Voir plus

Bull market et bear market : quand acheter ou vendre ?

5 mins
Par Guest Op-Ed
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Il y a quelques années, les bull et bear markets concernaient uniquement les marchés boursiers.
  • Aujourd’hui, le marché crypto connaît également des bull markets et des bear markets.
  • Quels sont les signes précurseurs d’un marché baissier ou haussier ?
  • promo

Bull market et bear market : ke taureau de bronze est depuis longtemps devenu un symbole emblématique de Wall Street, le centre historique du quartier financier de New York. L’alternance entre les cycles baissiers et haussiers est donc monnaie courante au sein des marchés boursiers traditionnels. Alors, quels sont les signes précurseurs d’un bull market ou d’un bear market ? Réponse de Vladyslav Zadorozhniy, fondateur de CryptoCrew.

Dans le marché des cryptomonnaies, ces concepts revêtent une importance toute particulière, notamment en raison des caractéristiques propres à ce domaine. Comprendre les caractéristiques du bull market et du bear market crypto vous aidera à rester à flot pendant les périodes de baisse et à maximiser vos gains lorsque le marché renoue avec le vert.

Bull market et bear market : de quoi s’agit-il ?

Un marché haussier, ou bull market, est généralement un marché dans lequel les prix augmentent pendant de longues périodes. En revanche, un marché baissier, ou bear market, se caractérise par une longue période de chute des prix. 

Notons qu’en anglais, le terme bull signifie littéralement “taureau”, tandis que bear signifie “ours”. À en croire certains spécialistes, ces appellations données aux marchés baissiers et haussiers seraient inspirées de la façon dont les animaux en question (taureau et ours) attaquent leurs proies.

Le taureau utilise ses cornes pour soulever sa victime vers le haut, ce qui signifie que le bull market est un marché haussier. De son côté, l’ours attaque de haut en bas, symbolisant ainsi la chute des prix.

D’autres spécialistes expliquent que les marchands de peaux d’ours aux États-Unis signaient souvent à l’avance les contrats de vente de ces peaux. Par conséquent, lorsqu’ils les achetaient aux chasseurs, ils essayaient de baisser le prix d’achat afin de maximiser leurs bénéfices. En général, les termes “bullish” et “bearish” sont assez ancrés dans le jargon des traders anglo-saxons, mais également dans la vie de tous les jours.

Marchés financiers : des hauts et des bas

Dans les marchés boursiers traditionnels, les bull markets à long terme cèdent soudainement leur place à des bear markets. Dans la plupart des cas, la chute se produit en raison d’un événement négatif important dans l’économie ou dans d’autres domaines. Par exemple, le bear market de 2008 a commencé après la faillite de l’une des plus grandes banques américaines, Lehman Brothers.

Avant 2008, le dernier marché baissier résultait de la bulle dot-com, c’est-à-dire, lorsque les actions des sociétés informatiques surévaluées ont commencé à dégringoler. Les pandémies, comme le covid-19, ou les guerres à grande échelle, comme l’invasion de l’Ukraine par la Russie, peuvent également provoquer un bear market.

Notons toutefois que les marchés baissiers et haussiers peuvent varier en durée. Par exemple, le bear market causé par le coronavirus n’a duré qu’un mois environ (entre fin février et fin mars 2020). En revanche, le marché baissier causé par le scandale du Watergate aux États-Unis a duré près d’un an (entre 1972 et 1973). En effet, la situation économique des pays les plus développés du monde est généralement le meilleur indicateur de ce que deviendra le marché financier.

Bien que les causes du bull market et du bear market soient faciles à expliquer, il est difficile de les prédire à l’avance, notamment en raison du facteur humain. On ne sait pas, par exemple, à quel moment exact l’offre dépassera la demande et provoquera la première vague de baisse des prix.

Bull markets et bear markets dans le monde de la crypto

Le marché crypto en est encore à ses débuts. Les cryptomonnaies ne sont apparues qu’à la fin de la première décennie 2000 (si on considère la publication du livre blanc Bitcoin en 2008 comme un point de référence).

Parfois, le manque de compréhension de la nature des cryptomonnaies par certains traders ajoute à la volatilité et à l’instabilité de ce marché. En effet, la crypto suit généralement une tendance similaire à celle des marchés boursiers en ce qui concerne les cycles baissiers et haussiers. Les seules deux différences sont la profondeur des chutes et la hauteur de la croissance des prix.

