Voir plus

Comment mesurer la rareté de votre NFT ? Un outil vous aide à réponse à cette question

4 mins
Par jeffgogo
Traduit Célia Simon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Les classements de NFT se trouvent simplifiés grâce au mécanisme de facteur de "rareté" d'OpenSea.
  • Cet outil mesure "la rareté relative des caractéristiques d'un NFT par rapport à un autre au sein de la même collection".
  • Cela dit, des chercheurs affirment que le facteur de rareté n'est peut-être pas la formule magique pour les NFT.
  • promo

Les jetons non fongibles (NFT) ne sont pas tous identiques. Certains présentent des caractéristiques uniques qui ne sont pas communément partagées. Parfois, les collectionneurs tombent par hasard sur ces pépites et souhaitent que leur valeur le reflète. Cependant, il peut être difficile de distinguer les jetons rares des jetons ordinaires.

Désormais, cela dit, le classement des jetons non fongibles est devenu plus aisé sur OpenSea avec le lancement d’un nouvel outil appelé “OpenRarity”. La marketplace américaine a ainsi décrit son nouveau facteur comme la “rareté”, une méthode qui standardise les images numériques uniques.

Des NFT pour le collectionneur particulier

Dans un billet, OpenSea a expliqué : “Le classement par ‘rareté’ nous permet de décrire la raréfaction relative des attributs d’un jeton non fongible par rapport à un autre de la même collection”.

“Un NFT doté d’attributs rares présentera un classement de rareté plus faible (comme 1 ou 2) qu’un NFT qui partage des attributs avec des milliers d’autres dans la collection”, y est-il ajouté.

La rareté s’accompagne d’une forte corrélation avec la valeur. C’est la raison pour laquelle l’exclusivité est un facteur important pour les collectionneurs de NFT. En l’absence d’un mécanisme de classement normalisé, cependant, il est difficile de déterminer l’exclusivité des caractéristiques d’un jeton non fongible par rapport à un autre.

Selon OpenSea, cela a engendré une situation chaotique. “Lorsque les classements de rareté varient d’une plateforme à l’autre et utilisent des méthodologies différentes, cela peut créer de la confusion chez les acheteurs et les vendeurs, et compliquer l’utilisation du facteur de rareté pour les décisions d’achat et de vente”.

L’objectif serait alors de créer “une norme unifiée, ouverte, transparente et reproductible pour le classement de rareté dans toute l’industrie NFT”.

Pourquoi classer votre NFT ?

OpenRarity est une entreprise collective entre OpenSea, icy.tools, Curio et PROOF. Ses utilisateurs ont la possibilité d’indiquer si leurs collections s’avèrent rares ou non. Une collection qui opte pour cette option devra afficher un numéro marquant son classement de rareté sur la page de l’objet ainsi que sur la page de sa collection.

Selon OpenSea, cette classification est cruciale sur les marchés interopérables, où différents NFT peuvent être échangés.

La plateforme a expliqué : “Si vous survolez les chiffres, vous verrez le classement en pourcentage. Les classements de rareté d’OpenRarity reflètent directement les données d’attributs publiées par le créateur, et peuvent changer au fil du temps si le créateur apporte des modifications aux métadonnées de l’objet.”

Pudgy Penguins, l’une des premières collections NFT disponibles sur OpenRarity, a répertorié 8 888 jetons non fongibles de différents attributs. Selon une description de la collection sur Rarity Tools, les Pudgys “incarnent l’amour, l’empathie et la compassion”.

Il s’agit cette description d’une “source de bonnes vibes et de positivité pour tous. Chaque détenteur bénéficie d’un accès exclusif à des expériences, des événements, des opportunités de licences de propriété intellectuelle, et bien plus encore”.

Au vendredi 27 septembre, le prix plancher de Pudgy Penguin était en moyenne de 3,8 ETH, soit environ 4 900 $, avec 2,7 % sur la journée. Selon les données de NFT Floor Price, la collection a enregistré 66 ETH (environ 86 000 $) de ventes au cours des dernières 24 heures, soit une baisse de 30 % par rapport à la veille.

