Ethereum (ETH) : la migration de la CeFi vers la DeFi s’accélère

Mis à jour par Célia Simon
EN BREF
  • L'ETH présent sur les exchanges a chuté de 30% en neuf mois.
  • Le DeFi et les smart contracts détiennent 23% de l'offre.
  • La fonctionnalité a stimulé la demande d'Ethereum.
  • promo

    Profitez de 70 CFD sur les cryptomonnaies, sans frais de commission et avec des spreads ultra bas Profitez

Une quantité sans précédent d’Ethereum quitte la finance centralisée (CeFi) et les exchanges pour entrer dans la finance décentralisée (DeFi), ce qui pourrait maintenir un prix comme une demande élevés pour cet actif.

L’analyse on-chain par divers fournisseurs a révélé un certain exode d’Ethereum des échanges centralisés au cours du mois dernier.

Un graphique récent de Glassnode montre à quel point cela a été évident. Après une période où les deux étaient relativement égaux, la divergence s’est accentuée en janvier et il y a maintenant environ deux fois plus d’ETH bloqué dans les smart contracts que sur les exchanges centralisés.

L’offre d’Ethereum dans les smart contracts vs. le solde de l’exchange | Glassnode

L’exode d’Ethereum

Il convient de noter que la quantité d’ETH dans les smart contracts n’est pas nécessairement verrouillée ou indisponible à la revente, bien que cela s’applique au contrat de dépôt Beacon Chain. Ce dernier détient actuellement 4,4 millions d’ETH bloqués, soit 3,8% de l’offre totale, ce jusqu’à ce que la phase 1.5 fusionne les deux chaînes Ethereum l’année prochaine.

Il existe aujourd’hui des plateformes telles que Lido qui offrent des services de staking sans avoir à bloquer l’actif. Cependant, la majorité de l’ether sur ETH 2.0 est susceptible d’être immobile pour le moment.

Glassnode a signalé que la quantité d’ETH sur les exchanges a diminué de 30% au cours des neuf derniers mois, passant de 19 millions à environ 13 millions, soit 12% de l’offre actuelle. C’est le solde le plus bas sur les exchanges centralisés depuis près de deux ans.

À l’inverse, près de 23% de l’offre, soit 26 millions d’ETH, sont désormais détenus dans la DeFi et divers autres smart contracts.

La DeFi et le stockage à froid

Anthony Sassano, cofondateur d’EthHub, a déclaré que sur les quelques 10 millions d’ETH bloqués dans la DeFi, environ 6,6 millions se trouvent actuellement dans des protocoles de marché monétaire tels que Maker, Aave et Compound. Cela signifie que ces fonds sont utilisés comme garantie et ne sont pas activement tradés.

Environ 2,4 millions d’ETH supplémentaires sont utilisés par des teneurs de marché automatisés comme actifs de contrepartie. Le reste de l’ETH est stocké dans des portefeuilles de smart contracts, ou stockage à froid, dont le plus populaire est le Gnosis Safe, qui contient 1,8 million d’ETH.

M. Sassano conclut qu’il est bon de voir que l’ETH est utilisé. Cela stimule la demande et remet l’ether dans les mains des détenteurs plutôt que dans celles des exchanges centralisés.

“Dans l’ensemble, il est juste bon de voir l’ETH être ramené “à la maison” dans des portefeuilles que les individus contrôlent réellement au lieu de portefeuilles que les échanges centralisés contrôlent.”

Au moment de la rédaction de cet article, l’ETH a perdu de sa vigueur par rapport à son sommet historique d’hier, s’échangeant en baisse de 5% sur la journée à 3 920$, selon CoinGecko.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.