Elon Musk, interdiction en Chine et investisseurs de détail : quelle est la cause du crash du marché crypto de ce 19 mai ?

Partager l’article
EN BREF
  • On estime que 750 milliards de dollars ont été perdus lors du crash des cours crypto de ce 19 mai.

  • Plus de 800 000 liquidations ont été effectuées en 24 heures, dont 50% en BTC.

  • Des plateformes telles que Coinbase et Binance ont subi des coupures et autres défaillances dans ce contexte de ventes massives.

  • promo

    Rejoignez notre groupe telegram et recevez des analyses crypto et signaux de trading quotidiens!

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

La journée d’hier, mercredi 19 mai, a été marquée par de fortes baisses des cours de plusieurs cryptomonnaies. BeInCrypto revient sur certains des événements majeurs survenus durant ce crash.

Sponsorisé



Sponsorisé

Le marché des cryptomonnaies subi des pertes astronomiques lors de l’effondrement des cours du 19 mai. Des rapports indiquent qu’à un moment donné, pas moins de 750 milliards de dollars ont été perdus.

Source: CoinMarketCap

Possibles causes de ce crash crypto

Il s’agit de l’effet cumulé de divers facteurs et événements, notamment les récents commentaires d’Elon Musk au sujet de Bitcoin (BTC) sur Twitter et l’interdiction généralisée des cryptomonaies en Chine, pour n’en citer que quelques-uns.

Sponsorisé



Sponsorisé

Le cours du BTC est en baisse constante depuis que le PDG de Tesla, Elon Musk, a annoncé sur Twitter la suspension des paiements en bitcoins pour ses véhicules, invoquant comme raison l’impact environnemental. On pense que ces seuls commentaires sont à l’origine de la chute du cours du BTC sous le seuil des 50 000 dollars la semaine dernière.

L’ensemble de la communauté crypto a réagi de diverses manières à l’abandon par Tesla des paiements en BTC. Le PDG de MicroStrategy, Michael Saylor, a qualifié cette décision “d’ironique car aucune énergie supplémentaire n’est utilisée dans une transaction en bitcoins”. Sur un ton sardonique, Changpeng Zhao, PDG de Binance, a déclaré : “Elon n’a probablement pas fait de recherches sur la quantité d’énergie nécessaire pour faire fonctionner les autres monnaies (non cryptographiques) que Tesla accepte.”

D’autres ont perçu le plongeon du marché qui a suivi comme une bonne opportunité d’achat. “Il s’agit peut-être du repli qui prépare Bitcoin pour de nouveaux sommets historiques”, a déclaré David Grider de Fundstrat Global Advisors.

De son côté, la banque centrale chinoise a revu sa position sur les transactions en cryptomonnaies, interdisant aux banques et aux canaux de paiement en ligne de proposer à leurs clients des services liés aux devises numériques. Il s’agit d’un revirement notable par rapport à l’annonce faite le mois dernier par la Banque populaire de Chine, selon laquelle Bitcoin était une “alternative d’investissement”.

La déclaration conjointe se lit comme suit :

“Récemment, les cours des cryptomonnaies se sont envolés puis effondrés, et le commerce spéculatif des devises numériques a rebondi, portant gravement atteinte à la sécurité des biens des personnes et perturbant la normalité de l’ordre économique et financier.”

Des pertes et reprises spécifiques

Le BTC a continué à chuter d’un niveau déjà bas de 43 000$, descendant jusqu’à 30 000$ en l’espace d’environ 14 heures. Il s’agit de son cours le plus bas depuis janvier. Cependant, une reprise considérable a suivi, Bitcoin retrouvant sa position de 43 000$ le 20 mai.

Selon Glassnode, les exchanges ont enregistré un afflux net de 30 749,89 bitcoins dans la seule journée du 17 mai. Il s’agit de l’afflux de bitcoins le plus rapide que les exchanges aient connu depuis le “Black Thursday” du 12 mars 2020. Ce jour-là le cours de Bitcoin avait chuté de 40%.

Un afflux de bitcoins sur les exchanges se produit lorsque les investisseurs liquident leurs positions en masse, ou convertissent leurs avoirs en d’autres cryptomonnaies. Dans tous les cas, cela indique que les gens se bousculent pour vendre leurs BTC.

