Celsius : son PDG aurait dirigé les activités de trading pendant des mois

17 août 2022, 17:04 CEST
EN BREF
  • Selon le Financial Times, le PDG de Celsius Network aurait dirigé les activités de trading pendant des mois.
  • Alex Mashinsky aurait pris cette décision avant une réunion de la Fed et s’attendait à ce que l’institution prenne des mesures agressives.
  • Le rapport souligne que le patron de Celsius a personnellement exécuté des transactions individuelles, ignorant toutes les suggestions des experts.
  • promo

Le PDG de Celsius Network aurait dirigé les opérations de trading de sa plateforme depuis janvier, soit quelques mois avant la déclaration de faillite.

Selon le Financial Times, Alex Mashinsky aurait pris cette décision avant une réunion de la Fed sur son plan de tapering visant à atténuer l’inflation. Il s’attendait à ce que l’institution prenne des mesures agressives qui feraient chuter les cours crypto.

Plusieurs personnes proches de l’affaire ont confié au Financial Times que dans les jours précédant la réunion de la Fed, M. Mashinsky a personnellement exécuté des transactions individuelles et ignoré des dirigeants forts de décennies d’expérience en finance.

L’article relate également un incident au cours duquel le PDG de Celsius aurait ordonné la vente de centaines de millions de dollars de bitcoins sans étudier le marché, pour les racheter à perte un jour plus tard.

“Il ordonnait aux traders d’effectuer des transactions massives en se basant sur de fausses informations”, a noté une source proche de l’entreprise, soulignant qu’il “jouait avec d’énormes quantités de BTC”. 

Ceci dit, une autre source citée par FT a indiqué que même si M. Mashinsky exprimait ses opinions en se basant sur sa propre compréhension du marché crypto, il ne dirigeait pas le bureau de trading.

Celsius sera “à court d’argent” d’ici octobre

Le 14 juillet, Celsius s’est déclaré en faillite en vertu du chapitre 11 de la loi américaine sur les procédures de liquidation. La décision a été prise après plusieurs mois de lutte en plein bear market.

Selon les documents judiciaires déposés dimanche 14 août, Celsius aura épuisé ses réserves d’ici octobre 2022. Les charges d’exploitation et les dépenses en capital feront passer son flux de trésorerie à 34 millions de dollars, peut-on lire dans le dossier, qui révèle également que l’entreprise perdra 137 millions de dollars entre août et octobre. Ce, principalement en raison de ses activités de minage crypto.

Citant les données du bilan publié dans le dossier de faillite, Financial Times révèle qu’à l’exception des avoirs en CEL, les passifs de Celsius étaient supérieurs à ses actifs en mars. De plus, deux sources proches de l’entreprise ont confié à FT que ce problème dure depuis 2021.

En juillet, Jason Stone, un ancien employé de Celsius et fondateur de KeyFi, a intenté une action en justice contre la société, l’accusant de manipulation du marché et de mauvaise gestion des risques. Dans sa plainte, M. Stone a souligné que “l’ensemble du portefeuille de la société était exposé au marché sans une protection adéquate”.

“Il savait très bien à quel point le marché pouvait chuter. Il voulait que nous commencions à limiter les risques de n’importe quelle façon”, a souligné un autre employé de Celsius.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.