Le Venezuela porte plainte contre la Banque d’Angleterre pour rétention d’or

Partager l’article
EN BREF
  • Le Venezuela affirme que la Banque d'Angleterre refuse de rendre l'or qu'elle lui doit.

  • Le pays d'Amérique du Sud a perdu un procès d'1 milliard de dollars contre la banque centrale.

  • Ce conflit joue en faveur du Bitcoin, qui ne peut pas être "gardé en otage" par d'autres nations.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Le Venezuela a déposé une plainte massive d’1 milliard de dollars contre la Banque d’Angleterre, affirmant que cette banque centrale refuse de lui rendre ses stocks d’or.


Cela fait maintenant des dizaines d’années que le Venezuela utilise la Banque d’Angleterre pour stocker ses lingots. Pourtant, elle peine maintenant à les récupérer [Financial Times].

Fin 2018, le pays avait voulu récupérer son or stocké à la Banque d’Angleterre, ce que cette dernière a refusé. Elle avait ainsi affirmé que le Royaume-Uni ne reconnaissait pas Nicolas Maduro comme le leader légitime du Venezuela.


La nation latino-américaine a alors tenté d’autres tactiques d’approche, notamment en tentant de récupérer ses fonds au travers du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) afin “de combattre le Covid-19”. Cette demande a également essuyé un refus.

La corruption ou non du système politique vénézuélien n’est pas vraiment au centre de ce problème spécifique. Il s’agit plutôt d’un sujet de discussion sur la méthode de stockage de l’or. Il est fréquent que certaines nations stockent les réserves d’autres, et qu’elle peuvent retenir selon leur bon vouloir. La Banque d’Angleterre retient donc actuellement l’argent d’un autre pays pour des raisons politiques, qu’elles soient justifiées ou non.

Tyler Winklevoss a récemment parlé de cas comme d’un bon exemple de la raison pour laquelle le monde a besoin du Bitcoin (BTC). 

Il a notamment écrit :

Cela pourrait faire réfléchir certains gouvernements quant à leur stratégie concernant l’or.

L’actuelle pandémie du coronavirus a forcé certains commentateurs à reconsidérer les limites de l’or. En avril, par exemple, BeInCrypto avait reporté que les marchés de l’or de Londres et la ville de New-York étaient “désynchronisés” en raison d’une maigre liquidité et d’une chaîne d’approvisionnement médiocre.

 

Vous souhaitez vous joindre à la communauté BeInCrypto?
Rejoignez gratuitement notre groupe Telegram pour des nouvelles exclusives, des conseils de trading et une foule d’interactions avec d’autres passionnés de cryptomonnaies. 
 

 

Images gracieusement fournies par Shutterstock, TradingView et Twitter.

Share Article

Raised in the U.S, Lucian graduated with a BA in economic history. An accomplished freelance journalist, he specializes in writing about the cryptocurrency space and the digital '4th industrial revolution' we find ourselves in. <a href="mailto:crypto.inquiries@protonmail.com">Email.</a>

SUIVRE CET AUTEUR