Un transfert d’ETH à l’immense coût de transaction est suspendu par un groupe de mineurs

Partager l’article
EN BREF
  • Deux frais de transaction démesurément élevés ont été envoyés sur le réseau Ethereum.

  • Les observateurs de l'industrie pensent qu'il pourrait s'agir d'une faille du système, ou d'une erreur.

  • Les deux groupes de mineurs récepteurs de ces frais ont bloqué ces derniers dans l'attente d'en savoir plus.

The Trust Project est un consortium international d'organismes de presse basé sur des normes de transparence.

Ces dernières 24h, plusieurs transferts d’Ethereum ont été réalisés avec des frais anormalement élevés. Cela a généré de nombreuses spéculations au sein de la communauté crypto, toujours prompte à réagir lorsque quelque chose d’étrange se produit.



Deux transactions d’Ethereum se sont faites remarquer pour leurs impressionnants frais de transfert, et qui pourraient venir d’une faille de système. Certains observateurs de l’industrie pensent qu’il pourrait s’agir d’une tentative de lavage d’argent, ou d’une simple erreur.

2,6 millions de dollars pour envoyer 130$ d’ETH

Le 10 juin, le portefeuille crypto d’un porteur inconnu a transféré 0,55 ETH, d’une valeur d’environ 130 dollars. Normalement, une si petite transaction n’aurait attiré l’attention de personne. Pourtant, ce porteur a déboursé 10 668 ETH afin de transférer les fonds, ce qui équivaut actuellement à environ 2,6 millions de dollars.



Des frais de transactions normaux s’élèveraient à environ 0,50$, d’après BitInfoCharts, mais l’envoyeur peut augmenter la somme afin d’accélérer le processus. Toute opération sur le réseau Ethereum, de la réalisation d’un contrat intelligent à un modeste transfert d’ETH, comme dans ce cas, requiert une certaine quantité de “carburant” afin de calculer le coût de sa transaction. Plus ce coût est élevé et plus l’opération sera prioritaire, et les mineurs s’en occuperont donc plus rapidement.

Les frais de ce transfert ont été envoyés au groupe de mineurs chinois SparkPool, qui s’est alors chargé de la transaction.

Le même porteur a réalisé une transaction similaire quelques heures plus tard. Cette fois, il s’agissait d’une quantité plus élevée d’ETH, mais le coût de la transaction est resté le même : 10 668 ETH. Sur Twitter, un compte crypto a noté cet événement, générant de nouvelles spéculations :

La seconde transaction a été réalisée à partir de la même adresse, avec 2,6 millions de dollars en frais de transaction afin d’envoyer 350 ETH. Le groupe de mineurs d’ETH Ethermine a miné cette transaction.

Les frais de cette seconde transaction furent également envoyé à un groupe de minage, nommé Ethermine. D’après Etherscan.io, le portefeuille de l’envoyeur, qui compte actuellement un solde de plus de 33 400 ETH, a continuellement envoyé des Ethereum chaque minute environ. Cela pourrait indiquer qu’il s’agit d’un processus automatique.

Un lavage d’argent sale, un code défectueux ou une simple erreur ?

De nombreux membres de la communauté ont immédiatement soupçonné une tentative de piratage, ou de lavage d’argent. Cela dit, les indices numériques tendent vers une possible faille dans le codage ou la programmation, ou même une simple erreur.

Emin Gün Sirer professeur à l’université de Cornell et PDG des laboratoires AVA, pense qu’il pourrait même s’agir d’une erreur aux intentions louables due à un échange des deux champs lors d’un appel API. Il a ajouté :

Après chacun événement de ce type, bien sûr, cela vaut la peine de vérifier s’il s’agit de lavage d’argent de mineurs en regardant si la transaction était disponible sur le réseau public afin que n’importe qui puisse la miner, ou s’il s’agit d’un minage privé.

L’analyste Larry Cermak a remarqué que les deux frais sont identiques, suggérant un bug plutôt qu’une tentative de lavage de fonds.

La seconde transaction au coût de 2,6 millions de dollars a eu lieu il y a environ 2h. Elle provient de la même adresse, avec les mêmes exacts frais en ETH (10 668, 73185). Cela renforce la théorie d’un bug et semble indiquer que ce dernier n’est pas encore corrigé.

Les ETH sont suspendus

D’après The Block, le groupe SparkPool a bloqué ces frais de transaction. Son gestionnaire de compte, Shelton Qiu, a confié au média que le groupe attend que le porteur les contacte afin de pouvoir trouver une solution à ce problème.

De son côté, le groupe Ethermine a répondu par le biais d’un message similaire :

Nous pensons qu’il s’agit d’un accident et, afin de résoudre ce problème, l’envoyeur de la transaction doit nous contacter immédiatement par message direct ou au travers de notre portail de support !

Pour l’heure, on ignore toujours l’identité du porteur. Il nous reste donc à voir si ce dernier contactera les groupes de mineurs afin de demander un remboursement, lequel pourrait être équivalent à environ 5,25 millions de dollars, selon le prix actuel de l’ETH. De plus, l’adresse de son portefeuille date de moins d’une semaine, ce qui ne fait qu’ajouter au mystère de la situation.

Ce n’est pas la première fois que d’immenses frais de transaction d’ETH ont été envoyés. L’an dernier, SparkPool avait suspendu un coût de transaction d’une valeur de 2 100 ETH, relié à une mystérieuse transaction pour le minage d’un bloc. Le groupe de mineurs a finalement décidé de partager ces frais avec l’envoyeur, une compagnie de cryptomonnaies sud-coréenne.

 

Vous souhaitez vous joindre à la communauté BeInCrypto?
Rejoignez gratuitement notre groupe Telegram pour des nouvelles exclusives, des conseils de trading et une foule d’interactions avec d’autres passionnés de cryptomonnaies. 
 

 

Images gracieusement fournies par Shutterstock, TradingView et Twitter.

Avis de non-responsabilité

Toutes les informations présentes sur notre site web sont publiées de bonne foi et à des fins d'information générale uniquement. Toute action entreprise par le lecteur sur la base des informations trouvées sur notre site web est entièrement à ses propres risques.
Share Article

The opinion of BeInCrypto staff in a single voice.

SUIVRE CET AUTEUR