Après avoir enregistré l’un de ses meilleurs mois en mai, l’industrie de trading de cryptomonnaies a affiché des performances médiocres en juin. Alors que les cours des monnaies numériques se sont stabilisés, le volume de transactions au comptant a chuté de plus de 50%. Les produits dérivés crypto n’ont pas fait vraiment mieux, affichant un nouveau creux en volumes mensuels depuis le début de 2020.

Un nouveau rapport publié par la plateforme analytique CryptoCompare a révélé que les exchanges de palier inférieur furent plus durement touchées que leurs homologues de palier supérieur. Ces plateformes d’échanges de niveau inférieur, lesquelles génèrent la majorité du volume de transactions au comptant, ont perdu 53% de leur volume mensuel.

Durant ce mois de juin sous-optimal en trading de cryptomonnaies, les volumes d’options de la CME ont défié la tendance, montant de 41% pour atteindre un nouveau sommet mensuel en date.

La chute du volume de transactions au comptant

En juin, le cours de Bitcoin a gagné en stabilité, démarrant le mois à 9 640$ et clôturant à 9 215$. Cette stabilité n’a pourtant pas semblé séduire les traders et, en conséquent, le volume de trading au comptant en a sérieusement pâti.

Sur les exchandes de palier inférieur, le volume de trading a chuté de 36%, descendant à 177 milliards de dollars. Il s’agit des plateformes d’échanges que CryptoCompare classifie le plus positivement en termes de conformité juridique, d’approvisionnement de données, de sûreté, d’équipe, de qualité au sein du marché et d’autres facteurs. itBit affiche le meilleur score de 77.5, suivi de Gemini, Coinbase, Kraken, et Bitstamp pour les cinq premiers du classement.

Le volume maximum enregistré sur ces plateformes d’échanges était de 9,26 millions de dollars, et date du 11 juin.

Binance a maintenu sa position en tant que plus grand exchange de palier supérieur, avec 41,8 milliards de dollars en volume de trading. Il s’agit de 19,6% de moins qu’en mai, qui avait enregistré 57,2 milliards de dollars. OKEx était en seconde place. Ces deux premiers exchanges sont assez loins devant les autres plateformes d’échange de palier supérieur.

Les exchanges de palier inférieur ont été encore plus durement touchés avec une perte de 53% de leur volume mensuel de trading, descendant à 466 milliards de dollars.

Volume total de trading au comptant – Exchanges de Palier inférieur VS exchanges de palier supérieur, fourni par CryptoCompare

Les plateformes d’échanges basées sur un système de frais du preneur se sont octroyées la part du lion du volume échangé, avec 76%. Les plateformes d’échanges de minage de frais de transaction ne comptent que 23% du volume total.

Les produits dérivatifs crypto atteignent un nouveau creux pour 2020

Il s’agit d’une bonne année pour les produits dérivés crypto. En mai, comme BeInCrypto l’a précédemment rapporté, le volume des produits dérivé a enregistré son meilleur mois en date. Un rapport antérieur de TokenInsight a également révélé que le secteur a enregistré plus de 20 milliards de dollars en volume d’échanges quotidiens.

En juin, pourtant, ce secteur a dégringolé. D’après le dernier rapport, le volume des produits dérivés a subi une chute de 37,5%, descendant à 393 milliards de dollars. Il s’agit pour l’heure de son mois le plus bas de 2020.

Toutes les plateformes de trading de produits dérivés ont subi une baisse de leur volume d’échange, BitMEX ayant été la plus durement touchée. Cet exchange, l’un des acteurs les plus importants de ce milieu, a présenté une chute de 50,3%, avec 51,6 milliards de dollars échangés.

Huobi a perdu 38,3%, descendant à 122,4 milliards de dollars échangés, mais est parvenue à maintenir sa position de plus grande plateforme de produits dérivés crypto. OKEx et Binance furent les deux autres grands acteurs du marché, avec 106,9 milliards de dollars en échanges pour OKEx, et 85,9 milliards pour Binance.

En ce qui concerne Binance, la chute du volume de trading n’est pas le seul coup dur à sa plateforme de produits dérivés. Les autorités brésiliennes de régulation des titres négociables ont ordonné à la compagnie de mettre fin à son offre de produits dérivés au Brésil. Dans un décret publié ce lundi, les autorités ont affirmé que Binance ne détient pas la license permettant d’agir en tant qu’intermédiaire de titulaires de compte. Si l’entreprise ne suit pas cet ordre, elle recevrait une amende de 1 000 réals brésiliens par jour (l’équivalent de 188 dollars US).

Bien qu’il ait atteint son creux le plus bas de l’année, le secteur des produits dérivés a accru sa part du marché crypto. Pendant que le marché des transactions au comptant a chuté de 49,3%, les produits dérivés représentaient en juin 37% du marché crypto, contre 32% le mois précédent.

Graphique de trading au comptant mensuel VS volume des produits dérivés fourni par CryptoCompare

Une autre bonne nouvelle est tombée pour l’industrie des produits dérivés. Les autorités de réglementation d’Europe ont récemment approuvé les premières plateformes de produits dérivés du continent. Ces plateformes crypto, dont Kraken est le propriétaire, ont reçu leur license de la part de la Financial Conduct Authority (FCA) du Royaume-Uni, les autorisant à viser des investisseurs institutionnels.

La CME semble prometteuse

L’intérêt institutionnel à l’égard du secteur crypto continue, son plus clair indicateur étant la croissance des produits de Bitcoin au sein de la CME. En juin, le volume total des options de la CME a atteint un nouveau sommet mensuel de 8 444 contrats négociés. Il s’agit de 41% de plus qu’en mai, qui a enregistré des échanges de 5 986 contrats. Le 19 juin, l’entreprise a enregistré son volume quotidien maximum, avec 1 061 contrats négociés.

Cela dit, le volume des contrats à termes, ou futures de la CME n’ont pas présenté une aussi bonne performance. En juin, 128 258 de ces contrats ont été échangés, soit 23% de moins qu’en mai.

Dans l’ensemble, le volume de trading de la CME a également chuté de 16,6%. Il s’agit toutefois de la baisse la moins importante dans le secteur des produits dérivés.

Vous souhaitez vous joindre à la communauté BeInCrypto?
Rejoignez gratuitement notre groupe Telegram pour des nouvelles exclusives, des conseils de trading et une foule d’interactions avec d’autres passionnés de cryptomonnaies.

Images gracieusement fournies par Shutterstock, TradingView et Twitter.