La semaine dernière, l’immense succès de la distribution de tokens de la plateforme de DeFi Compound a provoqué un certain buzz, ainsi qu’une vague de critiques de la part de la communauté crypto. Beaucoup pensent qu’il s’agit d’une “bulle”, et que certains fervents défenseurs du Bitcoin souhaitent même voir éclater.

Moins d’une semaine après le début de sa distribution de tokens, le COMP est passé de pratiquement zéro à un pic à 325$ durant le weekend. D’après CoinMarketCap, il s’agit maintenant du token le plus performant au sein des 100 meilleurs, et se trouvent en 19ème place dans ce classement.

Le COMP est en pleine montée

En termes de capitalisation de marché, le COMP dépasse maintenant certains anciens altcoins de taille, tels que le NEO, le Dash, l’Ethereum Classic et l’IOTA.

D’après Uniswap, fournisseur d’analyses, sa capitalisation de marché serait d’environ 850 millions de dollars au moment de la publication de cet article.

Ce dimanche, le COMP a eu sa meilleure journée de trading, avec un volume supérieur à 6 millions de dollars. Cela a poussé les liquidités au-delà des 2 millions de dollars, et le cours du token a suivi.

Graphique COMP par Uniswap

Les investisseurs se sont rués sur la plateforme DeFi de Compound afin d’y déposer des actifs crypto. Ils ont agi de la sorte dans le but de profiter au maximum de la distribution du token, en plus des taux d’intérêts des banques en chute libre.

La semaine dernière, il était notamment possible d’y gagner 12% en dépôts de Tether, tout en obtenant en plus des COMP. Lundi matin, le BAT présentait les gains maximums, avec des intérêts époustouflants à 24% contre un dépôt. Même les porteurs de Bitcoins ont pu gagner des intérêts en convertissant des BTC en “wrapped BTC” ou BTC enroulés, tout en réalisant un dépôt collatéral afin de bénéficier d’un rendement annuel à 18% d’intérêts.

En termes de valeur totale bloquée, Compound détient maintenant plus de 600 millions de dollars, d’après DeFi Pulse. Il s’agit donc d’une hausse de 500% depuis lundi dernier. Compound a ainsi surpassé MakerDAO en tant que plateforme DeFi la plus populaire du marché, avec une dominance de 40%. Certains observateurs de l’industrie ont remarqué que les porteurs du MKR se sont mis à vendre cet actif en faveur du token COMP.

Bien entendu, plus d’actifs crypto seront bloqués en tant que fond collatéraux et moins de jetons COMP seront distribués. Pour l’heure, seuls 2 880 de ces derniers sont expédiés chaque jour, divisés à parts égales entre créanciers et emprunteurs. Certains se demandent d’ailleurs pourquoi Compound n’a pas récompensé ses utilisateurs loyaux présents sur la plateforme avant le lancement du token.

Ce serait tellement mieux que d’attirer de nouveaux utilisateurs qui ne sont là que pour du profit à court terme, pas vrai ?

La DeFi est en croissance constante

La machine apparemment insatiable de la DeFi ne cesse de gagner en puissance. Le concept du minage de liquidités a décollé, catalysé par le succès sans précédent du jeton COMP. Cela a stimulé l’entier écosystème de la DeFi, lequel présente une croissance plus rapide que la plupart des marchés crypto.

Ce weekend, ces derniers sont restés globalement stagnants en termes de capitalisation totale de marché. Actuellement, celle-ci tourne autour des 265 milliards de dollars. En comparaison, les marchés de la DeFi ont gagné 17%, atteignant un sommet historique en valeur totale bloquée sur toutes ses plateformes réunies.

La valeur totale bloquée (TVL) de la DeFi a maintenant dépassé 1,5 milliard de dollars, ce qui correspond à une hausse de 22% sur le sommet de février. Cette TVL correspond à la valeur totale d’actifs crypto déposés en collatéraux afin de servir de carburant à l’écosystème de prêts et d’emprunts.

