“On peut encore sauver FTX” : Sam Bankman-Fried regrette le placement en faillite

23 novembre 2022, 13:15 CET
Mis à jour par Matias Calderon
23 novembre 2022, 16:45 CET
EN BREF
  • Dans une lettre destinée aux employés de FTX, Sam Bankman-Fried affirme la possibilité de tout sauver tout en laissant transparaître d'importants regrets.
  • Pendant ce temps, c'est au tour de la gestion financière d'Alemeda Research d'être montrée du doigt.
  • promo

Sam Bankman-Fried aurait communiqué auprès des employés de FTX en affirmant que la situation de l’entreprise aurait pu être meilleure qu’annoncé.

FTX pourrait facilement se sortir de la crise selon Sam Bankman-Fried

L’empire de Sam Bankman-Fried aurait-il fait une erreur en se plaçant en faillite ? Alors que les révélations concernant la gestion des fonds de FTX ne cessent d’affluer, en particulier concernant l’achat de propriétés de luxe, l’ancien milliardaire tente encore de redorer le blason de son entreprise.

A l’heure actuelle, SBF serait en train de lever des fonds pour rembourser tant ses clients que ses investisseurs, tout en se pliant à diverses procédures judiciaires auprès des régulateurs du monde entier. L’entrepreneur semble toutefois regretter d’avoir déclaré la faillite. Dans une lettre envoyée aux employés de FTX et diffusée publiquement par la suite, il laisse à entendre que la situation de la plateforme aurait pu être beaucoup moins dramatique s’il avait agi autrement et non dans la précipitation.

Nous aurions probablement pu lever des fonds importants ; l’intérêt potentiel pour des milliards de dollars de financement est arrivé à peu près 8 minutes après que j’ai signé les documents pour placer FTX en faillite. Entre ces fonds, les milliards de dollars de garanties que la société détenait encore, et l’intérêt que nous avons reçu d’autres parties, je pense que nous aurions probablement pu rendre une grande valeur aux clients et sauver l’entreprise.

Extrait de la lettre de SBF envoyée aux employés de FTX.
Source : compte Twitter de Liz Hoffman

Pour Sam Bankman-Fried, la levée de fonds et l’arrivée de nouveaux investisseurs à hauteur de plusieurs milliards de dollars semble la meilleure solution pour rembourser tous les créanciers et permettre à FTX de se reconstruire. L’entrepreneur affirme donc qu’il y a encore une chance de sauver la plateforme d’échange, bien qu’il n’ait plus aucun pouvoir au sein de cette dernière. SBF avait néanmoins annoncé dernièrement qu’il n’abandonnait pas la crypto et qu’il comptait remonter un projet. Il semble ici confirmer son désir de reconstruire FTX de zéro.

La gestion du reste de l’empire fait aussi parler d’elle

Malgré toutes les excuses présentées par Sam Bankman-Fried, les suspicions continuent d’affluer et l’organisation interne de FTX ne cesse d’être montrée du doigt. Selon Bloomberg, le co-PDG de la société Alameda, grand amateur de jeux d’argent, se serait servi de stratégies controversées utilisées au poker ou au blackjack pour faire du trading avec les actifs de l’entreprise. Ainsi, l’utilisation de techniques telles que celle du comptage de cartes auraient permis à cette dernière de faire des paris risqués et parfois même basés sur la chance.

Toutefois, les mésaventures et situations lunaires qui ont eu lieu au sein de la société FTX pourraient bientôt faire le bonheur des cinéphiles puisqu’Apple serait en passe d’obtenir les droits du livre rédigé par Michael Lewis, qui avait passé six mois aux côtés de SBF avant de coucher son expérience sur papier. Le récit pourrait bientôt être adapté en long métrage et, peut-être, révéler de nouveaux éléments cocasses concernant la vie quotidienne au sein de l’empire de l’ancien milliardaire.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.