Les scams crypto sont légion pour la Coupe du monde ; voici comment vous protéger

26 novembre 2022, 12:35 CET
26 novembre 2022, 12:35 CET
EN BREF
  • Les scams crypto pourraient faire partie des principaux risques de cybercriminalité lors de la Coupe du monde de la FIFA de cette année.
  • Bien que les grands événements sportifs attirent toujours les cybercriminels, la Coupe du monde de cette année est la première à donner lieu à des fraudes crypto de grande ampleur.
  • Avec Crypto.com comme principal sponsor, la Coupe du monde 2022 est sans doute le plus grand événement mondial en date à mettre la crypto en avant.
  • promo

Les amateurs de football qui assisteront à la Coupe du monde de la FIFA 2022 doivent faire preuve de vigilance face aux scams crypto.

Selon le site de recherches Kaspersky, les cybercriminels sont systématiquement attirés par les grands événements sportifs mondiaux, ce en raison de l’intérêt qu’ils suscitent et de leur importante fréquentation. Au cours d’une étude précédant la Coupe du monde, Kaspersky a ainsi identifié les principales façons dont les cybercriminels cherchent à escroquer les fans de football.

Sachant que les billets pour l’événement de cette année ne sont disponibles que sous forme numérique, les scammers ont de plus en plus capitalisé sur la création de sites frauduleux proposant ces billets. De même, de faux sites proposant des produits dérivés, des cadeaux et des lots gratuits attirent les passionnés de l’événement moins avertis.

Cela dit, les scams liés aux crypto-monnaies et aux jetons non fongibles (NFT) sont passés au premier plan lors du plus grand événement mondial à les mettre en avant.

Les scams crypto sont légion durant la Coupe du monde

Kaspersky a ainsi souligné que la propagation de diverses fraudes en crypto-monnaies constituait une “caractéristique distinctive” de la Coupe du monde 2022. Le chercheur a également précisé que de nombreux escrocs ont exploité la popularité des NFT.

Selon une étude de KuCoin, le football est le sport le plus populaire parmi les investisseurs crypto. En effet, près de 25 % des investisseurs de ce secteur citent le football comme leur sport préféré. De même, parmi ces derniers, près de 41 % s’intéressent aux NFT liés au sport.

Certains scams crypto gravitent autour des jeux d’argent, offrant la perspective de gagner de grandes quantités de crypto-monnaies en pariant sur le résultat d’un match. D’autres fraudes similaires portent sur des loteries permettant de gagner des NFT d’art ou des produits dérivés d’une équipe.

Dans les deux cas, les fans sont invités à fournir les informations d’identification de leur wallet crypto, sous prétexte de permettre aux gagnants potentiels de recevoir directement leurs prix. Cependant, en divulguant ces informations, les escrocs peuvent alors s’emparer du contenu des portefeuilles des victimes.

La crypto et la Coupe du monde

Avec la plateforme Crypto.com comme sponsor, la Coupe du monde de cette année est la première à mettre en avant les crypto-monnaies. Ce sponsor a ainsi permis d’exposer la plateforme comme la crypto en général à un public estimé de cinq milliards de téléspectateurs.

Les fans présents à l’événement ont également la possibilité de créer leurs propres NFT en participant à des matchs à six contre six. Les terrains du FIFA Fan Festival capturent les mouvements des joueurs et créent un GIF unique à partir de ces mouvements, et les joueurs ont ensuite la possibilité de recevoir ces GIF sous forme de NFT.

Les fan tokens, des crypto-monnaies ayant pour thème une équipe de football particulière, ont également déjà joué un rôle dans le tournoi. En effet, après une défaite surprise contre l’Arabie saoudite, le jeton de fan de l’Argentine, jusque-là très favorisée, a perdu près d’un quart de sa valeur.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.