Binance renonce à acheter FTX sur la base de mauvaise gestion de fonds et d’enquêtes d’agences américaines

10 novembre 2022, 00:48 CET
10 novembre 2022, 13:26 CET
EN BREF
  • La bourse crypto Binance a finalement décidé de ne pas racheter son rival FTX.
  • La nouvelle tombe alors que les processus de vérification préalable révèlent des déficiences considérables dans les finances et la structure de FTX.
  • Ce revirement de Binance pourrait entraîner la ruine d'autres sociétés crypto, y compris des prêteurs.
  • promo

Binance a déclaré abandonner ses projets initiaux d’acquisition de son rival en difficulté, la plateforme FTX, après avoir examiné les finances et la structure de l’entreprise.

La bourse crypto a ainsi déclaré : “Nous espérions être en mesure de soutenir les clients de FTX pour leur fournir des liquidités, mais les problèmes sont au-delà de notre contrôle ou de notre capacité à aider.”

Hier, mardi 8 novembre le PDG de Binance Changpeng Zhao (CZ) a annoncé que sa société avait signé un accord non contraignant pour acquérir FTX, ce après que la bourse crypto des Bahamas ait connu une grave pénurie de liquidités.

À peine un jour plus tard, la société a retiré son offre, ce qui pourrait déclencher une cascade de crashs crypto dans les jours à venir.

Binance affirme que la chute de FTX renforcera le secteur

Selon Bloomberg, lors de son processus de vérification préalable, Binance a découvert un écart potentiel de 6 milliards de dollars entre l’actif et le passif de FTX.

Les récentes annonces d’enquêtes menées par les principales agences américaines sur la gestion des fonds des clients par FTX ont finalement incité Binance à interrompre sa procédure d’acquisition.

La Securities and Exchange commission (SEC) aurait notamment commencé son enquête sur FTX et ses produits de prêt il y a quelques mois.

Binance a également exprimé sa sympathie envers les consommateurs qui seront sans aucun doute affectés par l’effondrement de FTX, et a déclaré que des incidents comme celui-ci rendent l’industrie crypto plus forte.

La société a de plus souligné que le développement de cadres réglementaires et la tendance de la crypto à une plus grande décentralisation constituent à partir de maintenant les principaux moteurs de la croissance de l’industrie.

Depuis l’annonce, le PDG de FTX, Sam Bankman-Fried, connu sous ses initiales SBF, aurait déposé son bilan.

Il y a quelques mois à peine, SBF était le sauveur des sociétés crypto en difficulté Voyager Digital et BlockFi.

Une “Death Spiral” dans la veine de Luna ?

Le dénouement de FTX a commencé par un rapport financier compromettant sur Alameda Research, une société de trading quantique ayant des liens étroits avec SBF et FTX. En effet, le rapport a révélé qu’une grande partie des actifs d’Alameda se présentait sous la forme du token natif de FTX, le FTT. Il s’agit d’un jeton relativement illiquide avec une capitalisation boursière d’environ 3 milliards de dollars au 7 novembre 2022.

En réponse à ce rapport, le PDG de Binance Changpeng Zhao a déclaré que Binance allait liquider 580 millions de dollars de FTT reçus après avoir quitté une position d’équité dans FTX Trading Ltd, la société mère de FTX.

Suite à l’annonce de CZ, FTX a enregistré une hausse massive des retraits de FTT, ce qui l’a amené à cesser de traiter les transactions entre environ 6 h 37 (ET) et environ 12 h (ET).

SBF a ensuite annoncé que Binance l’aiderait à résorber son retard de transactions dans le cadre d’un accord non contraignant, au sein duquel Binance pourrait acquérir FTX.

Un peu plus de 24 heures plus tard, Binance s’est retiré de la transaction. CZ a exprimé ses regrets de n’avoir pu aider.

Il n’y a encore eu aucun commentaire officiel de la part de SBF ou de FTX concernant ces dernières nouvelles.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.