Nous ne sommes plus qu’à quelques jours de la réduction de moitié du Bitcoin. Il reste moins de 1 000 blocs avant que sa blockchain atteigne le nombre clé de 630 000 blocs. Si la vitesse actuelle de création de blocs se maintient, la réduction de moitié devrait avoir lieu entre le 11 et le 12 mai 2020.

Alors que l’offre du Bitcoin est sur le point de se réduire de 50%, la Réserve fédérale américaine ne fait qu’intensifier son impression d’argent dans le but de soutenir l’économie face à la pandémie.

L’inflation du BTC va chuter tandis que la Réserve Fédérale continue ses furieuses impressions d’argent

Comme l’a souligné @mishalederman sur Twitter, d’ici moins de 1 000 blocs l’offre quotidienne du Bitcoin diminuera de 50%, passant de 1 800 BTC à 900 BTC. Cet événement, appelé réduction de moitié, correspond à un mécanisme de contrôle de l’inflation intégré dans le protocole du réseau interne.

Tous les 210 000 blocs (une étape atteinte tous les quatre ans environ), les récompenses de minage de bloc se réduisent donc de 50%. Lors de la prochaine réduction, les récompenses minières passeront ainsi de 12,5 BTC à 6.25 BTC.

Cette réduction de moitié quadriennale des récompenses de blocs permet de ralentir la création de nouvelles “monnaies”. Sans contrôle d’inflation, les mineurs les mieux équipés pourraient, en théorie, accaparer toutes les récompenses minières en un temps réduit. Ils inonderaient alors le marché de BTC, entraînant un excès de l’offre sur la demande. Une saturation du marché par le Bitcoin risquerait ensuite de provoquer un crash du prix de ce dernier.

Cette réduction de moitié aura lieu alors même que l’économie globale est en crise en raison du confinement engendré par le covid-19. Cette fois encore, le protocole de Satoshi Nakamoto (le pseudonyme du créateur du Bitcoin) semble se tracer un chemin différent de celui des finances traditionnelles.

M. Nakamoto avait d’ailleurs créé une célèbre phrase codée au sujet du bloc initial du Bitcoin, et publiée dans le journal The Times : “Le Chancelier est au bord d’un second sauvetage financier des banques”. Cette déclaration est une expression claire de l’opinion critique de Satoshi Nakamoto à l’égard des systèmes financiers traditionnels.

Tandis que le Bitcoin maintient son statut d’argent dur, la Réserve fédérale américaine semble loin de stopper ses impressions. Comme BeInCrypto l’avait précédemment reporté, cette impression d’argent n’est même plus soutenue par des espèces.

La dette nationale des États-Unis s’approche maintenant des 25 billions de dollars, et le Département de la Trésorerie a annoncé son projet d’emprunter 3 milliards de dollars de plus. La prochaine émission de dettes du pays devrait avoir lieu ce second trimestre 2020.

L’intérêt s’accroît à l’égard de cette nouvelle réduction de moitié

Avec la réduction de moitié prévue dans moins d’une semaine, l’enthousiasme à l’approche de cet événement ne fait que s’accroître. Les données des recherches Google montrent d’ailleurs que l’intérêt à son égard a atteint un sommet sans précédent, avec un volume de recherches quatre fois supérieur à celui datant de la dernière réduction de moitié en 2016.

Les activités de chaînes sont également en hausse avec un nouveau maximum en date du taux de hachage du réseau. Les partisans du Bitcoin espèrent ainsi que sa brusque réduction d’offre entraînera un nouvel élan haussier massif de son prix.

Vous souhaitez vous joindre à la communauté BeInCrypto?
Rejoignez gratuitement notre groupe Telegram pour des nouvelles exclusives, des conseils de
trading et une foule d’interactions avec d’autres passionnés de cryptomonnaies.

Images gracieusement fournies par Shutterstock, Trading View et Twitter.

Article original d’Osato Avan-Nomayo.