À titre de comparaison, prenons le bear market de 2022 qui a commencé en novembre 2021 et se poursuit actuellement. Le bear market du marché boursier a commencé quelques mois plus tard, exactement en janvier 2022.

L’indice S&P 500 est passé de 4 504 $ en février à 3 667 $ en juin, soit une baisse de 18,6 %. De son côté, Bitcoin, qui est la première cryptomonnaie du marché, est passée de 69 000 $ à 19 018 $, soit une chute de 72,4 %.

Il convient toutefois de noter que nous comparons la cryptomonnaie la plus stable du marché à un indice qui comprend 500 entreprises. Si on compare cet indice boursier à d’autres cryptomonnaies et actifs, la différence sera plus flagrante.

Ces fluctuations du marché crypto sont visibles depuis 2017, lorsque plusieurs tokens ont commencé à gagner en popularité. Par conséquent, on peut dire que les bull et bear markets crypto s’avèrent plus prononcés en termes de hausse et de chute.

Comment survivre à un bear market crypto ?

L’investissement n’est jamais sans risques. Investir sur les marchés boursiers est considéré comme l’un des moyens les plus risqués d’investir. Et en raison de ses fortes fluctuations, le marché crypto présente un niveau de risque encore plus élevé. La stratégie d’investissement doit donc dépendre des objectifs, des capacités et de la tolérance au risque de chaque investisseur. Ceci dit, vous pouvez limiter vos risques en diversifiant votre portefeuille.

Gardez donc à l’esprit que vous ne devez jamais mettre tous vos œufs dans le même panier, car si ce dernier tombe, tous vos œufs se casseront. La même philosophie devrait s’appliquer aux investissements – il est nécessaire d’investir dans plusieurs catégories d’actifs, plutôt que de tout miser sur un seul token. Voici donc la règle d’or à retenir : plus le risque est grand, plus le montant investi est petit.

Par exemple, vous pouvez investir 10% de votre budget d’investissement dans les actions et 5% dans les cryptomonnaies. Pour certains fonds institutionnels, il serait mieux d’acheter des instruments à revenu fixe comme les obligations.

En adoptant cette stratégie, vous limiterez vos risques de perte en cas de chute du marché. Si vous n’avez qu’une petite partie de vos fonds dans la crypto, vous n’aurez pas besoin de les liquider lors du bear market. Il vaut donc mieux attendre le bull market afin de générer des gains.

Ceci dit, il est important de faire preuve de patience et de ne jamais prendre de décisions hâtives. D’ailleurs, le fait d’acheter dans un bear market, lorsque tout le monde panique et liquide sa crypto, est considéré comme le summum de la compétence.

À propos de l’auteur

Vladyslav Zadorozhniy est le fondateur de CryptoCrew, une communauté d’éducation crypto à forte croissance. L’objectif principal de la plateforme est de faire comprendre aux débutants que le marché crypto n’est pas un lieu de gains rapides et faciles, mais plutôt un terrain de connaissances, de compétences et de capacités. Aujourd’hui, l’entreprise compte 103 000 abonnés actifs sur Telegram et 19 000 abonnés sur YouTube.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juin 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : conformément aux directives de The Trust Project, cet article d’opinion présente le point de vue de l’auteur et ne reflète pas nécessairement les opinions de BeInCrypto. BeInCrypto s’engage à fournir des informations transparentes et à respecter les normes journalistiques les plus strictes. Les lecteurs sont invités à vérifier les informations de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre des décisions sur la base de ce contenu.

wpua-150x150.png
Fatima-Zahra C
Diplômée de Toulouse Business School, Fatima-Zahra a entamé sa carrière en tant que consultante chez Deloitte, avant de se reconvertir dans la presse économique et fintech. En plus de son travail de journaliste, Fatima-Zahra a géré les relations presse de plusieurs cabinets d’avocats à Paris, Londres et Casablanca. Tombée sous le charme des cryptomonnaies en 2021, elle a travaillé en tant que traductrice chez BeInCrypto de 2021 à 2023. Ses sujets d’expertise : Cryptomonnaies, Finance...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé