Upgrade, staking et burn, un avenir radieux pour le cours du LUNC ?

27 août 2022, 09:01 CEST
Mis à jour par Matias Calderon
29 août 2022, 20:51 CEST
EN BREF
  • Le staking de LUNC a été réactivé le 26/08/2022.
  • Les validateurs devraient à priori utiliser tous leurs gains pour intensifier le burn de token.
  • En se basant sur les volumes de trading du jeton, la taxe en faveur du burn de token permettrait de retirer 0.5 % de l'offre de jetons LUNC quotidiennement.
  • promo

Bien que loin de son ATH, le LUNC est encore sur de nombreuses lèvres. Régulièrement parmi les tendances sur CoinMarketCap, le jeton s’apprête-t-il à réaliser le plus grand comeback de l’histoire de la crypto sphère ?

Une euphorie déjà présente

Alors que depuis le mois de mai, la blockchain Terra et ses différents jetons ont sombré dans la pénombre, la communauté cherche depuis à faire renaître de ses cendres le LUNC.

En effet, tous les investisseurs lésés ainsi que nombreux validateurs cherchent à se réorganiser pour atteindre l’objectif du dollar symbolique. Actuellement, 4 zéros séparent encore le jeton de 1 $ ; cela peut paraître énorme, mais il ne s’agirait que d’une question de temps selon une communauté déjà euphorique sur Twitter. Une euphorie d’ailleurs exacerbée (peut-être un peu trop) par certains validateurs, comme LUNC DAO ou d’autres comptes reliés de prêt ou de loin au LUNC.

Source : Twitter

En parallèle, la marketcap totale du jeton LUNC a fortement augmenté ces derniers jours, alors que le bear market est toujours de mise, passant de 600 millions à 800 millions de dollars. Egalement, le volume de trading du jeton recensé par CoinMarketCap est de 400 millions de dollars, en hausse de 100 % sur les dernières 24 heures. L’activité entourant le jeton s’accroît, en amont des différents évènements qui tournent autour de son actualité.

Réouverture du staking et un nouvel espoir

Le staking a été rouvert le vendredi 26/08/2022 à 22:00 UTC auprès des principaux validateurs qui entourent la communauté du LUNC. Cette annonce été attendue par les investisseurs et elle produit déjà de grands résultats. Comme évoqué précédemment, l’activité de trading entourant le jeton s’est poursuivie et le prix a également augmenté, alors que toutes les cryptomonnaies sont en baisse.

Le staking devrait être un élément important concernant l’avenir du jeton, puisqu’il sera axé sur la communauté, favorisant le burn de token et la relance de l’écosystème. La proposition qui a été réalisée et acceptée a d’ailleurs été faite avec la promesse par les validateurs de n’obtenir aucun gain financier, et de seulement contribuer au retour du LUNC.

Alors qu’un fork a été réalisé précédemment, avec le lancement d’une deuxième version du jeton, personne n’a jamais réellement approuvé et partagé cette décision. Le désamour avec le LUNA est tel que ce dernier voit son prix constamment chuter depuis son lancement, alors que la market cap du jeton et son volume de trading sont inférieur à celui du LUNC.

Ce qui était tant attendu par la communauté depuis le crash du moi de mai va enfin se mettre en place : une optimisation du burn de token sur tous les fronts.

LUNC DAO fait de belles promesses, en espérant que les faits suivront, pour le bien-être d’une communauté qui a su subsister et qui n’a pas complétement déserté.

Source : Twitter

Que représente le burn de tokens LUNC ?

Le burn de token enflamme la crypto sphère tout comme l’entièreté de la communauté LUNC. En effet, il s’agit d’une des seules bonnes nouvelles pour les anciens investisseurs, et une d’une nouvelle opportunité pour les nouveaux venus, qui se sentent attirés par de possibles gains. En effet, l’objectif depuis l’hyper inflation a toujours été de se débarrasser du surplus de token.

Bien que la mise en place ait été lente, avec seulement des envois récurrents de millions de tokens vers le dead wallet du jeton, le burn se dessine progressivement.

Premièrement, les validateurs devraient se défaire de leurs gains obtenus à travers le staking pour brûler des tokens LUNC. Une grande opportunité qui devrait motiver les investisseurs à déposer leurs tokens à travers le Wallet Terra Station sur les pools de staking.

En parallèle, une taxe de 1.2 % sera prochainement mise en place pour intensifier le rythme de burn de token. Si l’on prend l’exemple cité par le compte Twitter LUNC Burn, qui retrace les transactions vers le dead wallet, avec cette taxe au bout de chaque transactions, des milliards de jetons pourraient être brûlés quotidiennement.

Source : Twitter

Si l’on se base sur une participation des exchanges (notamment Binance) à implémenter cette taxe sur les transactions entourant le jeton LUNC, et le volume de trading d’aujourd’hui recensé par CoinMarketCap (près de 400 millions de dollars), pas moins de 37 milliards de jetons pourraient être retirés de la circulation quotidiennement (en se basant sur le prix actuel du jeton).

Une quantité aux apparences maigres, mais qui semble fortement motiver la communauté du LUNC à prochainement retirer plusieurs 0 du prix du jeton.

D’après CoinMarketCap, la totale supply actuelle est de 6 582 milliards de jetons. Retirer 37 milliards de jetons par jour équivaudrait donc à retirer 0.5 % des jetons en circulation. Après tout, le comeback n’est peut être pas tout à fait impossible si les promesses sont tenues et que des faits les accompagnent.

D’autant plus que vu le prix actuel du LUNC, éliminer 1 ou 2 zéros pourrait déjà être suffisant pour considérer la performance de comeback incroyable, sans nécessairement se devoir de retourner au dollar symbolique, chose qui s’avère extrêmement délicate.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.