient de débloquer un nouveau milliard d’XRP de son portefeuille de dépôt fiduciaire.

Ripple a régulièrement été critiqué pour ses déblocages de tokens. Ces derniers ont toujours lieu le premier de chaque mois, et le déblocage de mai s’est produit hier.

1 milliard de XRP débloqués

Sur Twitter, Whale Alert (@whale_alert) a annoncé que Ripple venait comme prévu de débloquer de nouveaux tokens. Le 2 mai, son équipe a ainsi transféré un total d’1 milliard de XRP en trois transactions de 500 millions, 400 millions et 100 millions de XRP.

400 000 000 XRP (85 856 924 USD) ont été transférés sur Ripple depuis son portefeuille de dépôt fiduciaire.

Avec son prix actuel, le total des XRP débloqués ce mois équivaut à 220 millions de dollars. On ignore encore pourquoi l’équipe de Ripple a besoin chaque mois de plusieurs centaines de millions de dollars.

En plus de ce déblocage mensuel, le co-fondateur de Ripple a également reçu son propre lot de XRP.  Hier 55 millions de XRP ont ainsi été transférés des liquidations de Jed McCaleb à son portefeuille.

55 079 321 XRP (11 865 434 USD) ont été transférés des Liquidations de Jed McCaleb au Portefeuille Jed McCaleb.

Comme BeInCrypto l’avait déjà reporté, J. McCaleb a également reçu 63 millions de XRP en avril. Il devrait maintenant détenir plus de 4,7 milliards de XRP, ce qui fait de lui l’un des individus les plus fortunés du milieu des cryptomonnaies. Qu’il mérite ou non cet argent est une autre histoire, sachant qu’il est simplement payé pour avoir co-fondé un jeton qu’il n’a pas tardé à délaisser. On pourrait juste dire qu’il a eu énormément de “chance”.

Les affaires restent les mêmes pour Ripple

Le projet Ripple a souvent été critiqué pour ses déblocages mensuels de tokens, lesquels équivalent actuellement à plusieurs centaines de millions de dollars. En effet, l’usage de ces jetons XRP n’a jamais été vraiment expliqué. En conséquent, certains ont accusé Ripple de jeter ses actifs chaques mois à l’instar de la fraude PLUS Token.

Certaines importantes plateformes d’échanges se sont également moquées de Ripple de temps à autre. Arthur Hayes, PDG de BitMEX, a deux fois traité le XRP “d’étron”, bien qu’il l’ait tout de même inclus dans sa liste de monnaies. Ce faisant, il a néanmoins pris soin de parler de ce jeton comme étant “de la m***e de chien”.

Dernièrement, Ripple a également attiré l’attention du public avec une plainte judiciaire contre YouTube. L’entreprise crypto a ainsi porté plainte contre le géant du streaming pour avoir fait la promotion de fraudes liées au XRP sur son site. Son équipe a également accusé les streamings en direct de Youtube d’avoir diffusé de faux sponsors Ripple et de leur avoir volés des fonds. Les représentants de Youtube n’ont pas encore répondu à ces accusations.

Images gracieusement fournies par Shutterstock, Trading View et Twitter.