Cool Cats, une autre collection, compte pour sa part 9 999 jetons non fongibles générés aléatoirement sur OpenRarity. Selon son concept, ses détenteurs peuvent participer à des événements exclusifs tels que des demandes de NFT offerts, des tombolas ou encore des cadeaux communautaires, entre autres.

Au moment de la rédaction de cet article, les Cool Cats se vendent à un prix moyen de 2,95 ETH (environ 3 800 $) chacun, pour une hausse de 7,2 % au cours des 24 heures précédentes, avec un volume de 96,89 ETH (environ 126 000 $).

La rareté, une formule magique ?

Cependant, une récente étude de l’Institut de technologie de Stevens a révélé que la rareté n’est peut-être pas la formule magique pour les NFT. En effet, selon cette étude, il existe plusieurs inconvénients potentiels.

Jordan Suchow, spécialiste des sciences cognitives à avoir dirigé l’étude, a averti que l’engouement autour des jetons non fongibles rares doit être géré, car les collectionneurs peuvent finir par s’ennuyer.

“Sachant que les données de trading NFT sont publiques, elles nous offrent une excellente occasion d’examiner pourquoi les gens perçoivent de la valeur pour certaines choses, et comment cela évolue dans le temps”, a déclaré Suchow.

M. Suchow a étudié les collectionneurs du Bored Ape Yacht Club et a observé une diminution de l’intérêt pour ces NFT au fil du temps.

Un jeton de singe portant des accessoires est considéré comme rare, comparé à un NFT de singe vêtu plus sobrement. Selon M. Suchow, cela peut s’avérer intéressant au début, mais au fur et à mesure que la collection s’agrandit, les singes peuvent finir par tous se ressembler.

“C’est un peu comme une collection de timbres : les timbres se ressemblent tous. Ainsi, s’il y a une erreur d’impression ou une autre caractéristique rare qui distingue un timbre des autres, les gens paieront beaucoup plus pour l’acquérir”, explique-t-il.

“Aujourd’hui, un nouveau venu dans le trading des Bored Apes voit ces singes rares un peu partout et les perçoit comme étant beaucoup plus banals qu’ils ne le sont en réalité.”

Jordan Suchow a ajouté :

“Si quelqu’un veut savoir ce qu’est un chien, il peut se rendre dans un parc à chiens et observer plusieurs animaux courants. En revanche, se rendre chez un éleveur expérimental et ne se pencher que sur des races plus rares fausserait sa perception du type et de la valeur d’un chien donné.”

Le scientifique conclut ainsi que le facteur de rareté pourrait devenir autodestructeur, car il dissuaderait du trading des pièces plus courantes qui constituent la majeure partie du marché.

Le concept n’est pas nouveau

La rareté n’est pas un concept nouveau. Dans l’art et la musique traditionnels, il existe par exemple ce que l’on appelle des “pièces de collection”, qui ne sont pas conçues pour le marché grand public.

Le groupe hip-hop Wu-Tang Clan a par exemple vendu l’unique exemplaire de son album “Once Upon A Time In Shaolin” à un groupe crypto en tant que NFT, pour une valeur d’environ 4 millions de dollars. Le contenu de l’album n’est pas encore accessible au grand public.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

Celia-Simon.jpg
Célia Simon
Célia a poursuivi des études de langues ainsi que de traduction générale et juridique à l'Université de Bordeaux, l'Université de Tours et la Organización Mexicana de Traductores à Guadalajara au Mexique. Après avoir découvert le potentiel des cryptomonnaies en 2020, elle travaille actuellement en tant que rédactrice en chef pour BeInCrypto France. Membre de la Organización Mexicana de Traductores et traductrice assermentée de l'État de Jalisco. Ses zones d'expertise : - Les...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé