Une interview exclusive avec Rieke Smakman pour la Journée internationale des femmes

Partager l’article

Basée au Pays-Bas, Rieke Smakman est conseillère juridique indépendante spécialisée en régulation de technologie des finances. A l’occasion de la Journée internationale des femmes du 8 mars 2020, elle nous a accordé une interview exclusive.



BeInCrypto: Sur Twitter, vous vous êtes exprimée au sujet des femmes dans le milieu de la technologie et des blockchains. Quelles sont les obstacles à franchir pour arriver à une égalité des genres dans ces secteurs ?

Rieke Smakman: Je ne sais pas exactement, à vrai dire. Personnellement, je suis intéressée par l’idée d’attirer de plus en plus de femmes dans le milieu des blockchains et j’essaie de comprendre pourquoi nous ne sommes pas déjà plus nombreuses. Je pense que c’est parce que les blockchains et le Bitcoin sont encore perçus comme un domaine très technique. Et pourtant, nous avons là la chance de construire un tout nouveau système financier. J’aimerais que plus de femmes contribuent aux fondations des infrastructures et entreprises à naître de ce nouveau paradigme.



Lorsque nous présentons les technologies de blockains à d’autres femmes, il serait important de mettre en avant combien cela peut s’avérer bénéfique pour leur développement personnel et leur confort financier. Il existe de nombreuses disciplines dans lesquelles nous sommes arrivés à une égalité des genres. Ce n’est pas encore le cas dans le domaine technologique, mais cela ne signifie pas pour autant qu’il en sera de même dans l’industrie de la crypto-monnaie et des blockchains.

Je voudrais juste que les femmes soient conscientes de leur possible contribution, de combien il serait merveilleux de participer à ce projet et de tous les bénéfices qu’elles en tireront si elles décident de se lancer. D’un point de vue professionnel, il y a encore tellement de travail à accomplir pour que ce secteur fonctionne. Et naturellement, nous aurions besoin que les femmes forment la moitié de sa population.

Pour revenir à votre question au sujet des obstacles à surmonter, je pense qu’il s’agit surtout d’un problème interpersonnel. Si chaque homme du milieu des blockains expliquait à une femme de son entourage quels sont les avantages de cette industrie, je suis sûre que bien plus d’entre elles se présentaient à la porte, et endosseraient des rôles prédominants. Je pense que l’industrie crypto a toujours une sorte de “culture de mecs”, où les hommes invitent d’autres hommes à se joindre au milieu. J’aimerais qu’ils invitent également leurs amies à des réunions et événements crypto, car je sais pertinemment qu’elles en seront toutes aussi enthousiastes que moi.

BeInCrypto: Actuellement, le nombre de femmes qui optent pour une carrière dans le milieu technologique est toujours assez bas. Cela dit, l’industrie des blockchains offre de nombreux poste non-technologiques, comme ceux de conseiller juridique. Croyez-vous qu’il s’agisse d’une bonne option d’entrée pour les femmes dans ce milieu, ou que nous devrions au contraire nous concentrer à ce qu’elles rejoignent le domaine technologique ?

Rieke Smakman: Pour moi, il n’y a pas vraiment de grande différence. Il s’agit d’un domaine émergent, et je pense que n’importe qui prendra le temps d’en apprendre plus sur l’aspect technologique de sa propre discipline sera naturellement attiré par la mission de la crypto-monnaie.

Beaucoup d’hommes et de femmes arrivent dans cette industrie par biais de domaines “traditionnels”, et voient alors avec leur propre perspective combien ce milieu peut s’avérer fantastique. Ils verront ce qu’ils peuvent y accomplir pour leur propre profession, car cela touche tellement de disciplines et d’industries différentes. Comment ne pas aimer ce milieu ? En se penchant dessus nous-mêmes, il est alors possible de s’y essayer librement. Il s’agit d’une époque fascinante pour l’industrie crypto, et nous avons besoin d’autant de gens que possible, qu’il s’agisse de l’aspect technologique, des conseils juridiques, de la comptabilité ou du marketing, afin d’y donner plus d’ampleur.

Je ne vois pas pourquoi nous devrions nous concentrer uniquement sur l’aspect technologique, puisque nous avons besoin de nouvelles recrues. De plus, il y a déjà de nombreuses femmes dans le milieu technologique, il s’agit juste de les trouver et leur dire : “Regardez, c’est ce que nous faisons là. Venez donc nous aider à construire cette industrie”. Il faut simplement les trouver et les amener à voir d’elles-mêmes la réalité de ce milieu.

BeInCrypto: Il existe une myriade de projets qui encouragent les jeunes femmes à se lancer dans une carrière technologique. Y en a-t-il un qui vous est particulièrement cher ?

Rieke Smakman: Je n’ai pas de projet spécifique en tête, mais je suis émue à l’idée qu’ils aient un véritable impact. J’ai participé au soutien des enfants qui souhaitent apprendre à programmer, et j’ai adoré cette expérience. J’aimerais travailler à nouveau dans ce domaine. Je ne me perçois pas spécialement comme un modèle, mais je pense qu’il est important que des jeunes filles voient d’autres femmes se reconvertir dans le milieu de la technologie. J’espère que cela les inspirera à repousser leurs propres limites.

BeInCrypto: Merci beaucoup pour cette interview, Madame Smakman.

Rieke Smakman: Merci à vous aussi. Je suis contente de pouvoir participer à des activités pour la Journée internationale des femmes.

 

Images gracieusement fournies par Shutterstock, Trading View et Twitter.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

Adam is our editor-in-chief. He comes from the middle of somewhere and moved to the middle of nowhere, where he hides the fact that he's a closet Bitcoin maximalist.

SUIVRE CET AUTEUR