Les valeurs refuges pourraient présenter un risque de taille sur le court-terme

Partager l’article

En raison du coronavirus, de récentes frayeurs au sein des marchés globaux ont fait dégringoler les actions et les valeurs refuges n’ont pas été beaucoup plus chanceuses. Jeudi dernier, le Dow Jones Industrial Average (DJIA) a publié la pire chute de son histoire, avec une perte de plus de 1 100 points.

Au cœur de ce chaos, une foule d’actionnaires a songé à se retrancher vers des valeurs refuges telles que l’or, l’argent ou le Bitcoin. Et pourtant, ces dernières ont également subi de fortes chutes, laissant les actionnaires comme les analystes dans le doute et la confusion.

Rentrées ou encaissements ?

Alors que le marché a présenté d’importantes fragilités, les actionnaires ont délaissé les actions touchées par le coronavirus pour se tourner vers des entreprises de premier ordre. Cela a considérablement réduit leurs risques, mais, en conséquent, les valeurs refuges se retrouvent vulnérables face aux instabilités du marché.

Au contraire, les commodités et autres actifs sont restés stables, ou ont également chuté. L’or, notamment, ainsi que l’argent et le Bitcoin ont tous vu leurs prix baisser avec la perturbation du marché.

Une situation à risque

Cette situation peut s’avérer particulièrement risquée pour les actionnaires : en générant un manque de stabilité au sein de ces valeurs refuges, ce virement de l’ensemble du marché pourrait créer un espace propice au pertes.

Préoccupés par les effets du coronavirus, les actionnaires risquent d’avoir quitté certaines positions en faveur d’une plus grande stabilité. Et pourtant, ils ne sont ainsi pas pleinement entrés dans les marchés de l’or et de l’argent.

Cela pourrait engendrer un vide relatif au sein des valeurs refuges comme des actions. Une soudaine bonne nouvelle, telle qu’un amoindrissement de la menace du coronavirus ou un impact réduit, pourrait les faire se précipiter à nouveau vers les marchés associés.

 

Quel est le danger ?

La réponse est simple : les traders pourraient se retrouver livrés à eux-mêmes. Une valeur en baisse risque de les forcer à vendre leurs actifs à découvert alors que le virus emporte avec lui une part de leurs ventes collectives.

Au contraire, une valeur en hausse soudaine peut favoriser les investissements dans ces actifs et les faire rapidement escalader. Souvent appelées  “remontées en V”, ces valeurs d’actifs  refuges risquent de laisser  les vendeurs à découvert démunis.

Les actionnaires craignant de souffrir de nouvelles pertes pourraient également rester en dehors du marché. Dans l’éventuel cas d’une hausse soudaine, ils passeraient alors à côté de pratiquement tous leurs gains potentiels. Il nous reste encore à voir si le Bitcoin ou l’or se trouveront plus gravement touchés par la situation actuelle.

 

Images gracieusement fournies par Shutterstock, Trading View et Twitter.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

With a background in science and writing, Jon's cryptophile days started in 2011 when he first heard about Bitcoin. Since then he's been learning, investing, and writing about cryptocurrencies and blockchain technology for some of the biggest publications and ICOs in the industry. After a brief stint in India, he and his family live in southern CA.

SUIVRE CET AUTEUR

Faites du trading avec les meilleurs signaux crypto - des profits garantis avec plus de 70% d’exactitude

Adhérez

Want to learn how to trade? Get a beginners guide from BeInCrypto Academy!

Learn now