Les derniers changements de Coinbase

Partager l’article
EN BREF
  • Coinbase a subi d'importants changements, dont l'ajout de 18 monnaies à sa liste d'actifs.

  • Face à ces derniers ajouts, certains se demandent pourquoi des monnaies très peu cotées ont été listée sur la plateforme.

  • De nombreux utilisateurs fuient également la plateforme depuis qu'elle a décidé de laisser les services gouvernementaux utiliser des pisteurs sur plusieurs blockchains.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Coinbase a subi des transformations drastiques depuis son ouverture en 2012. Cela dit, bon nombre de ces changements ne plaisent guère à ses utilisateurs. Les dernières réformes de la plateforme sont particulièrement osées et ont entraîné la perte de nombreux utilisateurs comme de sa capitalisation de marché.

Ces changements ont débuté il y a deux ans, lorsque Coinbase a annoncé un rapide ajout de quatre nouvelles monnaies : Civic (CVC), district0x (DNT), Loom Network (LOOM) et Decentraland (MANA). La plateforme compte actuellement 27 actifs, dont le stablecoin USDC, soutenue par le dollar américain.

Avant ces ajouts, Coinbase était connu pour être particulièrement lente à lister de nouvelles paires d’échange. Par exemple, l’ajout de Bitcoin Cash (BCH) a pris près de cinq mois alors que la direction de la compagnie a passé la plupart de ce temps à convaincre la communauté crypto qu’il s’agissait d’un bon apport.

Après avoir inclus ces quatre monnaies, Coinbase a rapidement amplifié ses listes d’actifs. Cette semaine, la compagnie a annoncé l’ajout potentiel de 18 monnaies : Aave, Aragon, Arweave, Bancor, COMP, DigiByteHorizen, Livepeer, NuCypher, Numeraire, KEEP Network, Origin Protocol, Ren, Render Network, Siacoin, SKALE Network, Synthetix et VeChain.

Les monnaies de Barry Silbert

Le lien avec plusieurs de ces monnaies listées semble quelque peu suspicieux. L’ajout d’Aragon (ANT), notamment, a été prédit par BeInCrypto en juin 2019, avec les révélation du lien de Coinbase avec Digital Currency Group (DCG). D’autres de ces nouvelles monnaies sont également reliées à DCG, dont des positions directes chez Horizon and Livepeer. Ces derniers, à la capitalisation de marché normalement modeste, sont placés en 86ème et 2 212ème place sur CoinMarketCap.

Cela n’est pourtant pas surprenant sachant que DCG, fondé par Barry Silbert, est un actionnaire de taille chez Coinbase. Ainsi, le listage des monnaies de ce groupe a engendré une hausse de leur valeur (comme ce fut le cas pour la récente monté de l’OmiseGo).

Une gaffe après l’autre

Cette ajout rapide et quelque peu incongru de monnaies n’est pas le seul changement troublant de Coinbase. Dernièrement, la compagnie a accepté d’aider la DEA et le IRS, portant visiblement atteinte à la confidentialité de ses clients.

Cet accord permettra aux deux agences gouvernementales américaines d’accéder aux données de la solide blockchain de Coinbase, renforcé l’an dernier par l’acquisition de Neutrino.

En permettant au gouvernement étasunien d’accéder à ce système, Coinbase a enfreint certains des principes les plus basiques des cryptomonnaies : la confidentialité et l’anonymat.

De plus, la plateforme a régulièrement subi des coupures lors d’importantes périodes de grands bouleversements du marché. Cette situation a placé de nombreux utilisateurs dans une position très frustrante, incapables d’acheter ou de vendre durant les plus importants mouvements du marché.

Beaucoup fuient Coinbase

La liste d’infraction commises par la plateforme d’échanges ne fait que s’allonger. En conséquent, les utilisateurs se sont mis à la fuire par masses.

Les utilisateurs de Coinbase n’apprécient pas que Brian Armstrong vende ses outils de surveillance au gouvernement étasunien.

Comme l’a reporté BeInCrypto, plus de 200 millions de dollars ont été retirés de la plateforme ces derniers jours, coïncidant avec le mouvement Twitter de #BoycottCoinbase.

Bien qu’il s’agisse de substantielles pertes, la compagnie en a dit très peu au sujet de sa réputation générale. Elle semble plutôt se concentrer sur la fusion de diverses ressources afin de lui fournir un support institutionnel. Sa récente acquisition du courtage Tagomi serait d’ailleurs le dernier composant nécessaire pour compléter son système institutionnel.

Il semblerait donc que le modèle administratif de Coinbase s’éloigne des investisseurs particuliers pour se focaliser sur les institutions. Tandis que les investisseurs plus modestes migrent vers des territoires plus accueillants, la compagnie Coinbase semble satisfaite et confiante à l’idée d’unir son destin à celui des institutions.

 

Vous souhaitez vous joindre à la communauté BeInCrypto?
Rejoignez gratuitement notre groupe Telegram pour des nouvelles exclusives, des conseils de trading et une foule d’interactions avec d’autres passionnés de cryptomonnaies. 
 

 

Images gracieusement fournies par Shutterstock, TradingView et Twitter.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

With a background in science and writing, Jon's cryptophile days started in 2011 when he first heard about Bitcoin. Since then he's been learning, investing, and writing about cryptocurrencies and blockchain technology for some of the biggest publications and ICOs in the industry. After a brief stint in India, he and his family live in southern CA.

SUIVRE CET AUTEUR

Faites du trading avec les meilleurs signaux crypto - des profits garantis avec plus de 70% d’exactitude

Adhérez

Want to learn how to trade? Get a beginners guide from BeInCrypto Academy!

Learn now