Voir plus

Satoshi Nakamoto démasqué : le créateur de Bitcoin est-il une célébrité ?

5 mins
Mis à jour par Matias Calderon
Rejoignez Notre Communauté de Trading sur Telegram

EN BREF

  • Sujet suivant pour notre chronique "Satoshi démasqué" : Steve Jobs, le célèbre ancien PDG d’Apple, considéré depuis peu comme un possible candidat.
  • Une récente découverte donne, en effet, de quoi se poser des questions...
  • promo

Sans doute l’un des derniers de la liste des identités probables de Satoshi Nakamoto, Steve Jobs recommence à faire parler de lui. Que devons-nous en penser ?

Steve Jobs, de son vrai nom Steven Paul Jobs, est né en 1955 à San Francisco, aux Etats-Unis. Parce que l’amour de ses deux parents a provoqué la controverse pour des divergences religieuses, il a été adopté par la famille Jobs peu après sa naissance.

Qui est Steve Jobs ?

Ce sera son père adoptif, mécanicien de métier, qui donnera envie à Steve Jobs de mettre les mains dans les machines, notamment du côté de l’électronique. Cette passion lui a notamment permis d’obtenir un petit job d’été auprès du futur fondateur de la société de composants informatiques Hewlett-Packard à seulement 13 ans.

En 1971, Steve Jobs et Steve Wozniak, le futur premier employé d’Apple et compagnon de lycée, commercialisent de petites boîtes électroniques permettant de détourner le réseau téléphonique et donc de passer des appels gratuitement.

Après avoir abandonné ses études à l’université, Jobs continue de collaborer avec Wozniak et, à partir de 1975, ils participent aux conventions de passionnés d’informatique où ils présentent un modèle de circuit électronique qu’ils ont inventé ensemble. Face au succès de l’opération, ils décident de monter leur propre entreprise et de donner naissance à Apple.

En 1980, l’entreprise est cotée en bourse et rend ses deux propriétaires millionnaires. Apple donnera naissance à plusieurs types d’ordinateurs personnels dans les années à venir, notamment le très célèbre Macintosh.

Après avoir été renvoyé de la tête de l’entreprise en 1984 après une bataille de pouvoir, Steve Jobs fonde plusieurs autres sociétés, dont le studio d’animation Pixar. Il redeviendra le PDG d’Apple en 1997. L’entrepreneur passera néanmoins la fin de sa carrière à gérer ses créations de manière honorifique, vivant exclusivement sur ses investissements.

En 2003, Steve Jobs se voit diagnostiquer un cancer qui l’obligera à se retirer progressivement de la scène. Il sera néanmoins présent pour présenter les dernières créations de son entreprise telles que l’Ipad, avant de démissionner pour raisons de santé en 2011.

Il s’éteindra moins de deux mois après, en octobre de la même année.

Ce qu’il dit sur Satoshi Nakamoto

Tout comme Paul Allen, dont nous étudions le cas dans l’une de nos 👉 chroniques précédentes, Steve Jobs ne s’est jamais exprimé publiquement concernant Bitcoin ou son mystérieux créateur.

De même, l’entrepreneur n’a jamais parlé d’un éventuel investissement dans les cryptomonnaies et, de son vivant, n’a encore moins montré d’opinion pro-crypto. A contrario, d’autres concurrents tels que Microsoft avaient fait de la petite pièce orange un moyen de paiement pour leurs produits.

satoshi nakamoto

Est-il le créateur de Bitcoin ? Ce qu’en pensent les experts

Du côté des experts, personne n’a osé affirmer que Steve Jobs pouvait être Satoshi Nakamoto. Mais alors d’où vient l’engouement soudain du public pour cette éventuelle identité ?

Nous vous en parlions en avril dernier : le PDF du white paper de Bitcoin a récemment été redécouvert dans le système des ordinateurs Apple. Il suffit d’une 😱 manœuvre très simple pour y accéder.

Source : compte Twitter de BTCOrdinals.io

Si le livre blanc serait simplement un outil interne dédié à rendre compte des capacités de numérisation des appareils,  l’événement a suscité un regain d’intérêt envers Steve Jobs et l’éventuel rôle qu’il aurait pu jouer sous le masque de Satoshi Nakamoto. Et, cette fois-ci, les internautes ont donné naissance à de nouveaux arguments pour démasquer le très célèbre créateur de Bitcoin : 

  • La dissimulation du white paper de Bitcoin aurait nécessité l’approbation de Steve Jobs, ou aurait pu être un hommage à celui-ci dans la mesure où celui-ci serait bien Satoshi Nakamoto ;
  • L’ancien PDG d’Apple côtoyait la Silicon Valley ainsi que bien d’autres informaticiens, notamment des membres de Microsoft. Il aurait très bien pu prendre part à un travail de groupe ;
  • Steve Jobs était passionné d’informatique et connu pour ses innovations, il aurait donc été en capacité d’imaginer Bitcoin et de le créer ;
  • Satoshi Nakamoto a disparu de la circulation en 2011, date du décès de l’entrepreneur américain.

