Voir plus

Binance prend enfin une décision sur les contrats à terme LUNC

3 mins
Par David Thomas
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Binance a enfin pris une décision sur ses contrats à terme LUNC.
  • Cette décision intervient près d’un an après l’effondrement de Terra Luna.
  • Selon Changpeng Zhao, certains investisseurs ont ignoré les avertissements des experts.
  • promo

Un an après l’effondrement de l’empire de Do Kwon, Binance a enfin pris une décision sur les contrats à terme Terra Classic (LUNC).

Alors que les procureurs sud-coréens demandent l’extradition de Do Kwon, Binance a décidé de réduire l’effet de levier de ses contrats à terme LUNC avant de les retirer définitivement le 8 juin.

Binance coupe les ponts avec Terraform Labs

D’après Binance, toutes les positions ouvertes sur les contrats à terme USD-M 1000LUNCBUSD seront automatiquement clôturées le 8 juin à 9h UTC.

Afin d’éviter les liquidations, l’exchange crypto appelle les traders à réduire leurs positions à effet de levier avant jeudi prochain à midi.

Pour rappel, les contrats à terme crypto sont des produits dérivés qui permettent de vendre ou d’acheter un actif à un prix déterminé et de le régler à une date ultérieure. 

Les traders peuvent ouvrir des positions longues ou courtes sur les contrats à terme. De même, ils peuvent emprunter de l’argent à un courtier pour lancer des positions à effet de levier.

La décision de Binance intervient plus d’un an après la suspension des paires de trading au comptant LUNC/BUSD. L’exchange a en effet décidé de réduire la marge des contrats à terme LUNC, ainsi que les frais de trading brûlés.

Notons par ailleurs que LUNC est le token natif de Terra Classic, une plateforme créée par le développeur sud-coréen Do Kwon.

Ce token, qui a atteint un sommet historique de 119 $ en avril 2022, s’est effondré suite au depeg de TerraUSD (UST). En effet, le stablecoin a perdu sa parité avec le dollar américain à cause d’une vague de retraits sur 4Pool, un pool de liquidité basé sur Curve.

Malgré les efforts de l’équipe Terra Luna, le cours LUNC est tombé de 119 $ à quelques centimes en seulement quelques heures.

LUNA/USD : CoinGecko

À l’époque, Changpeng Zhao, le fondateur et PDG de Binance, a déclaré : 

“Je suis très déçu de la façon dont l’incident UST/LUNA a été géré (ou ignoré) par l’équipe Terra”.

Pour rappel, Binance, Huobi, Coinbase et OKX ont investi massivement dans l’écosystème Terra. Pour aider le marché crypto à se relever, Binance a même lancé un fonds de soutien exclusivement réservé aux entreprises crypto en difficulté.

LUNC, une crypto vouée à l’échec ?

Lors d’un épisode du podcast Bankless, CZ a noté que de nombreux experts ont tiré la sonnette d’alarme avant l’effondrement de Terra Luna. Mais selon lui, la plupart des investisseurs ont fait la sourde oreille.

Ryan Sean Adams, l’animateur du podcast, a également souligné que la “relation toxique” de TerraUSD avec LUNC est désormais évidente. 

Pour en savoir plus sur les stablecoins algorithmiques, nous vous invitons à lire ce guide.

Charles Cascarilla, le cofondateur de Paxos, a été l’un des premiers experts à tirer la sonnette d’alarme sur l’écosystème Terra Luna. Pour rappel, Paxos est l’entreprise qui émettait le stablecoin BUSD avant son interdiction par les autorités de l’État de New York.

Notons par ailleurs que le tribunal du Monténégro a finalement refusé de libérer Do Kwon sous caution. Alors que les procureurs sud-coréens et américains demandent l’extradition de l’entrepreneur déchu, les autorités du Monténégro n’ont toujours pas pris de décision à ce sujet.

Morale de l’histoire : décidément, la saga Terra Luna ne fait que commencer.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juin 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : Conformément aux directives de The Trust Project, BeInCrypto s'engage à fournir des informations impartiales et transparentes. Cet article vise à fournir des informations exactes et pertinentes. Toutefois, nous invitons les lecteurs à vérifier les faits de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre une décision sur la base de ce contenu.

wpua-150x150.png
Fatima-Zahra C
Diplômée de Toulouse Business School, Fatima-Zahra a entamé sa carrière en tant que consultante chez Deloitte, avant de se reconvertir dans la presse économique et fintech. En plus de son travail de journaliste, Fatima-Zahra a géré les relations presse de plusieurs cabinets d’avocats à Paris, Londres et Casablanca. Tombée sous le charme des cryptomonnaies en 2021, elle a travaillé en tant que traductrice chez BeInCrypto de 2021 à 2023. Ses sujets d’expertise : Cryptomonnaies, Finance...
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé