Peter Schiff dit aux actionnaires du Bitcoin de se préparer à souffrir

Partager l’article
EN BREF
  • M. Schiff, PDG d'Euro Pacific Capital, refuse d'admettre que l'or et le BTC ont de nombreux points communs.

  • Ce fanatiques de l'or assure aux actionnaires du Bitcoin qu'ils seront bientôt durement ramenés à la réalité.

  • Il sous-entend également que les gains du Bitcoin s'envoleront aussi "facilement" qu'ils sont arrivés.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Pratiquement toute la communauté crypto s’enthousiasme à l’approche de la réduction de moitié du Bitcoin, prévue dans moins de 30 jours. Peter Schiff, notoire défenseur de l’or, semble pourtant décidé à ruiner le moment et affirme que les investisseurs en cryptomonnaies doivent se préparer à souffrir plutôt que de célébrer l’approche de cet événement.



Face à l’incertitude actuelle due au coronavirus, les membres de la communauté crypto préfèrent s’accrocher à un événement de taille dans l’industrie : la prochaine réduction de moitié du Bitcoin.

Aux alentours du 12 mai, la récompense des mineurs sera divisée en deux, passant de 12,25 BTC par bloc à 6,25 BTC. Conçu par le créateur du Bitcoin, Satoshi Nakamoto, cet événement a jusque-là engendré un mouvement haussier pour la monnaie numérique. C’est pourquoi de nombreux actionnaires crypto se réjouissent de son approche, espérant les mêmes conséquences positives cette année encore. Et pourtant, le PDG d’Euro Pacific Capital, Peter Schiff, a choisi de mettre en garde les actionnaires du Bitcoin. Il y a quelques jours, il a déclaré dans un tweet que ceux-cis sont “sur le point d’apprendre une leçon de finances très coûteuse.”



Essayer d’expliquer le concept de l’argent à un actionnaire du Bitcoin est identique à se taper la tête contre un mur. Ces personnes sont sur le point d’apprendre une leçon de finances très coûteuse, ainsi que la vraie valeur du vieux dicton “facile à gagner, facile à perdre”.

De nombreux points communs

M. Schiff semble s’obstiner à ignorer la réalité des faits. Certe, il a eu raison de nous mettre en garde des années durant contre une crise à venir et contre la fragilité du système monétaire. Pourtant, il refuse d’admettre que l’or et son “homologue numérique”, le Bitcoin, partagent de nombreux points communs.

Les deux actifs sont par exemple assez rares, sachant que seuls 21 millions de BTC seront jamais minés, et 171,300 tonnes du métal précieux [BBC]. L’or comme le Bitcoin peuvent servir de couverture face à une économie en inflation et se sont généralement échangés de manière non corrélée, bien que le Bitcoin se cherche encore à ce niveau. Enfin, et il s’agit peut-être du point le plus convaincant, ni l’or ni le Bitcoin n’intéressent l’investisseur milliardaire Warren Buffett [Forbes].

Source: BitcoinBlockHalf.com
Source: Conner Brown/LinkedIn SlideShare/BLS.gov

“Facile à gagner, facile à perdre” ?

Peter Schiff parle également du Bitcoin en faisant référence au dicton “facile à gagner, facile à perdre”. Le problème ici est le suivant : à quelques exceptions près (comme la période d’Initial Coin Offering en 2017), rien n’a été facile pour le Bitcoin.

Avec le Bitcoin, les actionnaires se sont embarqués sur une véritable montagne russe, et même les traders les plus expérimentés ne peuvent prédire les mouvements du prix. Malgré cela, en l’espace d’un peu plus de dix ans, sa valeur s’est progressivement élevée à son actuelle capitalisation de 123 milliards de dollars. C’est là le reflet même de ce que les actionnaires sont disposés à investir dans cette monnaie. Demandez donc aux investisseurs de longue date qui ont traversé vents et marées si leurs gains récents ont été facilement gagnés.

Le Bitcoin est également aux prises avec sa première véritable crise financière, et malgré d’indéniables coups durs, il a pourtant su garder la tête hors de l’eau.

Enfin, le modèle du Bitcoin a également menacé le status quo des politiques monétaires simples. Pour un actif émergent, il s’agit là d’une véritable tâche herculéenne. Ce qui dérange les actionnaires de l’or tels que Peter Schiff, finalement, serait peut-être que le Bitcoin propose un autre actif de réserve de valeur, ou d’échange de valeur. Ainsi, le BTC pourrait même voler encore plus des actions de marché de l’or.

 

Images gracieusement fournies par Shutterstock, Trading View et Twitter.

Article original de Gerelyn Terzo.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

The opinion of BeInCrypto staff in a single voice.

SUIVRE CET AUTEUR