Bitcoin btc
$ usd

Bitcoin : enjeu central de l’élection américaine ?

3 mins
Mis à jour par Célia Simon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Bitcoin est déjà mentionné de part et d'autre par les candidats à la présidentielle américaine.
  • Certains candidats se sont déjà mis à dos l'électorat crypto.
  • Bitcoin peut-il faire gagner des élections présidentielles ?
  • promo

Alors que 2024 connaîtra le halving Bitcoin, un autre évènement pourrait également considérablement influencer le cours de l’actif. En effet, les candidats à la présidence n’ont déjà que Bitcoin à la bouche.

Alors que nous sommes même pas au milieu de l’année 2023, 2024 s’annonce déjà explosif pour ₿ Bitcoin. En effet, entre le 🌗halving prévu pour le début du printemps et les élections étatsuniennes, la première cryptomonnaie pourrait vivre une année unique.

Bitcoin, dans la bouche des candidats à la présidence !

Même s’il est encore trop tôt pour le prédire avec certitude, la cryptomonnaie de Satoshi Nakamoto est déjà au cœur de la campagne électorale pour la présidence des Etats-Unis. Alors que l’intégralité des candidats aux primaires républicaines et démocrates n’est pas encore connue, Bitcoin est déjà sur toutes les lèvres.

Le BTC sera-t-il l’enjeu principal de ses élections ? En suivant les tournures récentes, il est clair que l’actif risque d’occuper une place prépondérante, qui pourrait également bénéficier son cours en cas de victoire d’un candidat pro-BTC. En effet, et alors que le gouverneur de la Floride Ron DeSantis vient tout juste d’annoncer sa candidature, il a déjà pris position sur le sujet brûlant qu’est Bitcoin. Il a déjà argumenté en faveur de la crypto, se positionnant également à l’encontre des CBDC.

“En tant que président, je protégerai Bitcoin”.

Ron DeSantis, gouverneur de Floride.

Malgré ces déclarations en grandes pompes, DeSantis n’est pas le seul candidat à s’être déjà positionné sur Bitcoin. En effet, puisqu’en parallèle, un autre candidat républicain a embrassé le crypto actif également. Vivek Ramaswamy a déjà annoncé qu’il accepterait les dons en Bitcoin pour le financement de sa campagne et qu’il prévoyait d’alléger les impôts pour les mineurs BTC.

Dans le camps opposé, chez les démocrates, c’est aussi la décision qu’a pris Robert F. Kennedy JR. Ce dernier, a d’ores et déjà assuré qu’il accepterait les donations en cryptomonnaies pour sa campagne. Un pas que pourrait tout à fait franchir Ron DeSantis, ce dernier s’étant déjà positionné en faveur de la plus ancienne crypto au monde. Kennedy a même franchit un pas important ces derniers jours, en assistant à la conférence Bitcoin de cette année 2023.

Des candidats anti-crypto ?

Parmi les 9 candidats officiellement en course pour accéder à la présidence des Etats-Unis, (6 républicains et 3 démocrates), certains ne se sont pas encore prononcés. C’est notamment le cas de Marianne Williamson, candidate du côté des démocrates. Son concurrent, le président sortant Joe Biden, a pour sa part une position bien connue par la crypto sphère.

En effet, puisque ce dernier a multiplié les déclarations ou les allégations sulfureuses envers l’industrie crypto. Joe Biden a notamment en tête de placer à 30 % les taxes sur l’électricité qu’utilisent les mineurs Bitcoin. Plus récemment il a aussi déclaré lors du G7 qu’il ne ferait aucune concession “aux riches fraudeurs fiscaux et traders en cryptomonnaies”. On peut dire que Joe Biden s’est d’ores et déjà mis à dos l’électorat crypto. Désormais, il ne reste à savoir que le poids que ce dernier pourrait avoir. Notamment lorsque l’on se rend compte que plusieurs candidats ont au contraire fait des appels de pied répétés. Pour DeSantis, Biden va même finir par tuer la crypto s’il est réélu.

Quand penses Donald Trump, le président NFT ?

Enfin, les autres candidats “mineurs” côté républicains n’ont pas encore prit de position officielle sur le sujet. Quant à Donald Trump, l’ancien président des Etats-Unis, il pas fait de commentaires récents concernant Bitcoin et la crypto. Auparavant, il avait toutefois commenté négativement ce sujet en précisant qu’il “n’en était pas fan” notamment. Cependant, il s’est récemment approché du web 3 et de la technologie Blockchain. D’ailleurs il a même sortie sa propre 🦸 collection NFT.

En tout cas, alors que les cryptomonnaies ont été peu mentionnées lors de l’élection présidentielle française, cela semble être différent du côté des Etats-Unis. En effet, certains candidats ont déjà fait part de leur conviction, pouvant potentiellement attirer l’électorat. Le sujet a également fortement retenti, et semble être l’un des premiers à avoir été abordé.

Morale de l’histoire : Des compliments envers Bitcoin peuvent-ils faire gagner l’election présidentielle la plus importante au monde ?

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

Captura-de-pantalla-212.png
Matias Calderon
Matias Calderón Velarde est un journaliste/éditeur au sein de l'équipe France de BeInCrypto. Après un diplôme de Master en Science Politique obtenu à l'Université de Genève, il...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé