La chute des prix des crypto-monnaies révèle les failles d’Ethereum

Partager l’article

Sur Ethereum, les frais d’usage ont subi leur plus forte hausse depuis plus d’un an. L’effondrement des prix dans l’entière industrie crypto a poussé les actionnaires vers une issue de secours, faisant grimper le prix des commissions.



Suite à une semaine très éprouvante, les prix de la crypto-monnaie ont réalisé aujourd’hui certains de leurs mouvements les plus extrêmes en date. La capitalisation du marché de tous les actifs électroniques a plongé lorsque les actionnaires ont vendu près de 50 milliards de dollars en monnaies numériques, en à peine quelques heures.

Un période sombre pour les crypto-monnaies

Des chutes de 20% ou plus au cours des dernières 24 heures ont temporairement envoyé Bitcoin et d’autres sous le seuil des 6 000 dollars. De même, la monnaie numérique native du réseau Ethereum, l’ether, s’échange actuellement à seulement 140 dollars. Un contraste flagrant avec un début de mois à 220 dollars. Les seules crypto-monnaies qui n’ont pas été touchées par les pertes d’aujourd’hui sont des stablecoins tels que l’USDT, le DAl et l’USDC.



La ruée des actionnaires vers une issue de secours a entraîné une chute des prix mais également une montée en flèche des frais d’utilisation du réseau Ethereum. Selon des données de la firme d’analyse de crypto-monnaies Glassnode (@glassnode), le prix moyen des commissions s’élève maintenant à 29 gweis :

La chute des prix d’Ethereum a entraîné une immense congestion au sein du réseau.

Le prix médian des frais en ETH vient de grimper à 29 gwei, son coût le plus élevé depuis plus d’un an.

Les frais d’usage en pleine montée

Alors que la demande de l’espace pour les blocs s’élève sur Ethereum, le montant des frais d’usage s’envole lui aussi. Sachant que ces frais, ou gas, sont le carburant des applications construites sur le réseau, leur volatilité sème le chaos chez de nombreux modèles de projets de commerces.

Nous l’avions précédemment reporté; ce n’est pas la première fois qu’une demande croissante pour Ethereum entraîne sa paralysie. Par exemple, le jeu populaire CryptoKitties, basé sur Ethereum, avait déjà révélé les failles du réseau en 2017. Aujourd’hui, la soudaine hausse des frais d’usage montrent une fois de plus qu’Ethereum peine toujours à faciliter son adoption, tant attendue, par des entreprises. 

D’après Glassnode Studio, hier encore le coût moyen des frais n’était que d’environ 9 gweis. Aujourd’hui, il est 2,5 fois plus élevé. Cela nuira forcément à tout utilisateur présent sur les applications décentralisées qui attirent toujours des traders.

Les actualisations de forme d’Ethereum 2.0 sont censées s’adresser prochainement à ces frais. Un changement serait effectivement primordial si la plateforme de contrats intelligents tient à réaliser ses ambitions de servir d’ordinateur mondial décentralisé.

 

Images gracieusement fournies par Shutterstock, Trading View et Twitter.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

Rédactrice en chef, Chef d'équipe. Originaire de Tours, France, et basée à Guadalajara au Mexique depuis 2012, je suis auteure et traductrice assermentée par le Conseil juridique de l'état de Jalisco, spécialisée en traduction de littérature, psychologie/psychiatrie, documents juridiques (US-Mexique) et finances/cryptomonnaies.

SUIVRE CET AUTEUR