Test de probabilité : le sujet peut-il être Satoshi ?

Dans un premier temps, force est de constater que l’enthousiasme des fans du PDG d’Apple a rapidement été douché par des esprits plus terre à terre. Ainsi, l’intégration du white paper de Bitcoin dans les ordinateurs ne daterait que de 2018. Steve Jobs n’aurait donc rien à voir avec cette initiative et le document serait utilisé car il ne nécessite pas de payer de droits.

Source : compte Twitter de Lark Davis

Autre théorie débunkée : la fin des années 2000 a été une période faste pour Apple, avec de très nombreuses innovations au programme. Sa direction aurait donc été trop occupée pour se pencher sur un projet annexe tel que Bitcoin. D’autant plus qu’à l’époque de la rédaction de son livre blanc, Steve Jobs était déjà trop faible pour s’engager dans une initiative de cette ampleur.

Mais si, contrairement à tout ce que l’on aurait pensé, la découverte du livre blanc de Bitcoin avait débloqué les derniers indices nécessaires à la révélation de l’identité de Satoshi Nakamoto ? Steve Jobs pourrait-il donc être l’heureux élu ?

Voici ce que notre test de probabilité a à nous dire sur le sujet : 

Preuve cryptographique : A l’instar du grand informaticien Hal Finney qui est, pour l’instant, notre candidat le plus probable d’être Satoshi Nakamoto, Steve Jobs n’a jamais utilisé d’outil, de clé privée ou même de compte appartenant à Satoshi Nakamoto.

De même, aucune proximité n’a été prouvée entre les deux hommes. Il se peut qu’ils ne se soient jamais côtoyés et qu’ils soient donc totalement étrangers.

Connaissance technique de la cryptographie et contributions : Bien qu’il ait baigné toute sa vie dans l’électronique et participé à l’élaboration des ordinateurs les plus révolutionnaires, Steve Jobs ne s’est jamais démarqué par une quelconque contribution à la cryptographie.

Pire encore : comme le rapporte Insider, Steve Wozniak a un jour répondu aux questions du public sur son site officiel. A la question “Steve Jobs savait-il coder ?”, l’informaticien a donné une réponse peu équivoque. Selon lui, le principal intéressé n’avait absolument aucune connaissance en codage, en programmation ou en une quelconque compétence informatique. Son champ d’expertise englobait plutôt l’invention de nouveaux produits et de nouveaux services, tandis qu’il se concentrait sur leur design et aspect pratique.

Correspondances des communications et du langage : Puisque Steve Jobs ne savait ni programmer ni réaliser aucun projet relevant de l’ingénierie de ses propres mains, très peu de ses déclarations ne peuvent être assimilées avec celles de Satoshi Nakamoto. Les deux hommes ont des champs d’expertise et des centres d’intérêt totalement différents.

Cohérence des déclarations : Un autre élément peut d’ailleurs prouver les incohérences entre les actes de Steve Jobs et ceux de Satoshi Nakamoto ! Alors que le créateur de Bitcoin prend la vie privée des utilisateurs à cœur depuis la création de la première cryptomonnaie, on estime que les premières véritables améliorations d’Apple en matière de chiffrement de données ne datent que de 2014.

Reconnaissance de la communauté : Steve Jobs n’a été que brièvement reconnu en tant que possible Satoshi Nakamoto. Il semble que la recrudescence du phénomène reste compromise, à moins d’une autre découverte marquante.

Taux de probabilité : 0 %.

Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024
Les meilleures plateformes de cryptos | Juillet 2024

Trusted

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité : conformément aux directives de The Trust Project, cet article d’opinion présente le point de vue de l’auteur et ne reflète pas nécessairement les opinions de BeInCrypto. BeInCrypto s’engage à fournir des informations transparentes et à respecter les normes journalistiques les plus strictes. Les lecteurs sont invités à vérifier les informations de leur propre chef et à consulter un professionnel avant de prendre des décisions sur la base de ce contenu.

Laure-Elizabeth-Iacoucci.jpg
Laure Elizabeth Iacoucci
Laure Elizabeth Iacoucci est une journaliste expérimentée, comptant déjà plusieurs années d’expertise en rédaction, recherche et SEO. Son champ d’expertise s’étend de la blockchain à l’intelligence artificielle en passant par les régulations, la DeFi, les analyses de marché ainsi que toute forme de vulgarisation. Ses compétences rédactionnelles, sa maîtrise du SEO et son sens de l’investigation en font une professionnelle versatile et toujours prête à apporter un spectre complet de la crypto.
READ FULL BIO
Sponsorisé
Sponsorisé