Breaking La Turquie interdit les paiements en cryptomonnaies dans un contexte de boom des actifs numériques

Partager l’article
EN BREF
  • La Banque centrale de Turquie interdit les paiements en cryptomonnaie.

  • Beaucoup se tournent vers les cryptomonnaies suite à une forte baisse de la valeur de la lire.

  • Le bitcoin et l'Ethereum ont perdu 3 % suite à la nouvelle.

  • promo

    Participez à LA PLUS GRANDE ICO d’Espagne: achetez le B2M dès maintenant.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Dans un mouvement soudain et surprenant, la Turquie a interdit l’utilisation des cryptomonnaies comme instruments de paiement.

Sponsorisé



Sponsorisé

La Banque centrale de Turquie a officiellement annoncé cette interdiction via une circulaire parue dans le Resmî Gazete le 16 avril 2021.

Les autorités financières turques affirment que les actifs crypto ne sont “soumis à aucun mécanisme de régulation et de surveillance ni à une autorité centrale de régulation.”

Sponsorisé



Sponsorisé

Pour cette raison, les responsables affirment que les transactions et les paiements en cryptomonnaie sont susceptibles de présenter des pertes irrécupérables pour les parties concernées.

On craint également que la prolifération croissante des paiements en cryptomonnaies ne nuise aux méthodes de paiement qui ont été approuvées dans le pays.

L’interdiction entrera officiellement en vigueur le 30 avril 2021.

La Turquie se bat contre les cryptomonnaies

La Turquie a récemment resserré son emprise réglementaire sur les cryptomonnaies. Au début du mois, les autorités financières ont commencé à exiger que les plateformes de trading de crypto et les exchanges remettent des informations sur les clients.

Elles ont affirmé que ces mesures étaient prises pour lutter contre les criminels qui utilisent les actifs numériques pour contourner les lois fiscales et financer le terrorisme.

La nouvelle semble avoir un effet négatif sur les prix du bitcoin et de l’Ethereum. Au cours des dernières heures, le BTC et l’ETH ont chacun chuté de plus de 3 %.

Des problèmes d’intérêt et d’inflation

Ces nouvelles réglementations ont vu le jour pendant une période de troubles financiers en Turquie.

Le mois dernier, BeInCrypto a rapporté que le président turc Erdoğan a évincé le 22 mars le directeur de la banque centrale du pays, Naci Ağbal.

Les taux d’intérêt et l’inflation ont également été des sujets controversés en Turquie. Depuis novembre 2020, la banque centrale a augmenté les taux d’intérêt de 10,25 % à 19 %. Reuters rapporte également que “l’inflation annuelle de la Turquie a grimpé au-dessus de 16 % en mars.”

Şahap Kavcıoğlu, le nouveau chef de la banque centrale, est un critique connu des taux d’intérêt élevés. Le mois dernier, il a exprimé son dédain à l’égard de la décision de la banque centrale de relever les taux d’intérêt – affirmant que cela a nui au grand public.

C’est pourquoi de nombreux habitants du pays ont commencé à se débarrasser de leur lire en baisse. Selon des données tirées directement de Google Trends, l’intérêt pour le bitcoin a augmenté de plus de 500 % à la fin du mois dernier, tandis que la lire a chuté de 15 %.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

Kyle a migré de la côte Est des États-Unis vers l'Asie du Sud-Est après avoir été diplômé de l'université d'East Stroudsburg. Il a commencé à trader et à écrire sur les cryptomonnaies en 2016, et a été un investisseur avide d'actions et de métaux précieux depuis son adolescence.

SUIVRE CET AUTEUR

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous