Ce n’est pas fini pour les NFT ; les artistes ne devraient pas baisser les bras

Par Guest Op-Ed
EN BREF
  • L’art numérique est l’un des cas d’utilisation les plus évidents des NFT.
  • Pour les artistes, les NFT offrent une autre voie vers la liberté de création.
  • Bien que le bear market ravage le monde des jetons non fongibles, l'innovation se poursuit.
  • promo

    Discutez des sujets les plus brûlants avec des traders et la communauté crypto sur Telegram Rejoignez-nous

Les NFT ne sont pas morts. Les innovations dans la manière dont les NFT sont utilisés offrent aux artistes de nouvelles opportunités de se développer. Le moment est venu pour les artistes d’adopter les NFT, assurent Soula Parassidis et Christos A. Makridis, fondateurs de Living Opera.

Si vous ne regardez que les indicateurs financiers, qu’il s’agisse du cours d’Ethereum ou du S&P 500, vous pourriez penser que la crypto — ou toutes les classes d’actifs — s’effondrent. Mais ceci est tout à fait normal. Le prix d’un actif change en fonction de sa valeur intrinsèque et des anticipations de flux de trésorerie futurs. Le sentiment économique va donc générer une volatilité cyclique. La question la plus importante à long terme est de savoir s’il existe une valeur intrinsèque derrière un actif. Pour les NFT, en tant que technologie, la réponse est oui.  

L’art numérique est l’un des cas d’utilisation les plus évidents des NFT. Les recherches de Living Opera ont révélé que les salaires réels des artistes aux États-Unis ont diminué depuis 2009. De plus, leurs salaires sont même inférieurs à la moyenne nationale. Ce, malgré leur niveau d’éducation, qui est généralement plus élevé. Si les activités artistiques se poursuivent de cette façon, elles finiront par s’effondrer. Nous avons donc besoin d’une solution. 

Les NFT offrent aux artistes une autre voie vers le succès. Et, malgré le ralentissement du marché, les innovations en matière d’utilisation des NFT offrent aux artistes de nouvelles opportunités de se développer.

Les NFT ne sont pas morts, ils sont là pour se démocratiser

Vous ne seriez peut-être pas surpris(e) d’apprendre que les artistes ne gagnent pas autant que les data scientists. Mais la réalité est bien pire. Il y a beaucoup plus de musiciens que d’emplois et les artistes n’ont fait que perdre de leur pouvoir de négociation au fil du temps. Cela touche même les genres musicaux où les gens pourraient supposer que les artistes sont assez bien rémunérés, comme la pop et le hip-hop. 

En effet, les artistes ont dû céder une grande partie de leur propriété intellectuelle aux maisons de disques. Beaucoup se trouvent obligés de laisser leur créativité de côté pour subvenir à leurs besoins. D’ailleurs, l’enquête mondiale sur le bien-être des artistes, que Living Opera a mené plus tôt dans l’année, a révélé que 53 % des artistes avaient des emplois en dehors des arts pour payer leurs factures.

Pour ces musiciens, les NFT offrent une autre voie vers la liberté de création. En effet, la technologie Web3 est là pour simplifier et rationaliser la création de valeur. Elle offre aux gens des moyens sûrs d’interagir directement les uns avec les autres et de monétiser leur talent.

C’est pourquoi nous lançons une organisation autonome décentralisée (DAO), appelée Living Arts DAO. Nous créerons un écosystème décentralisé d’octroi de subventions qui permettra aux artistes de soumettre des propositions de financement et de collaborer directement avec les philanthropes qui souhaitent soutenir leurs efforts.