Depuis, selon les données de CoinGecko, le BTC oscille autour de la barre des 39 000 à 40 000 dollars. Les rapports indiquent qu’à un moment donné, le cours est tombé à son niveau antérieur à l’acceptation de Tesla des bitcoins comme mode de paiement.

Les altcoins ont également souffert du crash des cours. Les données indiquent qu’Ethereum (ETH) a baissé jusqu’à 2 050 dollars, tandis que le XRP est passé sous la barre du dollar. Ce dernier est remonté à 1,35 dollar quelques heures plus tard, avant de décliner à nouveau régulièrement et de tomber à 0,93 dollar dans les premières heures du 20 mai. Au moment de la rédaction de cet article, le XRP a toutefois regagné du terrain, remontant à 1,15 dollar.

Plus de 80 000 liquidations

Au cours des 24 heures qui ont suivi, plus de 800 000 liquidations crypto ont été effectuées. Selon Bybt, ces dernières représentaient 8 milliards de dollars de positions concernées. Le marché des contrats à terme du BTC représentait 50% du total des liquidations. Des rapports indiquent que la plus grande cryptomonnaie du marché a perdu de la valeur pour le cinquième jour consécutif.

Dans le même temps, d’énormes liquidations ont mis un terme aux opérations, car plusieurs exchanges de cryptomonnaies ont subi des coupures et des temps d’arrêt. Coinbase, par exemple, a subi des défaillances dans la matinée du 19 mai en raison de la chute des cours. Coinbase et Binance ont attribué leurs pannes à l’encombrement du réseau, ce que d’autres exchanges comme Gemini ont également subi.

Pourtant, tous n’ont pas été découragés par l’effondrement des cours. M. Saylor a révélé qu’il ne vendrait pas ses BTC. Sa société détient plus de 92 000 BTC, soit la vaste majorité des 111 000 BTC qu’il détient au total.

Cependant, certains acteurs clés de la finance se sont montrés plus critiques, voire peu surpris par ce crash. Luis de Guinados, vice-président de la Banque centrale européenne et déjà critique à l’égard des cryptomonnaies, a fait part de ses doutes quant à leur viabilité en tant qu’actifs. Affirmant que les cryptomonnaies ne sont “pas un véritable investissement”, il a indiqué que ces actifs avaient “des fondamentaux très faibles.”

Mike Novogratz, quant à lui, a imputé le crash à “une réponse de l’offre qui dépasse la demande.” Sur Twitter, le PDG de Galaxy Investment Partners a comparé cet effondrement des cours crypto à un événement similaire survenu en 2017.

“La prolifération de la crypto est une réponse de l’offre qui submerge la demande. La même chose s’est produite en 2017”, a-t-il écrit.

Yassine Elmandjra, analyste de la blockchain et des actifs crypto chez Ark Invest, a convenu que le récent repli des cours pourrait avoir été déclenché par l’actualité.

“La question plus large est donc de savoir si des nouvelles comme celles-ci sont suffisamment puissantes pour invalider complètement le marché haussier actuel, ce que je ne pense pas. Je pense que nous sommes toujours en phase avec les cycles de marché précédents. Rétrospectivement, il s’agira probablement d’une correction saine, c’est en quelque sorte mon évaluation de la situation”, a-t-elle déclaré.

Matt Hougan, directeur des investissements chez Bitwise Asset Management, pense quant à lui que “ce que nous observons aujourd’hui est principalement un désendettement forcé des investisseurs particuliers qui se sont lancés sur le marché ces derniers mois à la poursuite d’un actif dont le pourcentage de croissance a atteint plusieurs centaines cette année. La volatilité est un élément important du marché des cryptomonnaies ; nous avons déjà connu ce genre de repli et nous en connaîtrons encore.”

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Sponsorisé
Share Article

Dale Hurst is a journalist, presenter, and novelist. Before joining the Be In Crypto team, he was an editor and senior journalist at a news, lifestyle and human-interest magazine in the UK.

SUIVRE CET AUTEUR

Des prévisions crypto sur le meilleur canal Telegram de signaux, avec une précision de 70% !

Rejoignez-nous

Signaux de marché, études et analyses. Rejoignez notre chaîne Telegram dès aujourd’hui !

Rejoignez-nous