Un nouvel “indice de suspicion” remet en question les volumes dérivatifs de Binance

Partager l’article
EN BREF
  • Le "fishiness indicator", ou "indice de suspicion", correspond au ratio du volume de trading à l'intérêt ouvert.

  • Il permet de savoir quelles plateformes d'échanges pourraient falsifier leur volume affiché.

  • Binance affiche le score le plus élevé de 8,19, tandis que Bitfinex est tout en bas de l'échelle avec 0,19.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Le marché des dérivatifs de crypotmonnaies est progressivement en train de devenir l’un des plus importants de l’industrie. D’abord seulement présents sur quelques plateformes d’échanges, la plupart des principaux exchanges proposent maintenant des dérivatifs crypto.

Cela dit, comme pour le marché principal, les accusations de manipulations sont légion dans le secteur des dérivatifs. Dernier arrivé, “l’indicateur de suspicion” (“fishiness indicator” en anglais) offre enfin aux traders une manière plus sûre de savoir quelles plateformes d’échanges concoctent leur propre volume d’échange.

Cet indice correspond au ratio entre le volume de trading sur 24h affiché par la plateforme, et l’intérêt ouvert. Sans grandes surprises, Binance présente le score maximum de 8,19. Bitfinex, au contraire, est en bas de l’échelle avec un résultat de 0,19. Quel est alors le degré d’efficacité de cet indicateur en tant qu’outil de mesure du volume des dérivatifs crypto ?

Le classement douteux de Binance

Le thème des liquidités des plateformes d’échanges crypto a toujours été controversé. Pendant très longtemps, CoinMarketCap est resté la première référence à ce sujet. Cela dit, comme BeInCrypto l’a récemment reporté, le site fait à son tour la polémique depuis que Binance l’a dépassé.

Ses dernières méthodes de classement ont soulevé l’indignation des utilisateurs, et les plateformes de dérivatifs furent les plus durement touchées. Cet indicateur de suspicion pourrait ainsi offrir un meilleur mode de mesure de ces plateformes. C’est du moins ce que pense un trader et analyste crypto du nom de John Brown.

Dans un long post publié sur Bitfinex Pulse, ce dernier a expliqué pourquoi il pense que les traders de dérivatifs crypto devraient se méfier de Binance.

(Image gracieusement fournie par John Brown)

Binance affiche le score impressionnant de 8,19, ce qui pourrait indiquer que le volume de trading sur 24h que la plateforme affiche s’avère nettement supérieur à son intérêt ouvert. Des principales plateformes de dérivatifs crypto, seule Bitfinex présente un score inférieur à 1. John Brown a ajouté :

Je suggère d’être prudent lorsqu’un exchange présente un score à l’indice de suspicion de 3 ou plus, et de rester vigilant lorsqu’il se trouve entre 2 et 3.

Les deux extrêmes du “fishiness indicator”

Un score élevé peut être dû à plusieurs facteurs, le premier étant celui des frais de la plateforme. Les exchanges aux frais les plus bas encouragent leurs traders à se fixer des limites de négociations plus modestes, ce qui contribue à un volume de trading plus important.

Les plateformes au grand nombre de parieurs ont tendance à afficher un score plus élevé sur cet indice. Cela est dû au fait que les traders y réalisent des échanges à plus grand effet levier et liquident leurs positions plus souvent que leurs homologues professionnels. Sans surprise, cela génère un plus grand volume d’échange à l’intérêt ouvert.

De même, les plateformes aux prix premiums plus volatiles sur les contrats à terme affichent également un volume de trading plus élevé par intérêt ouvert. Ces derniers encouragent en effet les utilisateurs à réaliser plus d’échanges.

Bien que ces facteurs permettent d’expliquer de légères différences dans le classement, les positions plus extrêmes comme celle de Binance suggèrent quelque chose de potentiellement douteux.

Des manipulations du volume

Le “fishiness indicator” a ses propres failles, la plus notable étant l’idée reçue que bien qu’un volume puisse être falsifié, c’est rarement le cas de l’intérêt ouvert. De fait, les exchanges peuvent tout aussi bien falsifier l’intérêt ouvert, que ce soit en rapportant délibérément des données incorrectes ou au travers de la manipulation interne du volume.

Cette dernière méthode s’avère plus complexe et requiert que des opérateurs internes réalisent plusieurs échanges sans frais, afin de donner l’illusion d’un marché très fluide. Ces opérateurs agissent au détriment des véritables traders, sachant qu’ils limitent la véritable liquidité. Cela force les traders à céder à des prix plus bas, entraînant des pertes.

Ces manipulations au moyen de trading par des opérateurs internes est également difficile à détecter. En effet, ces opérations se reflètent dans le livre de commandes et l’historique d’échanges comme un volume de trading authentique.

Un éventuel moyen de détecter ce volume falsifié serait de surveiller le trafic du site web. Cela dit, comme cela a déjà été prouvé, notamment par CoinMarketCap, il s’agit d’une méthode laborieuse et aux résultats peu concluants.

Un avenir souriant

L’indice de suspicion n’est cependant qu’un outil de mesure permettant aux traders de mieux évaluer les plateformes d’échanges et identifier de possibles manipulateurs. Cela dit, il y reste encore beaucoup à faire afin d’éliminer les actes de manipulations dans le marché relativement naissant des dérivatifs crypto.

De même, les régulateurs doivent toujours s’adapter à cette industrie bourgeonnante. La Commodity Futures Trading Commission (CFTC), chargé de réguler le marché des États-Unis, soutient une approche “fondée sur des principes” en ce qui concerne les dérivatifs crypto.

Heath Tarbert, le directeur de la CFTC, a déclaré dans un article éditorial en novembre de l’an dernier que les plateformes d’échanges crypto doivent trouver des solutions commercialement viables et qui s’accordent avec les régulations existantes.

Malgré de nombreuses accusations de manipulations, les dérivatifs crypto ne sont pas prêts de disparaître. Le secteur a continué à grandir, enregistrant plus de 2 milliers de milliards de dollars en volume de trading durant le 1er semestre 2020 à lui seul. Sachant que plus d’exchanges proposent maintenant des options de dérivatifs et des solutions pour les investisseurs institutionnels, les dérivatifs crypto semblent bien lancés pour avoir leur meilleure année en date.

 

Vous souhaitez vous joindre à la communauté BeInCrypto?
Rejoignez gratuitement notre groupe Telegram pour des nouvelles exclusives, des conseils de trading et une foule d’interactions avec d’autres passionnés de cryptomonnaies. 
 

Images gracieusement fournies par Shutterstock, TradingView et Twitter.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

The opinion of BeInCrypto staff in a single voice.

SUIVRE CET AUTEUR

Faites du trading avec les meilleurs signaux crypto - des profits garantis avec plus de 70% d’exactitude

Adhérez

Want to learn how to trade? Get a beginners guide from BeInCrypto Academy!

Learn now