Jusqu’à présent, nous n’avons pas beaucoup de projets qui combinent des éléments de la technologie Web3 avec le monde de la musique classique. Pourtant, les artistes de cette catégorie semblent particulièrement bien placés pour explorer comment ils peuvent tirer parti des NFT. Parce que les œuvres musicales classiques sont dans le domaine public, les artistes n’ont pas à se soucier des droits de licence. Les musiciens et les groupes classiques ont souvent des communautés fidèles de fans. Ces derniers sont plus susceptibles d’acheter des NFT liés à leurs pièces préférées. En particulier lorsqu’ils jouent un rôle actif dans le soutien aux artistes.

nft musique

Malgré les inquiétudes, ce n’est pas fini pour les NFT

De nombreux artistes et organismes artistiques ont des inquiétudes légitimes quant aux NFT. Mais, le bear market pourrait entraîner des changements positifs.

Le plus grand problème, bien sûr, est qu’une grande partie de l’activité du marché des NFT leur a donné une mauvaise réputation. Le bear market semble avoir exacerbé ce problème : entre mai et août 2022, le prix moyen des ventes NFT a chuté de 92 %.

Ceci dit, le bear market n’a pas que des inconvénients. En effet, nos recherches ont révélé que les périodes d’accalmie du marché ont toujours été propices à l’innovation et au développement de projets générationnels. Nous ne devons donc pas craindre ou redouter le marché baissier, mais plutôt chercher des cas d’utilisation plus durables pour les jetons non fongibles. C’est-à-dire, connecter toutes les catégories de créateurs directement avec leurs fans et s’assurer qu’ils détiennent entièrement la propriété de leurs œuvres. Nous avons déjà parlé de la façon dont les NFT permettent aux artistes de conserver les droits de licence de leur contenu. Ces derniers les aident à devenir plus indépendants financièrement et améliorent leur pouvoir de négociation.

Nous commençons à voir de plus en plus de cas d’utilisation émerger, ce, même dans le commerce de proximité. Récemment, Starbucks et Polygon ont lancé un projet baptisé “Odyssey” qui offre des avantages aux détenteurs de NFT.

Ryan Wyatt, directeur général de Polygon, a déclaré : “les grandes marques commencent à reconnaître l’importance de la manière dont elles interagissent virtuellement avec leurs communautés de façons plus immersives. Grâce à Polygon, les utilisateurs peuvent posséder leurs éléments et données numériques, ce qui permet une innovation digitale unique que nous n’avons jamais été en mesure d’accomplir auparavant. Le partenariat avec Starbucks développe et fait progresser ce que les programmes de récompenses peuvent faire pour fidéliser les utilisateurs d’une nouvelle manière”.

Les artistes NFT possèdent leurs œuvres 

Concrètement, les jetons non fongibles offrent aux artistes un moyen de posséder et d’authentifier leurs travaux sans recourir à des intermédiaires, ni permettre à quelqu’un d’autre de les exploiter.

Bien que le bear market ravage le monde des jetons non fongibles, l’innovation se poursuit. De nouveaux cas d’utilisation de cette technologie émergent chaque jour. C’est pourquoi il est temps pour les artistes d’explorer les différentes façons dont ils peuvent utiliser les NFT pour se connecter avec de nouvelles personnes et étendre leurs communautés de fans. Les NFT permettent aux gens de créer des actifs échangeables. Ainsi, les artistes peuvent en bénéficier pour améliorer la façon dont les gens interagissent avec leurs œuvres.

Non, ce n’est pas fini pour les NFT. Alors, chers artistes, il est temps de vous lancer. Utilisons cette technologie pour innover, créer de nouvelles expériences et bâtir de nouveaux ponts dans le monde.

À propos des auteurs

Soula Parassidis est une chanteuse d’opéra internationale. Elle est également PDG et fondatrice principale de Living Opera, conférencière et fervente militante contre la traite des êtres humains. Elle est diplômée d’une licence en musique de la British Columbia University.

Christos A. Makridis est entrepreneur, professeur et conseiller politique. Il intervient régulièrement à la Columbia Business School et à l’Université de Stanford, entre autres. Il est également cofondateur de Living Opera où il dirige les départements de la technologie et des opérations. Christos est titulaire d’un doctorat en économie et en sciences et ingénierie de gestion de l’Université de Stanford.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.