La semaine de la blockchain de Paris est reportée en raison de l’épidémie du coronavirus

Partager l’article

Les organisateurs à Paris ont reporté un événement important de l’industrie de la blockchain locale en raison de l’épidémie de coronavirus.

D’après une annonce daté du 2 mars, le sommet de la semaine de la blockchain de Paris – initialement prévu du 31 mars au 1er avril – a été repoussé au 9 a 10 décembre.

Les organisateurs ont reporté l’événement en raison des récentes directives émises par le gouvernement français qui interdisent les grands rassemblements qui pourraient potentiellement augmenter la portée et la gravité de l’épidémie de coronavirus.

Un événement très important de l’industrie

L’annonce a déclaré que la conférence se déroulera comme attendu et que «le lieu, le calendrier et la configuration restent identiques». De plus, les organisateurs ont promis que davantage d’orateurs se joindraient à la liste de l’événement.



Les orateurs qui devraient participer à l’événement incluent le PDG et cofondateur de Binance crypto-monnaie, Changpeng Zhao, et le ministre des Finances Bruno Le Maire.

Il y aura également le fondateur et PDG de la société de blockchain Parity Technologies, Jutta Steiner, le directeur des investissements de Coinshares, Meltem Demirors, le cofondateur de Messari et le PDG Ryan Selkis, et le scientifique en chef de Brave Browser Ben Livshits.

 

L’impact du coronavirus sur l’industrie des crypto-monnaies

L’épidémie de coronavirus a un impact majeur sur la finance conventionnel et l’industrie de la crypto-monnaie. Plusieurs conférences liées à la crypto-monnaie à travers l’Asie sont reportées en réponse à la propagation régionale du virus. De plus, une ferme minière de crypto-monnaie chinoise a été contrainte de fermer en raison de l’épidémie.

 

Cette semaine, l’échange de crypto-monnaie basé aux États-Unis Coinbase et la firme de blockchain Messari ont conseillés à leurs employés de travailler à domicile.

D’autant plus, Coinbase a publié un plan pour réagir à l’épidémie de coronavirus. Fin février, l’or a également connu sa perte la plus importante depuis 2014 lorsqu’il a succombé aux ventes volumineuses des marchés traditionnels en raison de l’épidémie en cours.

 

Il est donc possible d’affirmer que l’impact du Coronavirus est maintenant mondial et que des mesures sont prises dans le monde de la finance traditionnel mais également dans celui des crypto-monnaies. Le but ultime est évidemment d’éviter le plus possible les grands rassemblements.

Share Article

Francis est un technophile averti et polyvalent, étant imprégner de la technologie de la crypto-économie et de la blockchain depuis 2012. Il a précédemment travaillé pour un projet basé sur la crypto-monnaie en tant que gestionnaire de communauté ainsi que conseiller financier pour la plus grande coopérative financière au Canada. Francis a également de l'expérience en tant que trader, investisseur et minant lui-même des crypto-monnaies.

SUIVRE CET AUTEUR