Voir plus

51 % du volume de trading Bitcoin déclaré serait faux, selon un nouveau rapport

2 mins
Par Oluwapelumi Adejumo
Traduit Célia Simon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Selon Forbes, le volume du trading Bitcoin au 14 juin était de 128 milliards de dollars et non de 262 milliards.
  • Plus de 90 % de la liquidité Bitcoin se fait en échange de l'USDT de Tether ou du dollar US.
  • Binance enregistre 27 % de tout le trading Bitcoin.
  • promo

Selon la dernière étude de Forbes portant sur 157 bourses, le volume de trading Bitcoin serait nettement inférieur à ce qui est déclaré.

Selon le rapport, le volume de trading Bitcoin au 14 juin 2022 était de 128 milliards de dollars, soit bien moins que le total de 262 milliards de dollars déclaré par l’ensemble des bourses crypto.

Cela révèle qu’environ 51 % de toutes les activités de trading Bitcoin s’avéraient fausses ou non économiques.

Le rôle de Tether dans le trading Bitcoin

Selon Forbes, Tether joue un rôle important dans le trading spot Bitcoin, car la majorité des activités de trrading proviennent de stablecoins. Cependant, les monnaies fiduciaires comme le dollar américain, le yen japonais et le won sud-coréen participent également à un pourcentage élevé de transactions.

Globalement, plus de 90 % de la liquidité du BTC se fait en échange du stablecoin USDT ou du dollar américain lui-même. De plus, il existe également une forte demande de devises autres que le dollar en provenance d’Europe, du Japon, de la Corée du Sud et de la Turquie.

Le rapport a également révélé que la plupart des transactions Bitcoin proviennent des transactions perpétuelles en BTC, puis du trading au comptant et du trading de contrats à terme.

Binance, FTX et OKX : les exchanges en tête du trading Bitcoin

Le rapport a regroupé les bourses crypto en trois catégories, en fonction des différences entre leur volume déclaré et leur volume réel.

Selon le rapport, les trois premières bourses en termes de volume de trading sont Binance, FTX et OKX. On retrouve également Bybit, Bitget, MEXC Global, KuCoin, BingX, Crypto.com et Huobi Global.

Il est intéressant de noter que seules FTX, OKX et Crypto.com font partie du groupe 1, soit des bourses crypto présentant des différences de 0 à 25 % entre leur volume de trading réel et leur activité de trading Bitcoin déclarée.

Les autres plateformes font partie du groupe 2, lequel est composé de bourses présentant un écart de volume de 26 à 79 %.

Le groupe 3 se compose principalement de petites bourses crypto non réglementées, et dont certaines ont déclaré un volume de trading Bitcoin clairement faux. Par exemple, BitCoke a déclaré un volume de 14 milliards de dollars alors que la plateforme compte moins de 10 000 visiteurs mensuels, et que plus de la moitié de ces derniers sont argentins.

Des données douteuses provenant d’exchanges soumis à une surveillance réglementaire minimale

Le rapport indique que l’un des principaux problèmes liés aux faux données de volume de trading ou non économiques provient des bourses qui opèrent sous une surveillance réglementaire minimale, ce qui affecte la crédibilité de leurs chiffres.

Ces plateformes, parmi lesquelles figurent notamment Binance, Bybit et MEXC Global, ont déclaré un volume de trading de 217 milliards de dollars, alors que leur volume réel serait de 89 milliards de dollars.

Pourquoi les bourses crypto déclarent-elle de faux volumes de trading ?

Selon le rapport de Forbes, certains traders se livrent à des opérations de wash trading dans le but de dresser un faux portrait de la demande et de la popularité croissante de leurs tokens.

Le rapport indique que les plateformes bénéficient de ces échanges non économiques car “cela leur permet d’apparaître comme disposant d’un volume plus important qu’en réalité, encourageant potentiellement plus d’échanges authentiques.”

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

Celia-Simon.jpg
Célia Simon
Célia a poursuivi des études de langues ainsi que de traduction générale et juridique à l'Université de Bordeaux, l'Université de Tours et la Organización Mexicana de Traductores à Guadalajara au Mexique. Après avoir découvert le potentiel des cryptomonnaies en 2020, elle travaille actuellement en tant que rédactrice en chef pour BeInCrypto France. Membre de la Organización Mexicana de Traductores et traductrice assermentée de l'État de Jalisco. Ses zones d'expertise : - Les...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé