Voir plus

Paxful déliste Ethereum : panique au sein de la crypto sphère

2 mins
Mis à jour par Matias Calderon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Ray Youssef a annoncé que Paxful allait délister Ethereum pour des raisons de sécurité.
  • L'événement incite la crypto sphère à réfléchir à la situation d'Ethereum avec, peut-être, une vague de panique à venir.
  • promo

Le PDG de Paxful a annoncé le délisting d’Ethereum sur la plateforme, amenant les utilisateurs à se poser de nouvelles questions.

Paxful tourne le dos à la seconde cryptomonnaie

Si un jeton est bien exempt de scandales, c’est Ethereum. Après The Merge et la chute de FTX, peu d’individus questionnent l’honnêteté de Vitalik Buterin. Tous, sauf le PDG de Paxful, Ray Youssef.

Dans un email envoyé à tous les utilisateurs de la plateforme crypto, l’entrepreneur a annoncé que la seconde cryptomonnaie allait être délistée. Selon lui, le passage d’Ethereum à la proof-of-stake l’aurait rendu similaire à de la monnaie fiduciaire tandis que le jeton serait trop centralisé.

Source : compte Twitter de Documenting Bitcoin

En d’autres termes, Ethereum serait trop risquée pour les utilisateurs, dans le sens où elle pourrait être censurée ou corrompue. En outre, Ray Youssef souhaite également endiguer les scams générés par les tokens ETH, quelques heures après qu’un rapport de Solidus Labs ait affirmé que 8 % d’entre eux étaient frauduleux.

ethereum

Le début d’une vague de crainte pour le jeton ?

Alors que la crypto sphère reste extrêmement méfiante, plus d’un mois et demi après la chute de FTX, l’annonce de Paxful amène les individus à se poser de nouvelles questions. Pour de nombreux internautes, la possibilité d’une centralisation et d’une censure n’avait jamais été envisagée, et ce, malgré de nombreux réfractaires au passage à la proof-of-stake. De quoi générer une éventuelle vague de panique sur le cours de l’ETH.

Du côté de Paxful, on crie également au scandale puisque Ethereum est dénigré tandis que les fameux tokens ETH, ceux-là même que Ray Youssef qualifie de scams, restent autorisés sur la plateforme crypto.

Enfin, certains utilisateurs estiment également que la censure invoquée s’applique également à cette dernière. On estime, par exemple, que la procédure de KYC peut être une forme de censure, puisqu’un utilisateur peut être sanctionné ou voir ses actifs gelés en cas d’incident politique ou personnel.

Source : compte Twitter de Documenting Bitcoin

Pour l’instant, Vitalik Buterin ne s’est pas exprimé sur le sujet, malgré les nombreuses sollicitations des utilisateurs. L’affaire est donc à suivre.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

Laure-Elizabeth-Iacoucci.jpg
Laure Elizabeth Iacoucci
Laure Elizabeth Iacoucci est une journaliste expérimentée, comptant déjà plusieurs années d’expertise en rédaction, recherche et SEO. Son champ d’expertise s’étend de la blockchain à l’intelligence artificielle en passant par les régulations, la DeFi, les analyses de marché ainsi que toute forme de vulgarisation. Ses compétences rédactionnelles, sa maîtrise du SEO et son sens de l’investigation en font une professionnelle versatile et toujours prête à apporter un spectre complet de la crypto.
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé