Les actifs de valeur refuge semblent plus attrayants que jamais, Bitcoin inclus

Partager l’article
EN BREF
  • La pandémie semble en légère accalmie en Italie et à New-York.

  • Cela encourage les actionnaires à tester à nouveau le pouls des marchés financiers.

  • Les actifs de valeur refuge tels que l'or et le Bitcoin devraient y gagner.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Les astres pourraient bien être alignés pour permettre aux actifs de valeur refuge de s’épanouir. Alors que la pandémie montre de maigres signes d’accalmie, les actionnaires ne sont pas encore prêts à retourner aux actifs à risques. En conséquent, ils sont actuellement nombreux à se tourner vers l’or et son homologue numérique, le Bitcoin. De même, les actions remontent peu à peu la pente.


Au dernières nouvelles, le prix de l’or affiche +1% et 1 645$ à l’once, tandis que le prix du BTC est bien établi dans la zone des 7 100$, avec une avancée de près de 5%. Ces gains viennent avec une situation médicale en légère amélioration, illustration de même la réputation d’actifs rivaux de l’or et du Bitcoin. En effet, ces derniers semblent s’affronter pour le même capital de valeur refuge.

L’or monte en tandem avec le Bitcoin -> 7 000$ actuellement, alors que les marchés financiers font face à un endettement mondial et un tsunami de liquidité.

Une accalmie en vue ?

L’Europe, et plus particulièrement l’Italie, traverse actuellement une légère accalmie dans le nombre de décès dus au COVID-19. New-York, qualifié d’épicentre de la maladie aux États-Unis, a également reporté une baisse des décès, redonnant espoir à la population mondiale. Cela dit les États-Unis sont encore loin d’être tirés d’affaire et l’administrateur de la santé publique du pays, Jerome Adams, assure que cette semaine risque d’être l’équivalent d’un nouveau “Pearl Harbor” et “11 septembre” [Fox News].

De son côté, le prix du pétrole se sort peu à peu de son marasme, bien qu’il ait affronté de nouvelles difficultés il y a peu. Sa situation est maintenant plus fluide mais certains rapports indiquent qu’une réduction de la production pourrait avoir lieu [Bloomberg].

Tous ces facteurs ont donné raison aux actionnaires de reprendre espoir, mais pas suffisamment pour se redonner à corps perdu aux marchés financiers. C’est pourquoi l’or se porte maintenant très bien, tout comme le Bitcoin [Kitco].

Valeur refuge ou actif à risques ?

Alors que le débat fait toujours rage au sujet du statut d’actif de valeur refuge du BTC malgré sa volatilité, cet “or numérique” suscite clairement l’intérêt des actionnaires en cette période incertaine. C’est notamment ce qu’a commenté le créateur d’Ampleforth, Kevan Kuo, dans le magazine Forbes. Il semblerait même que le Bitcoin se situe parfaitement entre actif à risques et valeur refuge, ce qui semble d’ailleurs satisfaire la communauté crypto vu son prix actuel.

Il s’agit peut-être d’une preuve empirique, mais le directeur des systèmes d’information de BlockTower Capitol, Ari Paul, a récemment déclaré sur Twitter avoir remarqué une “hausse de nouveaux intérêts concrets pour le Bitcoin”. Selon lui, cela n’avait pas été le cas “depuis début 2017”, du moins au sein de son “entourage non crypto”.

De même, le fondateur de DTAP CAPITAL, Dan Tapiero, pense le futur pourrait être souriant pour le BTC et l’or.

Pas de capitulation ? Dans des messages précédents, certaines personnes ont dit que “la situation n’est pas assez sanglante”. Peut-être, mais dans cette métrique, 2008 semble être une petite chute. Une foule de craintes et de “sang” accompagnent cette liquidation. Les taux restent à 0, le Bitcoin et l’or en bénéficieront.

Van Eck, le directeur de Gabor Gurbacs, a récemment publié un rapport dans lequel il souligne la corrélation entre l’or et le Bitcoin, laquelle se serait renforcée cette année. Voici son avis sur la situation depuis l’arrivée du COVID-19 :

La corrélation du Bitcoin avec l’or a atteint des niveaux sans précédents. Nous pensons que cela pourrait cimenter sa relation avec les actifs généralement perçus comme valeur refuge, et stimuler son potentiel “d’or numérique”.

Ce n’est donc pas surprenant que l’adepte de l’or, Peter Schiff, soit si vivement opposé au BTC.

 

Images gracieusement fournies par Shutterstock, Trading View et Twitter.

Article original de Gerelyn Terzo.

Share Article

The opinion of BeInCrypto staff in a single voice.

SUIVRE CET AUTEUR