L’Ethereum est à la base de la majorité de ces marchés, avec 3 millions d’ETH bloqués en smart contracts de DeFi. Cela correspond à 2,7% de l’offre complète d’Ethereums. Même les actionnaires du Bitcoin se joignent au groupe, avec la quantité de BTC bloqués s’approchant d’un nouveau sommet de 6 800 (soit environ 64 millions de dollars) en fin de semaine dernière.

La DeFi : une bulle ?

Cette “ruée vers l’or” en spéculations déchaînées et minage de liquidités a ouvert la conversation au sujet de son possible effet de “bulle”.

La communauté crypto reste très polarisée, et prompt au clanisme. L’auteur Kyle S. Gibson [@KyleSGibson] s’est notamment exprimé sur les retombées potentielles d’une telle mania :

Le public de la DeFi devrait bien en profiter tant que ça dure car la redescente d’un aussi ridicule sommet sera mémorable.

Le trader de produits dérivatifs Cantering Clark [@CanteringClark] pense lui aussi que la situation actuelle ne pourra pas se maintenir sur le long terme. Il a ajouté qu’il ne s’agit que d’un autre canal de trading surpeuplé, et à une seule porte de sortie.

Il est fort probable qu’une ample survente de COMP soit inévitable. En effet, la plupart des traders qui se sont précipités sur la plateforme la semaine dernière étaient intéressés par des gains de court terme. Lorsque leurs profits apparaitront, ils se mettront à décharger leurs tokens, avec un effet de cascade. Naturellement, cela ravira probablement les détracteurs de Compound.

Nelson Ryan [@nelsonpryan], associé principale chez Eblock Ventures, a mentionné un autre possible effet secondaire. La méthode d’arbitrage des traders semble être de prêter et emprunter simultanément. Les jetons au rendement plus élevé, tels que le BAT, y gagneront, sachant qu’on les achètera dans le but d’être utilisés dans les marchés DeFi.

Cela entraîne une hausse du cours d’autres actifs, sachant que les gens achètent ces actifs pour faire des réserves et réaliser ensuite des emprunts contre eux. Comme le cours monte, cela suggère que beaucoup d’entre eux ne se couvrent pas contre cette exposition, ce qui fonctionne très bien, tant que le cours continue de grimper…

Lors de la publication de cet article, le Basic Attention Token affichait une hausse de 5% à la journée, tandis que le reste du marché restait relativement stagnant.

Il se peut que la situation du COMP ait maintenant créé un effet de micro-bulle dans l’écosystème de la DeFi. Cela dit, il s’agit d’un cas entièrement différent du buzz et de la ferveur engendrés par la bulle des ICO à la fin 2017.

Graphique de capitalisation de marché par CoinMarketCap

Un éventuel obstacle à la croissance et l’adaption de la DeFi serait la régulation de cette dernière. Jusque-là, ce secteur a échappé au contrôle gouvernemental, lequel a mis fin au boum spéculatif des ICO il y a deux ans. Les plateformes DeFi sont décentralisées et principalement automatisées. Cela leur donne un avantage sur les plateformes d’échanges crypto sur-centralisés et les compagnies de blockchain enregistrées auprès du gouvernement.

Les ICO furent un moyen rapide et “vache” de collecter des fonds, souvent sans le moindre produit pour soutenir les tokens et leur valeur exagérée. Il s’agissait finalement d’une sorte de casino de spéculateurs. La DeFi offre bien plus en termes de prêts, d’emprunts, d’épargnes, de trading, d’investissements, de gains, de gestion de finances, couvertures, arbitrages et paiements.

La croissance naturelle de l’activité de chaîne d’Ethereum a augmenté de manière constante depuis un ou deux ans, sachant qu’il s’agit maintenant de la pierre angulaire de ce nouveau paysage financier. Les actualisations du réseau, telles qu’une amélioration de son adaptabilité, ainsi que le lancement des preuves d’enjeu d’Ethereum plus tard dans l’année devraient entraîner de plus amples entrées de capital au sein du réseau ETH et de l’écosystème DeFi.

Vous souhaitez vous joindre à la communauté BeInCrypto?
Rejoignez gratuitement notre groupe Telegram pour des nouvelles exclusives, des conseils de trading et une foule d’interactions avec d’autres passionnés de cryptomonnaies.

Images gracieusement fournies par Shutterstock, TradingView et Twitter.