Alors que sa part de marché diminue, le Bitcoin est-il toujours roi ?

Partager l’article
EN BREF
  • La part de marché du Bitcoin est descendue à 66%.

  • De nouvelles technologies plus avancées pourrait stimuler d'autres actifs crypto.

  • La dominance du BTC pourrait continuer à baisser avec la montée des preuves d'enjeu.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

La dominance du Bitcoin est en déclin depuis neuf mois. Bien que cela paraisse improbable, d’ici quelques années, le BTC pourrait ne plus être l’actif numérique dominant du marché.



Jusqu’au début de l’année 2017, le Bitcoin était pratiquement le seul actif crypto à la présence concrète. Dans l’absence presque complète de tout concurrent, il s’est donc naturellement attribué la part du lion.

L’ Ethereum et ensuite arrivé, suivi par le boom des altcoins fin 2017. En conséquent, le BTC a perdu une grande part de sa supprématie, perdant environ 37% de part de marché.



Aujourd’hui, d’après TradingView, le Bitcoin domine 66% du marché. Cela dit, ce pourcentage est en déclin depuis septembre 2019.

Nikita Zhavoronkov [@nikzh], développeur principale de Blockchair, a observé ce déclin de la dominance du BTC, ajoutant qu’il pourrait continuer à chuter :

J’ai le fort pressentiment qu’il s’agit de la dernière fois que le niveau de dominance du Bitcoin est supérieur à 66%. Il chutera à partir de là, et perdra probablement sa 1ère place au cours des cinq prochaines années.

BTC dominance – [@nikzh]

La montée des “smart contracts”

Dans une longue série de posts sur Twitter, le développeur a expliqué sa théorie plus en détails. Cela commencerait avec des monnaies copiées sur le Bitcoin, et incapables d’apporter quoi que ce soit en terme de nouvelle fonctionnalité.

D’autres nouvelles technologies telle que les smarts contracts et modes de confidentialité n’ont pas été établies au sein du Bitcoin, mais ont depuis évolué avec l’arrivée d’autres actifs comme l’Ethereum ou le Monero, a-t-il ajouté.

L’adaptabilité est un point de taille selon le développeur, lequel a même qualifié Lightning de “logiciel vapeur”, en plus d’affirmer que Liquid comprend “trop de critères de connaissance client…”. M. Zhavoronkov a ensuite critiqué la vitesse des transactions, souvent au cœur des discussions, et le problème de leur coût :

Pendant ce temps, à chaque fois que l’activité de chaîne s’accroît, le mempool atteint les 100 000 transactions et les frais montent en flèche à 50$. Cela engendre le pire UX [expérience de l’utilisateur] imaginable. Les gens perdent de l’argent, et les commerces des clients potentiels.

Les maximalistes du Bitcoin ne sont jamais loin

Le développeur a continué sa tirade anti-Bitcoin en expliquant que les gens n’achètent des BTC que pour son avantage de pionnier. Il s’agit peut-être du n°1 en termes de capitalisation de marché, mais comment réagiraient les médias traditionnels si l’ETH en arrivait un jour à prendre sa place ?

Il a également ajouté que les impressions de billets en masses des banques centrales et le halving n’ont pas suffi à attirer cette année de nouveaux utilisateurs du BTC. Bien que sa série de tweets contienne certains points valides, tout a été nié en bloc, comme de coutume, par les maximalistes mécontents du Bitcoin

En fin de compte, le graphique de données est le seul à dire la vérité. Pour une raison ou une autre, le Bitcoin est bel et bien en train de perdre de sa part de marché. En l’espace de seulement trois ans, cette dernière a chuté de 30%. Si les prédictions de Nikita Zhavoronkov s’avèrent correctes, de plus amples pertes semblent inévitables.

 

Vous souhaitez vous joindre à la communauté BeInCrypto?
Rejoignez gratuitement notre groupe Telegram pour des nouvelles exclusives, des conseils de trading et une foule d’interactions avec d’autres passionnés de cryptomonnaies. 
 

 

Images gracieusement fournies par Shutterstock, TradingView et Twitter.

Share Article

The opinion of BeInCrypto staff in a single voice.

SUIVRE CET AUTEUR