Hackers éthiques : qui sont-ils ? Et pourquoi avons-nous besoin d’eux ?

Par Guest Op-Ed
EN BREF
  • Rien qu’au premier trimestre 2022, les internautes ont subi environ 18 millions de violations de données.
  • Les hackers éthiques testent la résilience des systèmes de sécurité.
  • Voici comment ces génies de la cybersécurité sont repérés par les entreprises.
  • promo

    Profitez de 70 CFD sur les cryptomonnaies, sans frais de commission et avec des spreads ultra bas Profitez

Tous les pirates ne sont pas malintentionnés, assure Dima Dimenko, cofondateur de 111PG. En effet, les hackers éthiques pourraient aider le marché crypto. 

Rien qu’au premier trimestre 2022, les internautes ont subi environ 18 millions de violations de données. C’est pourquoi les white hat hackers ont un rôle essentiel à jouer.

Hackers éthiques : qui sont-ils ?

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un hacker ? Il s’agit d’une personne qui contourne les protections d’un système informatique sur demande ou pour son propre intérêt.  

Les hackers éthiques, appelés également white hat hackers, font l’exact contraire. Leur mission principale est de rendre les systèmes informatiques aussi sûrs que possible. Ce sont des experts en cyberdéfense qui développent des systèmes de protection contre les autres hackers et leurs attaques.

En règle générale, les hackers éthiques travaillent de façon anonyme. Leurs clients les trouvent généralement en ligne ou via le networking. Mais parfois, ils peuvent être recrutés à temps plein par de grandes entreprises qui gèrent beaucoup de données, notamment dans les secteurs bancaires ou des réseaux sociaux, par exemple.

Vous avez probablement entendu parler des primes aux bugs, ces programmes que les entreprises mettent en place afin d’évaluer le niveau de protection de leurs systèmes. La plupart des hackers éthiques participent à ces programmes, mais ils peuvent également surveiller des systèmes sans y être invités.

Que savons-nous de la communauté des hackers éthiques ? 

Les hackers, qu’ils soient éthiques ou non, cherchent à garder un maximum d’anonymat. Par conséquent, il est difficile de connaître leurs communautés. Ainsi, même si vous trouvez une communauté de pirates informatiques en ligne, vous ne pouvez pas savoir exactement qui et combien de personnes travaillent sur la sécurité de votre système.

Le plus souvent, les pirates sont repérés via leurs connaissances. Bien sûr, vous pouvez toujours les trouver sur des forums en ligne, mais ils se font de plus en plus rares sur ces plateformes. Vous pouvez également essayer de dénicher leurs chaînes Telegram, mais gardez à l’esprit que la communauté de hackers se fait de plus en plus anonyme

Il existe également des projets CyberTech externalisés. Il est cependant difficile de les appeler “white hat hackers”, car leur tâche principale consiste au développement et l’ajustement des systèmes de sécurité, tandis que les vrais hackers éthiques recherchent spécifiquement les points faibles de ces systèmes.

Notons également que les hackers individuels peuvent changer de chapeaux, basculant entre le piratage white hat et black hat. Cependant, la plupart des communautés de hackers éthiques ne changent pas d’activité.

Qui est responsable des failles de sécurité des projets crypto ?

On entend souvent dire que la blockchain offre un niveau de sécurité avancé. Pourtant, nous assistons constamment à des vols de crypto et à des piratages de portefeuilles. Récemment, des pirates ont volé environ 8 000 wallets crypto d’une valeur de plus de 5 millions de dollars. Alors, qu’est-ce qui ne va pas?

Prenons l’exemple de Linux. Il s’agit d’un système open source et accessible au public, ce qui signifie que n’importe qui peut le modifier. La différence entre la version du premier système et la version actuelle est énorme. La blockchain n’est pas différente de ce système.

Depuis le lancement de Bitcoin en 2009, le système a été amélioré à maintes reprises, devenant de plus en plus complexe et complet. Nous en sommes actuellement aux premiers stades du développement de la technologie cryptographique, et ce secteur évolue de façon dynamique. Par conséquent, de nouveaux problèmes, défis et missions surgissent constamment.

Il est difficile de rejeter la responsabilité des failles de sécurité sur une seule personne ou entité. Bien sûr, il existe des attaques qui nécessitent une intervention humaine, comme le phishing, mais elles sont rares. Cependant, le plus grand problème réside dans le fait que les pirates mal intentionnés développent généralement leurs systèmes de piratage plus rapidement que le marché, ce qui signifie que les hackers éthiques les détectent assez tard.

Donc, pour l’instant, il s’agit d’une bataille constante. Mais cette bataille est bénéfique à tout le monde, car elle contribue au développement technologique. En effet, la blockchain a trois piliers : la sécurité, la rapidité et la décentralisation. Et tandis que cette technologie évolue, ces trois piliers ne peuvent pas être séparés l’un de l’autre.

Hackers éthiques : comment contribuent-ils à la croissance de la crypto ?

Que ce soit dans la crypto ou dans d’autres secteurs, l’objectif premier des hackers éthiques reste le même. Ils rendent les systèmes plus sûrs pour les utilisateurs, et le marché plus équitable pour toutes les parties prenantes. En effet, tous les systèmes informatiques ont leurs lacunes, surtout lorsqu’il s’agit d’actifs numériques. Les gens sont très sensibles à l’aspect financier et personne n’aimerait perdre son argent.

Les hackers éthiques ont pour rôle d’écarter les menaces qui pèsent sur le marché crypto. Pour ce faire, ils effectuent des tests de résilience pour rechercher des logiciels malveillants, essaient de détecter des failles potentielles dans le système avec des tests d’intrusion, ou mènent délibérément des attaques DoS ou DDoS. Ainsi, ils augmentent le niveau de sécurité du marché crypto.

Nous nous dirigeons actuellement vers une nouvelle ère d’Internet appelée Web3 et vers un monde entièrement numérique. Le secteur de la crypto est l’une des composantes indispensables de ce processus. C’est pourquoi les hackers éthiques contribuent considérablement à rendre le marché plus équitable et à accélérer l’adoption du Web3.

À propos de l’auteur

Dima Dimenko est un expert en cybersécurité, crypto et technologie blockchain. Il s’est intéressé aux cryptomonnaies en 2011, lorsque l’économie numérique était encore peu connue. Dima est également cofondateur de 111PG, une plateforme qui vise à protéger les tokens lors de leur lancement sur les exchanges. L’entreprise a déjà soutenu plus de 30 projets crypto d’une valeur totale de 5 millions de dollars.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.