Bitcoin btc
$ usd

Bitcoin et la crypto immortels ? ChatGPT nous répond

3 mins
Mis à jour par Célia Simon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Pour ChatGPT, Bitcoin et les cryptomonnaies ne sont pas "immortels", mais il est quasi impossible de les stopper.
  • La difficulté augmentera au fur et à mesure de la puissance économique du secteur.
  • promo

Alors que les régulations en cascades peuvent mettre à mal le secteur crypto avec Bitcoin en première ligne, qu’en pense ChatGPT ? Les cryptomonnaies peuvent-elles mourir ?

ChatGPT continue de livrer son verdict et sa vérité ! Après avoir été interrogé sur 🪙 l’adoption des cryptomonnaies ou encore sur 👤 l’identité du très mystérieux Satoshi Nakamoto, l’IA s’est prononcée sur la survie des cryptomonnaies. Alors, le gouvernement peut-il tuer Bitcoin et la crypto ?

Bitcoin est-il immortel ? ChatGPT a son mot à dire !

Pour ChatGPT, ₿ Bitcoin n’est à proprement dit pas immortel, mais la petite pièce dorée devrait sans aucun doute nous accompagner encore de longues années. Ce, puisqu’il s’agit d’un système décentralisé et distribué, pouvant résister à la censure et à la falsification. Le réseau peut fonctionner indépendamment d’un contrôle ou d’une autorité centrale, et son réseau est hautement sécurisé.

chatgpt
Discussion avec ChatGPT.

Par ailleurs, il est très difficile de mettre fin à Bitcoin, notamment de par la décentralisation de son protocole. Pour y arriver, il faudrait supprimer simultanément toutes les copies de son code. Il s’agit là’ d’une action considérée comme globalement impossible, notamment du fait de l’existence d’une “armée” de mineurs, utilisateurs et adeptes de la disposition du BTC.

La “seule” arme à disposition des gouvernements est celle de la prohibition, de la limitation d’accès ou la taxation excessive sur Bitcoin et les cryptomonnaies. Ce, dans l’optique de freiner l’adoption croissante de ce secteur.

“Cependant, il est possible de perturber ou de limiter l’accès à Bitcoin en bloquant l’accès aux sites web qui fournissent des portefeuilles Bitcoin ou des exchanges de cryptomonnaies, ou en limitant l’accès à Internet dans une région donnée”.

Discussion avec ChatGPT.

Les gouvernements peuvent-ils “tuer” la crypto ?

Avec des régulations qui ressemblent bien souvent à des bâtons dans les roues, il est normale de théoriser sur ce que les gouvernements veulent faire des cryptomonnaies. C’est dans cette optique qu’il est intéressant d’interroger ChatGPT. Et l’IA a là aussi son mot à dire.

Ainsi, pour l’intelligence artificielle, comme sur Bitcoin, les autorités politiques peuvent rencontrer des difficultés pour mettre fin à l’activité d’un secteur. Seule la restriction semble une issue actuellement possible et réalisable. Au-delà de la difficulté d’agir lorsque les projets crypto sont décentralisés, ces derniers rassemblent des sommes d’argent toujours plus conséquentes. Avec un impact connu et reconnu, le secteur rassemble de plus en plus d’argent et a créé une véritable économie.

ChatGPT
Discussion avec ChatGPT.

En effet, le secteur est désormais bien plus qu’un mouvement de quelques adeptes, et entre prolifération d’une industrie et du nombre d’utilisateurs (et surtout des investisseurs), il s’agit désormais d’un secteur économique à part entière. Nuire au secteur peut potentiellement nuire à l’économie internationale. Notamment lorsque des pays, des entreprises et des emplois ont des relations avec Bitcoin et les cryptomonnaies.

Morale de l’histoire : La décentralisation de Bitcoin, un antidote au venin des gouvernements.

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

Captura-de-pantalla-212.png
Matias Calderon
Matias Calderón Velarde est un journaliste/éditeur au sein de l'équipe France de BeInCrypto. Après un diplôme de Master en Science Politique obtenu à l'Université de Genève, il...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé